Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nas, The Notorious B.i.g.

2PAC - Strictly 4 My N.i.g.g.a.z. (1993)
Par GLADIUS le 26 Septembre 2013          Consultée 1469 fois

Ça y est, la machine est lancée. La légende 2PAC a sorti son premier album, et même si la réception n'a pas été extraordinaire, sa notoriété va rapidement augmenter grâce à ses apparitions cinématographiques, notamment dans le film « Juice » sorti en 1992. Le rappeur ne compte pas s'arrêter là en musique, d'où la sortie de Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z, deux ans après sa première galette. Encore une fois, 2PAC ne va pas y aller de main morte en foutant des gros coups de pieds à la politique et la société américaine de l'époque.

La première impression qui ressort de cet album est le son très underground, tout droit sorti des banlieues de la west coast. Et franchement, ça convient totalement à 2PAC qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui va dénoncer d'une façon très crue les inégalités et idioties politiques encore bien présentes aux Etats-Unis. Il ne faut pas aller bien loin pour remarquer que le son est typé underground, « Holler If Ya Hear Me » nous le prouve immédiatement, avec son sample des influents PUBLIC ENEMY et leur « Rebel Without A Pause ». Le rappeur renie encore une fois la police qui ne lâche pas d'une semelle les gangs afro-américains de l'époque. L'interlude « Pac's Theme » qui suit le premier morceau n'est pas là pour me contredire, on retrouve une instru venue tout droit d'un studio de banlieue américaine, du moins on l'imagine bien.

Certains titres dégagent une atmosphère plus persuasive et attachante que les autres dans cet album. Pour étayer mes dires, « Keep Ya Head Up » est le meilleur exemple. Un tube à lui tout seul, ce morceau va représenter un grand classique de 2PAC grâce à son instru épurée mais bel et bien efficace, et le rap de notre protagoniste qui s'approche de la perfection, son élocution est l'une des meilleures et des plus originales du rap. « I Get Around » (non, non, ce n'est pas un cover des Beach Boys !) fait elle aussi partie des titres ayant eu une réception comme il se doit. 2PAC se permet même d'inviter le groupe Digital Underground (quand je vous le disais, que cet album est underground!) pour participer au morceau. « Last Wordz » constitue une des pétites les plus énergiques et rentre-dedans de l'album, les invités d'honneur étant ICE CUBE et ICE-T, ces deux là gèrent le boulot comme il faut, leur réputation étant au top à l'époque, à l'image de leur productions personnelles. « Representin' 93 » est l'une des plus belles surprises de l'album, où notre rappeur parle de toutes les légendes de cette période avec respect et classe.

On a aussi droit à quelques ovnis, comme « Souljah's Revenge » où 2PAC utilise un effet pour la voix aussi déroutant qu'il est inattendu, même si le niveau est largement remonté par la fin de l'album, qui nous offre un « Papa'z Song » où 2PAC raconte son enfance émouvante et hors du commun, sans père car il a filé après sa naissance, le rappeur dénigre donc ses conditions de vie durant son adolescence :
« A different father every weekend »,
« You've been gone a mighty long motherfuckin time,
For you to be comin home talkin that daddy's home shit,
We been getting along fine just without you »
Pour finir, un excellent « 5 Deadly Venomz » dans lequel pas mal de rappeurs viennent poser leur voix pour un résultat de bonne facture et ayant une pêche nécessaire au succès de 2PAC.

Dans l'ensemble, cet album est mieux ficelé et un poil plus mur que 2pacalypse Now. Cependant, on reste dans le même style, où l'underground est un critère de qualité et les « motherfucker » fusent à foison. Mais c'est le style du bonhomme au final, il a un language très cru et c'est le dernier à vouloir s'en cacher. Donc si on accepte qu'il y ait un « Parental Advisory Explicit Content » fort justifié sur la pochette de l'album, on a plus qu'à se laisser rentrer dans le jeu du rappeur et apprécier ses lyrics et instrus de qualité. Bien que l'album soit difficilement écoutable d'une traire, certains morceaux tels que « Keep Ya Head Up » sont tellement légendaires qu'ils justifient à eux seuls l'achat de Strictly 4 My N.I.G.G.A.Z.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


Kanye WEST
Late Registration (2005)
Le boss du soul-rap à l'oeuvre




VALD
Nqnt (2014)
Ni queue ni tête...


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Holla If Ya Hear Me
2. Pac's Theme (interlude)
3. Point The Finga
4. Something 2 Die 4 (interlude)
5. Last Wordz (feat Ice Cube & Ice-t)
6. Souljah's Revenge
7. Peep Game (feat Deadly Threat)
8. Strugglin' (feat Live Squad)
9. Guess Who's Back
10. Representin '93
11. Keep Ya Head Up
12. Strictly 4 My N.i.g.g.a.z.
13. The Streetz R Deathrow
14. I Get Around (feat Digital Underground)
15. Papa'z Song (feat Wycked & Poppi)
16. 5 Deadly Venomz (feat Treach, Apache & Live Squad)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod