Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Camera, Ash Ra Tempel
- Membre : Cluster, Popol Vuh, Embryo, Faust, Agitation Free, Harmonia
- Style + Membre : Neu!, Kraan

GURU GURU - Känguru (1972)
Par WALTERSMOKE le 26 Août 2015          Consultée 719 fois

Toujours perdus dans les méandres du krautrock le plus féroce qui soit, les trois zigotos de GURU GURU ne perdent pas le nord dans leur carrière. Dans une vie trépidante entre concerts et engagements politiques, le groupe trouve le moyen de mettre en boite sa musique et de la vendre. En parlant de boite, le groupe quitte, en 1972, la célèbre Ohr pour partir chez les non moins prestigieux compatriotes de Brain Records. GURU GURU croise, par ailleurs, la route de Conny Plank, producteur de légende qui en fera un quatuor en l'intégrant comme deuxième guitariste et claviériste, chose rare en ce qui le concerne. Et bien évidemment, il participe activement à la production du prochain ovni du groupe.

La pochette de Känguru ne laisse à ce propos aucun doute : une mère kangourou et son petit dans sa poche, tous deux coincés sur une banquise craquelante, ça pose la chose. GURU GURU reste décidément krautrock, et n'est pas prêt de changer globalement de position. En détails, c'est plus compliqué : l'arrivée de Plank rime avec une production bien meilleure que sur les albums précédents, et d'autre part, le groupe sort une musique plus ronde, moins volcanique, plus calme.

GURU GURU ne devient pas chiant pour autant. Avec Känguru, il avancerait presque une antithèse à Hinten tout en jouant dans la même cour. Les morceaux sont toujours de longues et planantes jams, à la différence près qu'ils gagnent en ambiance ce qu'ils perdent en hargne. Parmi les conséquences, on peut notamment noter le léger retrait de Mani Neumeier à la batterie, qui offre un jeu plus en nuances. Mais que ceux qui ont peur de tomber sur un album chiant et lent se rassurent, Känguru est terriblement bon. C'est typiquement le genre de disque qu'il doit faire bon d'écouter après un joli voyage psychédélique (j'en sais rien, j'ai jamais testé), et qui en tout cas s'apprécie au calme.

Tout est relatif, quand même. "Ooga Booga" est un morceau qui réveillerait bien quiconque aurait osé s'assoupir, et aurait pu être rattaché à Hinten si Plank n'avait ajouté sa guitare à celle d'Ax Genrich. Du reste, on peut parler du chant approximatif, notamment sur "Oxymoron", mais ce n'est ici pas très gênant. En revanche, GURU GURU n'a pas réussi à gérer tout le temps les longueurs, comme sur "Immer Lustig", et pour un morceau de 15 minutes, c'est bien dommage.

Känguru est, aux dernières nouvelles, considéré comme le meilleur album de GURU GURU par Neumeier lui-même. Sans offense, mais il n'a peut-être pas forcément raison. Par contre, l'inverse est tout à fait faux, Känguru est un album qui ne peut être considéré comme étant franchement raté ou naze. Et objectivement, c'est aussi le dernier album avec Uli Trepte.

Note réelle : 3,5/5

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


WALLENSTEIN
Blitzkrieg (1972)
Krautrock




KING CRIMSON
The Great Deceiver (1992)
Spécial boîte à demandes !


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Mani Neumeier (batterie, claviers)
- Ax Genrich (guitare)
- Uli Trepte (basse)
- Conny Plank (guitare, claviers)


1. Oxymoron
2. Immer Lustig
3. Baby Cake Walk
4. Ooga Booga



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod