Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (9)
Parallhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Boo Radleys
 

 Placebo City (1593)

PLACEBO - Without You I'm Nothing (1998)
Par JEREMY le 20 Juin 2004          Consultée 6119 fois

Le premier album de Placebo était porteur d’une fraîcheur incontestable dans le son rock. Le trio d’origine londonienne se devait de confirmer sa bonne prestation sur ce second opus, Without You I’m Nothing, titre qui donne un aperçu assez direct de l’esprit plus ou moins dépressif de Brian Molko.

Placebo, c’est tout gentil : c’est du pop/rock mélodique qui ne fait pas mal aux oreilles, qui a des mélodies mignonnes et faciles à retenir, qui a un chanteur charismatique qui séduit les jeunes filles et qui a créé tout un univers autour de son groupe, ce qui aide considérablement à son développement. Without You I’m Nothing est un album assez hétérogène, qui contient son lot de bons moments, notamment l’un des tout meilleurs titres du groupe « Every You Every Me », ainsi que le lancinant et hypnotique « Pure Morning », ou encore « You Don’t Care About Us » et son riff de guitare entraînant. On trouve également des titres un peu en dessous de ces trois bombes, mais qui sont tout de même de vraies réussites, comme en témoigne « Summer’s Gone » ou le punky « Scared Of Girls ». La vraie force de ces morceaux c’est le timbre de voix de Brian, reconnaissable entre milles, qui se superpose magnifiquement à la musique, ainsi que sa facilité à créer des mélodies tout simplement sublimes, bien que très « easy-listening ».

Le problème de ce disque, c’est que les bons titres cités précédemment côtoient des morceaux d’une qualité beaucoup plus discutable, comme l’ennuyeux « The Crawl » qui ne décolle jamais, ou encore le très, très lent « My Sweet Prince », qui tente de retranscrire certaines ambiances gothiques, à la London After Midnight, mais qui n’y arrive jamais vraiment ; la seule chose qu’il arrive à faire, c’est endormir profondément l’auditeur pendant ces trop longues 5min45. D’ailleurs ce morceau est un des rares du disque que je zappe à chaque fois tant il m’est insupportable. Quelques autres morceaux, sans pour autant être mauvais, n’amène pas la pêche que l’on trouve chez ceux cités plus haut, « Allergic (To Thoughts Of Mother Earth) », « Brick Shithouse », ou encore l’éponyme « Without You I’m Nothing » font parti de ceux-là, sur lesquels le sens de la mélodie de Brian Molko est totalement absente… Dommage !

La moitié de ce « Without You I’m Nothing » est de bonne facture, un quart est moyen et l’autre quart est mauvais… Ce deuxième album de Placebo est donc un petit peu décevant, mais ne reste que très peu en deçà de son prédécesseur, grâce à certains titres vraiment exceptionnels. Malheureusement, ce disque n’est que le début du déclin du groupe, qui va se continuer sur les albums suivants…

A lire aussi en ROCK par JEREMY :


COHEED AND CAMBRIA
In Keeping Secrets Of Silent Earth 3 (2004)
Emo-rock/prog/punk de très bonne qualité !




U2
War (1983)
Le plus connu des albums de rock !


Marquez et partagez





 
   JEREMY

 
   FENRYL
   SUNTORY TIME

 
   (3 chroniques)



- Brian Molko (guitare, chant)
- Steve Hewitt (batterie)
- Stefan Olsdal (basse, guitare)


1. Pure Morning
2. Brick Shithouse
3. You Don't Care About Us
4. Ask For Answers
5. Without You I'm Nothing
6. Allergic (to Thoughts Of Mother Earth)
7. The Crawl
8. Every You Every Me
9. My Sweet Prince
10. Summer's Gone
11. Scared Of Girls
12. Burger Queen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod