Recherche avancée       Liste groupes



      
KRAUTROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1972 Malesch
1974 2nd
1999 River Of Return
1976 Last
 

- Style : Amon DÜÜl Ii, The Cosmic Jokers , Neu!, Embryo
- Membre : Tangerine Dream, Guru Guru, Ashra
- Style + Membre : Ash Ra Tempel

AGITATION FREE - 2nd (1974)
Par JOVIAL le 12 Novembre 2013          Consultée 1120 fois

« Rücksturz » sur l'album précédent annonce bien ce que 2nd confirme un an plus tard : le voyage d'AGITATION FREE en Orient est définitivement achevé. L’Égypte, Chypre ou le Liban ne sont plus que de lointains souvenirs auxquels nos musiciens n'ont d'ailleurs même pas le temps de penser, occupés par une épuisante tournée en France et en Allemagne, de Brest à Francfort, en compagnie notamment de FAUST, NICO, CAN et des Français de GONG. Ce nouveau voyage, pas aussi exotique que le précédent vous en conviendrez, se révèle toutefois comme une nouvelle et étonnante source d'inspiration pour nos Allemands qui rendent ici hommage à leur continent d'origine, la vieille et belle Europe, qu'ils avaient quitté quelques trois années auparavant.

2nd est en toute logique bien différent de Malesch. Exit les influences orientales, AGITATION FREE revient vers un rock psychédélique épurée, sans aucun doute moins lysergique et tribal, presque froid par certains côtés, tranquille et reposé. Si son premier album était un voyage étourdissant, au contraire le second a tout d'une paisible promenade en Forêt-Noire, d'une fraîche nuit d'été grisée par quelques bouteilles de rosé angevin (authentique!) ou d'une sieste en toute quiétude dans les hautes herbes. 2nd lorgne donc d'avantage vers un ambient à la NEU!, en moins minimaliste néanmoins, que vers le trip-rock d'AMON DÜÜL II dont Malesch pouvait facilement se rapprocher. La plupart des morceaux, au demeurant plus longs, sont en effet très calmes, renforcés par de discrets collages de vents marins, de grillons ou de ruisseaux, symbolisant parfaitement l'atmosphère bucolique, vespérale ou hivernale, du disque. Ce dernier, bien que ses expérimentations et structures soient désormais moins audacieuses et fouillées, reste alors d'une beauté incomparable. Le duo des guitares accomplit des merveilles et les effluves électroniques de maître Hoenig, toujours parfaitement senties et mesurées, invitent sans cesse aux songes et à la décontraction, en premier lieu sur les excellentes et bien-nommées « In The Silence Of The Morning Sunrise » et « A Quiet Walk ».

Parallèlement, AGITATION FREE n'a cependant pas renié les jams plus hardis et enjoués, lui permettant d'éviter l'album léthargique que trop de morceaux placés sous cette même égide planante et inoffensive auraient produit. On savourera tout particulièrement « Laila, Part 1 », courte pièce d'une bravoure jouissive, débouchant sur une seconde partie en cran en-dessous il est vrai, mais toujours très radieuse. De manière plus inattendue, c'est le morceau-fleuve de 2nd, « A Quiet Walk », qui régale en s'achèvant par l'intervention magistrale d'une folle guitare et d'un bouzouki aux accents festifs et méditerranéens, nous prenant totalement à contrepied après un prélude des plus relaxants. « Haunted Island » enfin, ultime piste où pour la première fois le chant fait son apparition, voit le groupe renouer avec les ambiances mystiques de Malesch, et clôt cette seconde œuvre par un final absolument grandiose.

AGITATION FREE nous propose ainsi avec 2nd son travail le plus abouti, certes moins enivrant et plus difficile en terme d'appréciation directe, mais doté d'un sens de la composition et de l'esthétique supérieur à un Malesch parfois plus faible dans ce domaine. Les fortes identités respectives de ces deux albums nous interdisent toutefois de soutenir une comparaison qui n'aurait pas lieu d'être. Les seuls points communs résident finalement dans les défauts récurrents et identiques aux deux disques, ici avec les quelques regrettables longueurs de « Laila, Part 2 » et surtout l'inutile « Dialogue & Random », tentative infructueuse et insupportable d'expérimentation électronique dont on ne comprend ni le but ni la présence sur une œuvre d'une tel éclat. Le groupe clôt ses travaux studios avec un second album essentiel au petit monde du space rock, que ni les lives ni les compilations postérieures au split de 1974 ne parviendront à égaler en terme de qualité et d'émotion. Un must méconnu du krautrock.

Note : 4/5.
À écouter absolument : « A Quiet Walk » et « Haunted Island »

A lire aussi en ROCK PSYCHEDELIQUE par JOVIAL :


The COSMIC JOKERS
The Cosmic Jokers (1974)
Un pétage de câble a parfois du bon !




The UNITED STATES OF AMERICA
The United States Of America (1968)
Peinture frelatée, toile grotesque


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Michael Günther (basse)
- Burghard Rausch (batterie, chant)
- Stefan Diez (guitare)
- Lutz Ulbrich (guitare)
- Michael Hoenig (claviers)


1. First Communication
2. Dialogue & Random
3. Laila, Part 1
4. Laila, Part 2
5. In The Silence Of The Morning Sunrise
6. A Quiet Walk
7. Haunted Island



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod