Recherche avancée       Liste groupes



      
CELTIQUE DISCOUNT  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2011 Storm
2012 Voyage
2013 Mythology
 

- Style : The High Kings , Santiano

CELTIC THUNDER - Mythology (2013)
Par GEGERS le 30 Juillet 2013          Consultée 673 fois

En fait, la meilleure chose a faire aurait sans doute été d'ignorer la sortie de cet album, d'occulter purement et simplement la carrière des CELTIC THUNDER, et prétendre que tout cela n'était qu'un mauvais rêve. Sauf que, ceux qui se rendent encore de temps en temps à la FNAC verront fleurir Mythology, dernier étron du sextet vocal, fleurir dans les bacs dédiés à la musique celtique, là où tant d'artistes véritablement talentueux mériteraient d'être distribués. Ne pas parler de l'horreur qu'est ce dixième album du boys-band celtique façon discount serait quelque part fauter par omission, un pêché moral pas bien méchant, mais gênant pour un modeste chroniqueur qui, comme votre serviteur, s'évertue à partager son enthousiasme pour la musique celtique de qualité.

Mythology est donc le dixième album des CELTIC THUNDER. 10 albums depuis 2008, soit cinq années de carrière. La médiocrité n'a même pas la décence de se faire rare ou discrète. A grands renforts de productions scéniques luxueuses, de mises en scène théâtrales, le sextet se balade sur les scènes d'Europe et d'Amérique et attire des foules dont l'importance est inversement proportionnelle à la qualité musicale. Car Mythology, comme ses prédécesseurs, n'est rien d'autre qu'un immense vide artistique, pas plus mauvais que celui des Celtic Women, mais suffisamment vomitif tout de même. Les reprises de morceaux celtiques, traditionnels ou non, se voient cette fois passées à la moulinette du symphonique. Oui c'est somptueux, oui c'est bien foutu et bien exécuté, mais écouter "Rocky Road to Dublin" sur fond d'arrangements symphoniques fait tout de même mal au cœurs. Peut-être les producteurs des CELTIC THUNDER ne se sont jamais posé la question sur l'essence réelle des cultures celtiques contemporaines, n'en gardant que ce côté romantique et biaisé qui donne l'impression que les Celtes, Irlandais ou Écossais, ne sont que de grands gaillards un peu portés sur la boisson et pas très subtils, dénués de toute conscience. C'est ce que nous laissent entendre les interprétations totalement dénuées de sens et de profondeur de "Carolina Rua", "Carrickfergus" ou la précitée "Rocky Road to Dublin", malgré une prestation vocale impeccable de la part des six chanteurs, même si leurs voix manquent du vécu et des "cojones" que l'on retrouve pourtant chez de nombreux interprètes celtiques, même parmi la nouvelle génération montante.

A l'exception d'une relecture convaincante du "Turning Away" de Dougie MacLean, chantée ici en canon et dotée (miracle !) d'une guitare acoustique, il n'y a rien d'autre ici qu'indigence et celtisme de bas étages. Tant que l'attrait pour ce "groupe" fabriqué de toutes pièces n'est pas émoussé, que faire d'autre que de vous conseiller de passer votre chemin et ne pas accorder d'attention à un album qui n'est à même que de vous donner une vision faussée et trompeuse des musiques celtiques actuelles. A éviter comme une Kro au pays de la Guinness !

A lire aussi en VARIETE INTERNATIONALE :


I MUVRINI
Pè L'amore Di Tè... (1988)
Premier disque réellement accessible




Murray HEAD
Say It Ain't So (1975)
Un chef d'oeuvre de finesse entre folk et autres


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Damian J. Mcginty, Jr. (chant)
- Keith R. Harkin (chant)
- Paul M. Byron (chant)
- Daniel Furlong (chant)
- George Donaldson (chant)
- Neil Byrne (chant)


1. Voices
2. The Isle Of Innisfree
3. Now We Are Free
4. Scarlet Ribbons (for Her Hair)
5. The Rocky Road To Dublin
6. Carrickfergus
7. Danny Boy
8. Hunter's Moon
9. She Moved Through The Fair
10. Carolina Rua, Katie
11. Turning Away
12. Tears Of Hercules
13. My Land



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod