Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PSYCHEDELIQUE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Föllakzoid, Guru Guru
- Membre : Walter Wegmüller , Sergius Golowin , Ashra, Manuel Göttsching
- Style + Membre : The Cosmic Jokers , Agitation Free, Klaus Schulze , Tangerine Dream

ASH RA TEMPEL - Seven Up (1973)
Par WALTERSMOKE le 18 Avril 2013          Consultée 1316 fois

Aïe aïe aïe, voilà l'album dont Manuel Göttsching peut être le moins fier. Sérieusement, comment le guitariste allemand et son compère Hartmut Enke ont-ils pu passer de chefs-d'œuvre comme le premier Ash Ra Tempel et Schwingungen à ça ? Eh bien, la réponse est évidente : Timothy Leary. Oui, le groupe a fait appel au légendaire chantre du LSD pour travailler sur l'album, et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'était absolument inutile si l'objectif était de composer un bon album. Seven Up est également un album anachronique, car s'il présente des caractéristiques du krautrock (surtout sur la face B), il se situe bien plus dans la veine du rock psychédélique des années 60 – rien d'étonnant. De plus, le nombre assez élevé d'invités, dont le producteur Dieter Dierks et KD Müller, le futur fidèle suivant de Klaus Schulze, achèvent de rendre Seven Up impersonnel par rapport à ASH RA TEMPEL. Sur le papier, il y a pourtant de quoi se régaler, avec "Space" et "Time", les deux morceaux qui figurent sur l'album. On imagine très bien le concept qui pourrait le régir, mais en fait non. Non, non, non, rien à voir avec ces thèmes, il s'agit plutôt d'un très gros délire sans rapport explicite.

Le premier morceau, "Space", est le plus riche, mais aussi le plus mauvais des deux. De bonnes idées se profilent pourtant, comme cette approche en guise d'intro, franchement plus blues que sur Schwingungen, assez moyen dans l'absolu mais efficace tout de même. Et au bout de trois minutes, c'est le drame, avec cette coupure radio avec Leary qui déblatère je ne sais quel délire sur un fond sonore bruitiste. Cette coupure se répétera plusieurs fois, en guise de transition entre chaque sous-partie de "Space", et cela plombe sérieusement l'ensemble. Quant à ces parties en elles-mêmes, il n'y a pas grand-chose à aimer. A la rigueur, celle appelée Right-Hand Lover peut prêter à sourire, pour peu qu'on ait des idées perverses, mais sans plus.

Le deuxième morceau, "Time", est plus « satisfaisant », mais aussi et surtout agaçant. Encore une fois, il s'agit d'un morceau planant qui contrebalance l'autre, comme sur les deux précédents albums. Cela commence d'ailleurs à bien faire. Le manque d'originalité se fait carrément flagrant, et il est même impossible de parler d'inventivité lorsqu'on se rend compte que la deuxième partie est la même que celle de "Such and Liebe" sur Schwingungen. Même en cherchant une idée de concept derrière ou quelque chose de semblable, il est difficile de pardonner et de ne pas s'énerver contre un cas typique de fainéantise. Ce ne sont pas les « It's so beautiful » rajoutés dessus qui changeront la donne.

Seven Up est une expérience vraiment désagréable. Rien de transcendant ou de planant ne parcourt l'album, et le seul talent des musiciens ne suffit pas du tout à sauver la mise. L'album sera néanmoins le seul de son espèce, étant donné qu'ASH RA TEMPEL retournera à quelque chose de moins alambiqué avec Join Inn.

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE :


ULVER
Live At Roadburn (2013)
Le complément idéal à childhood's end




The ILLINOIS SPEED PRESS
The Illinois Speed Press (1969)
Album phare de 1969 mêlant blues, acid , rock folk


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Manuel Göttsching (guitares, synthétiseurs)
- Harmut Enke (basse, guitare, synthétiseurs)
- Dieter Burmeister (batterie)
- Tommie Engel (batterie)
- Steve A (orgue, synthétiseurs)
- Dieter Dierks (effets sonores)
- Micky Duwe (flûte, voix)
- Timothy Leary (voix)


1. Space
2. Time



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod