Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Theo Travis & Robert Fripp , Van Der Graaf Generator

The TANGENT - Le Sacre Du Travail (2013)
Par WALTERSMOKE le 1er Février 2014          Consultée 1384 fois

Deux ans après un COMM plutôt bien accueilli, THE TANGENT revient à la charge avec un nouvel album, nommé Le Sacre du Travail. La grande majorité des gens aura forcément reconnu la référence à une oeuvre célèbre signée Igor Stravinsky, ce qui montre également que le supergroupe aux mille membres est toujours prompt à caser des références sur un album. Mais loin de là l'idée de penser à une quelconque prétention. En effet, il s'agit là d'une indication du thème général du Sacre du Travail, à savoir le rapport de l'Homme au travail, sa célébration, mais aussi ce qui peut clocher.

Pour ce faire, THE TANGENT décide donc de déployer une histoire progressive d'une durée d'une heure, séparée en cinq mouvements, dont deux d'une vingtaine de minutes. En ce qui concerne les paroles, il n'y a pas grand-chose de vraiment négatif à dire dessus, elles restent clairement dans le ton et l'on sent facilement qu'elles n'ont pas été écrites à la légère. De plus, elles ne sont pas éloignées et fantasques, elles nous parlent directement, chose que l'on n'attend pas forcément quand on est abreuvé de rock progressif, il faut bien l'avouer.

L'essentiel de ce que qui fait du Sacre du Travail repose néanmoins sur la musique. Le moins que l'on puisse, c'est qu'aucun des membres de THE TANGENT n'a failli à sa tâche. Le groupe joue ici un rock progressif saupoudré d'influences diverses comme Stravinsky (preuve en est avec les vents de Theo Travis, entre autres) et le jazz, par exemple. Un tel mélange débouche sur des passages qui sont à la fois plaisants et faciles d'accès, comme la partie centrale du troisième mouvement, "Afternoon Malaise", faisant s'alterner de la pop jazzy et une imitation, au niveau vocal, de Peter Hammill par Andy Tillinson. Les claviers, tout droit tirés des heures les plus glorieuses du rock progressif, sont exploités avec justesse, sans sombrer dans la débauche maladroite et futile. Toutefois, certains passages où Tillinson se prend pour Emerson sont assez éprouvants à supporter, il faut le reconnaître. Pour rester sur le pilier du groupe, force est de constater également qu'en tant que chanteur, il paraît très doué, au point que les émotions qu'il dégage au fil des morceaux en deviennent presque palpables. Par contre, là aussi il arrive de sévères chutes de qualité, notamment sur "Evening TV" et son français très accentué. De manière plus générale, ce cinquième et donc dernier mouvement est une légère déception, étant donné que le morceau semble bien moins écrit et plus fatigué – mais placé dans le thème de l'album, cela pourra paraître logique.
Au Sacre du Travail sont adjoints trois bonus. "Muffled Epiphany", clairement jazz, est un solide et sympathique morceau, avec un Tillinson toujours aussi pertinent au chant comme aux paroles. "Hat" est un morceau au contraire bien punk, et enregistré en 1979, dans la jeunesse du chanteur-guitariste, et détonne clairement, et ce de manière positive. Enfin, la version radio de "Evening TV" est au mieux anecdotique.

Tillinson peut être fier du Sacre du Travail. Hormis Evening TV, il n'y a guère de défauts majeurs sur le septième album de THE TANGENT, tout juste des détails qui gâchent un peu la fête. En revanche, se plaindre de la laideur de la pochette est tout sauf insensé, ne serait-ce que parce qu'elle n'est pas représentative de la beauté de la musique. Il faudra du temps et surtout du recul pour vraiment le placer dans la galaxie prog, mais on peut raisonnablement penser qu'il sera placé comme une étoile remarquable.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par WALTERSMOKE :


YES
An Evening Of Yes Music Plus (1993)
La première référence live de Yes !




ELOY
Planets (1981)
Double album avorté


Marquez et partagez





 
   WALTERSMOKE

 
  N/A



- Andy Tillinson (chant, guitares, claviers)
- Jonas Reingold (basse)
- Jakko Jakszyk (guitares, choeurs)
- Theo Travis (flûtes, saxophones, clarinettes)
- Gavin Harrison (batterie)
- +
- Rikard Sjöborn (narration)
- Guy Manning (guitare acoustique)


1. 1st Movement : Coming Up On The Hour
2. 2nd Movement : Morning Journey & The Arrival
3. 3rd Movement : Afternoon Malaise
4. 4th Movement : A Voyage Through Rush Hour
5. 5st Movement : Evening Tv
6. Muffled Epiphany
7. Hat
8. Evening Tv (radio Edit)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod