Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Police , Manu Katché

STING - Sacred Love (2002)
Par ERWIN le 28 Décembre 2014          Consultée 1055 fois

Finalement, je dois me tromper, le temps ne semble pas passer pour STING comme pour le commun des mortels. J'en veux pour preuve cette photo de couverture, qui, malgré les efforts du photographe pour donner une subtilité "sage" à l'icône britannique de Newcastle, ne parvient encore qu'à souligner l'incroyable charisme dont jouit encore Gordon Sumner. C'est toujours la même chose... Le renouvellement alors qu'on a déjà tutoyé les sommets. Voyons si le septième opus de l'artiste fait exception à la règle et se révélera moins classieux.

En tout cas, comme à l'accoutumée, STING choisit de sortir plusieurs singles de cette livraison... Généreux mais pas philantrope... Concerné mais intéressé... Pas fou, l'ex POLICE ! Le premier "tube" est "Send your love", introduit par une guitare flamenco, dans une mouvance très world... Franchement, je trouve que ça ne s'envole pas trop, la compo reste un peu confuse à mes oreilles et stagne... J'en suis toujours resté frustré. Il est suivi par "Whenever I say your name", beaucoup plus ambient, on reconnaît l'efficacité de la patte du grand bassiste sur les subtils arpéges, un duo fait pour les charts partagé avec Mary BLIGE. Le dernier single est "Stolen car", une petite pièce biographique qui raconte le carjacking vu par les yeux du kidnappé. Assez sympa, mais un refrain un peu léger, dommage. C'est donc très light en matière de single.

Le joli violoncelle de "The book of my life" propose une ambiance très world à nouveau, mais cette fois, la composition se laisse apprivoiser avec les superbes arrangements et le sitar de la soeur de Norah JONES , l'autre fille de Ravi SHANKAR : Anoushka, dont la performance est à signaler sur le meilleur morceau de l'album. Le titre éponyme "Sacred love" continue dans cette veine qui est désormais devenue l'un des grands Trademarks de STING, qui aime associer une petite guitare folk à ses fortes nappes de synthés. Hélas, la sauce ne prend pas vraiment, et le résultat fait plutôt un flop. On retrouve en épilogue une belle version agrémentée de cordes du classique "Shape of my heart", et bien entendu, on touche là au sublime. Mais la compo était déjà présente sur l'album "Ten summoner's tale" huit ans plus tôt... Et même si cette version est belle, cela reste une redite. Je m'interroge cependant sur sa présence, de par la relative faiblesse en titres forts de cet opus... Les autres morceaux sont tous sympas mais ne rivalisent aucunement avec les grands classiques de STING.

Conclusion, il aura fallu attendre plus de deux décennies pour voir l'intouchable bassiste nous proposer un album de qualité moyenne. C'est chose faite, il ne reste qu'à attendre la suite pour savoir s'il s'agissait d'un accident de parcours, une petite baisse d'inspiration dans la composition... Allez je vous fait pas languir, l'opus suivant "Songs from the labyrinth" va rapidement remettre les pendules à l'heure ! STING est quasi intouchable !

A lire aussi en POP par ERWIN :


George MICHAEL
Listen Without Prejudice Vol 1 (1990)
Top of the pop




The BEATLES
Please, Please Me (1963)
Les scarabés s'envolent


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Inside
2. Send Your Love
3. Whenever I Say Your Name
4. Dead Man's Rope
5. Never Coming Home
6. Stolen Car
7. Forget About The Future
8. This War
9. The Book Of My Life
10. Sacred Love
11. Shape Of My Heart



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod