Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (152)

Justin TIMBERLAKE - Futuresex / Lovesounds (2006)
Par GLADIUS le 18 Septembre 2013          Consultée 1090 fois

Depuis l'album Justified, notre chanteur pop charismatique a vécu bien des choses. Premièrement il a créé le buzz – volontairement ou pas – à l'évènement sportif le plus regardé au monde qu'est le SuperBowl en déchirant le costume de Janet Jackson et nous dévoilant une partie de son corps qui aurait du rester cacher. Gros coup de pub pour le bonhomme en tout cas. Par la suite Timberlake met sa carrière de chanteur de côté (mis à part quelques collabs fort réussies) pour se consacrer au grand écran. C'est seulement 4 ans après son premier album que la star de la pop revient sur scène en nous proposant un FutureSex/LoveSounds qui aura une sacré réception puisque 1 million de ventes seront enregistrées la première semaine, et globalement dix fois plus à ce jour.

Encore une fois avec son co-pilote TIMBALAND, Timberlake dévoile son premier tube « SexyBack », très electro-pop aux allures futuristes, où l'on sent ardumment la touche du producteur. En effet, notre chanteur opte pour des effets de voix (saturation entre autre) ce qui ne l'empêche pas d'exceller dans le registre, il maîtrise tous les recoins de sa voix et ça se ressent. Une chanson taillée pour être un tube, voire un peu trop conventionnelle à mon goût. Deuxième single, parce qu'il faut bien l'avouer, chez ce genre d'artistes c'est les singles qu'on retient le plus : « My Love » adopte le même genre d'instru que la première chanson dévoilée de cet album. Une ambiance futuriste qui fera très certainement fureur en discothèque, la participation de T.I à ce titre calme un peu l'ambiance pour donner un aspect plus sympathique.
Le 3ème single à voir le jour est un des titres les plus connus et écoutés de Timberlake à ce jour, le célèbre « What Goes Around.../...Come Around ». Changement total d'ambiance par rapport aux deux premiers extraits de l'album, ce morceau va adopter une instru beaucoup plus mélodique et envoûtante, et l'on retrouve enfin tout le charme de la voix de notre prodige pop. Une grande réussite, et l'on ne s'ennuie pas bien que le morceau soit d'une longueur inhabituelle dans le genre. D'ailleurs, je pense que la présence de Scarlett Johansson dans le clip a joué son rôle dans mon amour pour cette chanson. Mais que dis-je ? Un chroniqueur ne devrait pas se laisser influencer par la plastique d'une femme, aussi aguicheuse soit-elle.

Après m'être sévèrement remonté les bretelles moi même, je reprends fébrilement l'album pour lequel j'ai fait le tour des singles les plus importants, et vais donc explorer le fin fond de ce succès commercial bien anecdotique pour le moment. « FutureSex/LoveSound », titre éponyme de l'album, possède un bon refrain mais des couplets ennuyeux et sans réel intérêt. On peut cependant imaginer que le titre aura une certaine pêche, notamment le refrain, en live. Une première partie d'album assez moyenne tout compte fait, heureusement les tendances s'inversent avec un excellent « Chop Me Up », où l'instru et le chant de Timberlake ne font qu'un et donnent un résultat de très bon niveau. « Damn Girl » déborde d'énergie tandis que notre chanteur reprend un micro saturé, et même la participation de will.i.am reste dans le thème et dans la continuité du morceau, une réussite.
La fin de l'album nous propose « Until the End of Time » calme, trop calme, nous rappelant les balades crémeuses qu'il avait composées sur Justified. Même constat pour un « Losing My Way » vide d'intérêt et très loin d'exploiter toutes les possibilités de la voix de Timberlake. Et je vais me répêter, mais le terminus de l'album est encore une fois une balade insignifiante.

Ce FutureSex/LoveSounds est donc à découper en 3 teintes : une première partie aux aspects futuristes où l'on reconnaît plus Timbaland que Timberlake lui même, une seconde partie où le chanteur s'exprime réellement et monte son potentiel au maximum, et un final bien sirupeux et sans intérêt. Dommage, quand on connait la voix exceptionnelle du chanteur, d'entendre des balades gnangnan au possible. Le constat est quand même un poil au dessus de Justified, même si les tubes se révèlent être moins nombreux, les morceaux de qualité sont réellement sympathiques à l'écoute.

A lire aussi en POP par GLADIUS :


BEYONCé
Beyoncé (2013)
Excellent album-surprise !




Justin TIMBERLAKE
The 20/20 Experience: 2 Of 2 (2013)
Du bon travail, pour une fois !


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- Justin Timberlake (chant, producteur exécutif, guitare, claviers, pia)
- Timbaland (prodcteur)


1. Futuresex/lovesound
2. Sexyback
3. Sexy Ladies/let Me Talk To You (prelude)
4. My Love
5. Lovestoned I Think She Knows (interlude)
6. What Goes Around.../...comes Around (interlude)
7. Chop Me Up
8. Damn Girl
9. Summer Love/set The Mood (prelude)
10. Until The End Of Time
11. Losing My Way
12. (another Song) All Over Again



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod