Recherche avancée       Liste groupes



      
SYNTH POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



LITTLE BOOTS - Hands (2009)
Par MOONDREAMER le 1er Juillet 2013          Consultée 828 fois

Victoria HESKETH, de son nom de scène LITTLE BOOTS (surnom qu’on lui a donné en raison de se petite pointure de pieds), est une jeune artiste anglaise qui a percé en 2009 dans le contexte d’une vague de nouvelles chanteuses anglo-saxonnes dont l’électro pop était fortement inspirée par la musique des années 80s, à l’image d’Elly JACKSON de LA ROUX ou de LADYHAWKE. Son premier album, sobrement intitulé Hands, lui a permis d’acquérir une petite célébrité dans le milieu de la pop indie britannique qui s’est même traduite par un succès relatif dans les charts de « New Town » et « Remedy », singles de l’album.

Ce qui rend LITTLE BOOTS unique, c’est d’abord son retrait relatif du devant de la scène, la chanteuse s’exprime peu sur les réseaux sociaux dans une ère où il est de bon ton pour les artistes dans le milieu de la pop d’entretenir très régulièrement leur réseau de fans. Mais elle est également une musicienne solo accomplie, vous n’entendrez sur Hands aucun autre son que ceux produits par les synthétiseurs et la voix de Victoria, elle est d’ailleurs devenue spécialiste d’un instrument japonais plutôt original, le Tenori-On.

Musicalement, les influences de LITTLE BOOTS vont de EURYTHMICS et Giorgio MORODER aux divas de la pop moderne, au rang desquelles Kylie MINOGUE est l’inspiration la plus évidente (même si Britney SPEARS n’est pas très loin), en passant par l’électro audacieuse de GOLDFRAPP. On ne s’étonnera donc pas de constater que l’empreinte musicale de ces Mains se caractérise par une synthpop vintage couplée aux refrains entraînants de la pop mainstream des années 2000s.

Mais le tour de force si particulier qu’a accompli LITTLE BOOTS sur son premier album est, grâce notamment à la production de Greg KURSTIN et de Joe GODDARD (HOT CHIP), de rassembler sur un même album dix morceaux à la fois catchy et mémorables, dix chansons trop évidentes pour être de bon goût, le tout en conservant un son qui reste très brut, presque exagérément vintage qui affirme une personnalité plus complexe qu’il n’y paraît.

En termes de paroles, HESKETH se base sur des métaphores très simples qu’elle file tout au long d’un morceau dans des paroles simples mais intelligemment pensées : de la conduite (« No Brakes ») à la radio (« Tune Into My Heart ») en passant par les mathématiques (« Mathematics », probablement le morceau le plus fin à ce niveau).

Mais le plus incroyable, c’est que le mélange fonctionne : les arrangements 80s à la limite du vulgaire combinés à cette poésie simpliste poussent à ses limites l’électro pop. Mention spéciale pour « Symmetry » duo inter-générationnel avec Phil OAKEY de HUMAN LEAGUE, qui parvient à prouver que LITTLE BOOTS va au-delà de la copie servile de ses ainés, et à « Remedy », mon péché mignon produit par RED ONE (faiseur de tube connu pour ses succès avec LADY GAGA) dont les arrangements impeccables lui donnent un potentiel dance impressionnant.

Résultat ? Un album honteusement appréciable grâce à son exagération renouvelant les sons des 80s, dans ce qu’ils avaient de moins noble, au prisme de l’efficacité de la pop « putassière » du début de millénaire. Vous avez toute légitimité à détester.

A lire aussi en POP par MOONDREAMER :


VAMPIRE WEEKEND
Vampire Weekend (2008)
Spécial semaine boîte à demandes !




FOSTER THE PEOPLE
Torches (2011)
Au coeur de la hype indie pop!


Marquez et partagez





 
   MOONDREAMER

 
  N/A



- Victoria Hesketh/little Boots (chant, synthétiseurs, tenori-on)
- Philip Oakey (invité chant)


1. New In Town
2. Earthquake
3. Stuck On Repeat
4. Click
5. Remedy
6. Meddle
7. Ghost
8. Mathematics
9. Symmetry (feat. Philip Oakey)
10. Tune Into My Heart
11. Hearts Collide
12. No Brakes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod