Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Kery James

YOUSSOUPHA - A Chaque Frère (2007)
Par GLADIUS le 17 Octobre 2013          Consultée 943 fois

YOUSSOUPHA est originaire de Kinshasa, capitale de la RDC. Dix ans après sa naissance, il vient vivre en France pour y trouver les études qui vont lui plaire, il va être diplômé BAC+4. Pourquoi parler de cela alors qu'on est ici pour parler d'un album ? Parce que trop souvent le rap est considéré comme une musique pour ignorants, certains vont même jusqu'à dire que c'est une sous culture. Des propos révoltants qui sont fort heureusement contredis, la plupart du temps dans le texte des rappeurs conscients, dans le cas présent Youss va en plus de ça prouver qu'il a eu un parcours qui l'a obligé à travailler et à réfléchir. Bam, dans vos faces, à ceux qui disent qu'il n'y a que des idiots dans le rap.

Après cette petite introduction qui se devait d'être dite, intéressons nous au sujet principal de cette chronique, l'album A Chaque Frère. Encore tout jeune dans la musique et n'ayant que pour seul carrière d'avoir monté le groupe Frères Lumières, notre rappeur enchaîne les premières parties de grands noms pour se faire une réputation, rencontrer du monde. Et ça paye, puisque l'on peut voir des artistes tels que DIAM'S ou Kool SHEN invités sur cet album.
Dès le premier morceau au titre éponyme on rentre dans le vif du sujet. L'instru, pour ainsi dire, est parfaite. Elle est idéalement calée pour notre rappeur, qui va s'exprimer avec classe et surtout avec un flow de malade, peu égalé dans le rap français. On a pas le temps de respirer que « Ma Destinée » intervient, encore une fois avec une instru choisie à merveille, Youss va içi parler de son enfance, et surtout de tout ce qui l'a conduit à ce qu'il est aujourd'hui. Ce titre va à 200km/h, le rappeur lui même ne prend pas tellement de temps pour souffler, le rythme endiablé nous pousse à écouter jusqu'au bout avec plaisir. « Les apparances nous mentent » est un constat parfois crû, parfois dit avec humour de la vie et de ses tromperies. YOUSSOUPHA sait convaincre avec son flow qui est en adéquation avec les instrus.

Et voilà qu'on arrive sur le meilleur morceau de l'album, « Macadam ». Mené par son piano qui fait très son rétro, « à l'ancienne » comme on dit dans le métier, Youss va rapper avec une justesse folle. Ce titre est l'un des meilleurs de toute la carrière du rappeur confondue, des instrus comme ça, autant dire qu'on en redemande à volonté.
Une fois que cette bombe est passée, le reste pourrait paraître fade, mais on trouve quand même du bon et même du très bon : DIAM'S livre un excellent couplet sur « Les Meilleurs Ennemis » ; l'instru de « Ma sueur et mes larmes » est tout bonnement envoûtante, le riff de guitare est plaisant ; le morceau « Classique (plus rien ne m'étonne) » est original au possible puisque le rappeur ose rapper sur du VIVALDI, étonnant mais il touche juste avec cette instru bien rythmée et efficace. Bien entendu il ne faut pas oublier « Eternel Recommencement », morceau qui clôture l'album où notre rappeur se livre sur sa vision de la vie et de la société.

YOUSSOUPHA débute, et ça se voit, on ressent la jeunesse dans la voix et les productions du rappeur. Pourtant, pas de manque de maturité, notre artiste sait déjà faire la part des choses dans ses paroles, il prend position très souvent et n'hésite pas à critiquer la société. Le rap conscient est un clairement son domaine, lui qui manie les mots avec facilité et poésie.
A chaque frère est un album convainquant sur certains titres tels que « Macadam », « Les Meilleurs Ennemis », « A chaque Frère » et « Classique », mais dans l'ensemble il souffre de longueurs et il paraît difficile de l'écouter d'une traite en entier. Notre rappeur avec son ffeuveux sur la langue ne parvient pas à avoir ce petit truc sur son album qui donne envie d'aller plus loin, de tout écouter. Il reste néanmoins une bonne galette et contient quelques pépites.

Note : 2,5/5 diminuée arrondi à 2

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


LIL WAYNE
Tha Carter Iv (2011)
Surprise, un bon album de lil wayne !




Oxmo PUCCINO
Opéra Puccino (1998)
Poésie, musique, magie


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. À Chaque Frère
2. Ma Destinée
3. Les Apparences Nous Mentent
4. Macadam
5. Dangereux
6. Les Meilleurs Ennemis
7. Nouveau Désordre
8. Ma Sueur Et Mes Larmes
9. One Love
10. Scénario
11. En Marge
12. Dans Une Autre Vie
13. Le Monde Est à Vendre
14. Rendons à Césaire...
15. Classique (plus Rien Ne M'étonne)
16. Éternel Recommencement



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod