Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CONTEMPORAINE  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Bande Originale De Film

Johann JOHANNSSON - Copenhagen Dreams (2012)
Par SUNTORY TIME le 3 Octobre 2012          Consultée 1107 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Johann JOHANNSSON ne chôme pas. Après la réussite de The Miners’ Hymns, documentaire sur les mineurs écossais du début du XXème siècle, voilà que le compositeur islandais nous revient avec une nouvelle bande originale.

Cette fois, c’est le documentariste Max Kerstner qui fait appel à lui pour réaliser la musique de son documentaire Copenhagen Dreams. Je n’ai pas réussi à trouver beaucoup d’informations sur le film lui-même, mais il s’agirait d’une sorte de symphonie urbaine. Difficile de savoir si l’album de JOHANNSSON est une simple bande-son ou la colonne vertébrale-même du documentaire.

Quoi qu’il en soit, c’est une vision douce et mélancolique de la capitale danoise que nous propose l’Islandais. On est loin des grandes envolées symphoniques des précédents albums. Ici, tout est plus atmosphérique, plus calme, une succession de 19 interludes pour la plupart très courts, dont les titres sont autant d’évocations de Copenhague. Néanmoins, ce sont les titres un peu plus longs (pas plus de 4 minutes) qui sont les plus intéressants, comme le rythmé « A Memorial Garden on Enghavevej », où le clavecin fait une lumineuse apparition. Ils permettent à l’album de gagner un peu en profondeur, car c’est peut-être là son grand défaut. On est loin des albums les plus conceptuels de JOHANNSSON (IBM 1401 et Fordlandia surtout), et la musique semble ne jouer ici qu’un rôle de décoration.

Cependant tout cela est très beau, et fermer les yeux semble la meilleure chose à faire pour profiter de ces mélodies qui reviennent parfois selon les morceaux, ce qui les relie davantage. Mis à part « A Memorial Garden (…) » le ton reste plutôt triste. JOHANNSSON ne cherche pas à montrer une image de carte postale de la ville, tout comme la pochette de l’album qui nous montre ce qui pourrait être la banlieue d’on ne sait quelle grande ville (j’aurais dit une ville belge, à cause de la couleur du bus).

Pas de fioritures dans Copenhagen Dreams, ici les arrangements sont sobres et élégants, loin des cuivres surpuissants de The Miner’s Hymn. Il n’y a guère que les deux derniers titres qui incluent une chanteuse … qui murmure davantage, comme une âme en peine perdue un soir dans les rues de Copenhague. Ces derniers titres sont d’ailleurs parmi les meilleurs moments du disque.

Copenhagen Dreams n’est pas à ranger parmi les chefs-d’œuvre du compositeurs islandais. Mais il serait ingrat de ne pas y jeter une oreille, car cette musique est belle et émouvante. Si je me permets d’espérer quelque chose de beaucoup plus ambitieux de la part de Johann JOHANNSSON à l’avenir, je me promets aussi d’emporter cet album comme bande son d’une éventuelle escale dans la capitale danoise. Juste histoire de voir si la musique colle bien à l’ambiance de la ville.

A lire aussi en MUSIQUE CONTEMPORAINE par SUNTORY TIME :


Johann JOHANNSSON
The Miners' Hymns (2011)
Encore une réussite du Compositeur Islandais




Johann JOHANNSSON
Fordlandia (2008)
Symphonie pour une cité utopique ...


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Johann Johannsson (piano, arrangements ...)
- Orchestre Non Crédité ...


1. Eleven Thousand Six Hundred And Sixty-nine Died Of
2. They Leave Everything Behind
3. They Fed The Sparrows Leftovers And Offered Grass
4. An Eiffel Tower By The Lakes
5. Three Thousand Five Hundred And Ninety One Benches
6. The Jewish Cemetery On Møllegade
7. They Dream They´ll Get There
8. A Memorial Garden On Enghavevej
9. A Six-lane Highway
10. He Hit Her On The Head With “the Wind In The Willo
11. He Says It´s The Future
12. There’s No Harm Done
13. They Had To Work It Out Between Them
14. The Song About The Hyacinths
15. It Will Take Some Time
16. She Loves To Ride The Port Ferry When It Rains
17. A French School On Værnedamsvej
18. Here, They Used To Build Ships
19. They Imagine The City Growing Out Into The Ocean



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod