Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Föllakzoid, Guru Guru
- Membre : Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Ashra, Manuel Göttsching
- Style + Membre : The Cosmic Jokers , Agitation Free, Klaus Schulze , Tangerine Dream

ASH RA TEMPEL - Schwingungen (1972)
Par WALTERSMOKE le 28 Mars 2013          Consultée 1697 fois

Tout ce qui monte redescend forcément un jour ou l'autre. C'est l'une des bases même des sciences physiques, un corollaire à la théorie de la gravitation qui emmerderait le monde s'il était absent. Le « problème », c'est que cette loi est tout simplement ignorée par quelques exceptions, notamment ASH RA TEMPEL qui n'en a pour ainsi dire rien à foutre. Il faut dire que leur premier album donnait déjà le la, avec ses ambiances complètement folles et déjantées, et les membres du groupe l'étaient tout autant.
Cependant, si cela allait de pair avec certaines substances, me direz-vous, il faut aussi savoir qu'ASH RA TEMPEL n'a jamais été stable, tant et si bien qu'il n'existe pas deux albums avec le même line-up. Et pour commencer cette valse, c'est ni plus moins Klaus Schulze qui se tire afin de commencer sa carrière solo, réduisant ainsi le groupe au duo Göttsching-Enke. Puis le producteur Conny Plank s'en va pour laisser sa place à Dieter Dierks, un autre monstre sacré qui produira les futurs albums du groupe. Et c'est ainsi que le deuxième effort studio du groupe, Schwingungen, est créé, avec quelques musiciens de session, dont le premier chanteur d'Agitation Free.

La première chose à dire, c'est que l'auditeur ne se sentira en aucun cas dépaysé : ASH RA TEMPEL reste dans la même direction complètement psyché et planante, ordonnée par Harmut Enke qui monopolise la partie composition. Cependant, quelque chose « cloche » : l'album ne sonne pas aussi planant que le précédent, il paraît plus terre-à-terre, ce qui au premier abord peut logiquement décevoir. Fort heureusement, le chant de John L. sur "Light/Look At Your Sun" compense plutôt bien cette absence et se complaît dans une nonchalance planante sur les accords de guitare aux relents blues de Göttsching, l'ensemble jouant de manière monotone mais hypnotique. Quant au morceau suivant, "Darkness/Flowers Must Die", il s'agit bel et bien d'un titre qui cache bien son jeu ; c’est bien la preuve qu’il ne faut pas se fier aux premières minutes. En effet, passées le premier quart où il ne se passe pas grand-chose de passionnant, une bonne montée en puissance bien calée débarque, avec des sons sortis d'on ne sait où mais qui rendent fou (dans le bon sens du terme) ainsi que le chant qui devient allumé et un magnifique travail des percussions. Göttsching se fend même d'un efficace solo vers la fin tandis que John L. pète littéralement un câble, bravo.

Sur la face B se trouve "Suche and Liebe", et là, ASH RA TEMPEL remise le chant au placard, et livre ni plus ni moins un véritable monument de Kosmische Musik, un chef-d'œuvre comme il ne s'en trouve que rarement. Le minimalisme musical de la première partie est un vrai choc : l'oppression se mêle à l'envol de l'âme, en un mot elle impressionne. Et c'est alors que s'enchaîne la deuxième, qui fait d'abord résonner la batterie, qui joue comme si elle accompagnait un rituel, avant qu'une troisième partie plus calme arrive et achève le voyage, avec cette guitare magnifique et le chant éthéré sorti de nulle part. La fin du morceau en fade-out laisse présager que cette folie ne se finit pas, c'est splendide. Non, c'est l'intégralité du titre qui est inouïe, il y a de quoi rester bouche bée devant "Suche And Liebe".

Schwingungen, donc, est un album typique d'un groupe toujours au sommet, artistiquement parlant, et dont les compositions font planer haut, très haut. Il y a vraiment de quoi dire bravo, pour avoir enchaîné deux albums aussi excellents et jouissifs, se permettant même de frôler la perfection – même si en fin de compte le premier album est légèrement meilleur.

5/5 et plus encore, une nouvelle fois.

A lire aussi en ROCK par WALTERSMOKE :


ASH RA TEMPEL
Join Inn (1973)
Ash ra tempel se remet aux grands albums. génial !




PULP
The Sisters (1994)
Un complément redoutablement bon


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Hartmut Enke (guitare, basse, claviers)
- Manuel Göttsching (guitare, orgue, claviers, choeurs)
- Matthias Wehler (saxophone alto)
- John L. (chant, guimbarde, percussions)
- Wolfgang Müller (batterie, vibraphone)
- Uli Popp (bongos)


1. Light/look At Your Sun
2. Darkness/flowers Must Die
3. Such And Liebe



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod