Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : The Police , Manu Katché

STING - 57th And 9th (2016)
Par ERWIN le 19 Janvier 2017          Consultée 2133 fois

Pour son douzième opus, notre englishman est plus que jamais à New York. Voyez donc cette jolie photo, le surprenant à l'aube partant au taf tel le laborieux moyen sur cette intersection de la grosse pomme à proximité de son studio d'enregistrement. Gordon a désormais 65 ans... Et oui ! Cet homme à goûté à la fontaine de jouvence ma parole, c'est bluffant ! Bref, nous voici dans un trip sonnant plus rock qu'à l'accoutumé. De toutes manières, la seule surprise consisterait à nous livrer un album décevant. je n'y crois pas une seule seconde. Petite info : STING a décidé au préalable d'enregistrer l'album dans un délai de 3 mois, cela réintroduisant à son sens une donnée d'urgence propice à la dynamique de la créativité.

Nous avons découvert "I can't stop thinking about you" plus de deux mois avant la sortie de l'album. Un titre qu'on aurait facilement imaginé sur Zenyatta Mondatta ou sur Synchronicity. Du POLICE dans le texte. C'est donc avec un réel plaisir qu'on l'écoute, même si l'originalité n'est pas vraiment de mise. On continue avec "50 000" et sa guitare très new wave - on pense à "I will follow" de U2 -. Chanson en forme d'hommage à ses camarades disparus, tels Prince et David BOWIE au début de 2016. Démarche sympa, penche-vous sur les paroles, comme d'habitude, STING aime à rester pragmatique dans sa vision du monde : "Les rock stars ne meurent pas, elles s'éteignent" - They fade away -. Le single suivant "Petrol head" propose même un riff d'intro plus Hard rock qu'autre chose, avec un Gordon bien agressif. Voila qui est surprenant ! Le dernier single "One fine day" oeuvre plus dans le traditionnel cher au natif de Newcastle avec une mélodie agréable et facilement mémorisable.

On retrouve les intonations folk celtiques presque baroques chères à STING sur "Heading south fo the great north road", un rien frustre mais assez hypnotique pour le signaler. Autre ballade aux intonations traditionnelles avec la jolie "The empty chair". Enfin, la superbe "Inshallah" achèvera de convaincre tout le monde que l'icône britannique est bien loin d'avoir déposé les armes. La qualité est là... Et bien là ! STING parvient à s'insinuer avec grâce et distinction dans une ambiance cette fois dévolue à l'orient. Pas une profession de foi, mais une réelle prise de conscience de la situation liée aux réfugiés. Notre actualité n'a rien de bien honorable, mais il ne serait pas de bon ton de développer le sujet... "Inshallah" a certes un coté fataliste, mais comment faire autrement à notre époque ?

L'équipe réduite à son minimum avec Dominic Miller à la gratte et Vinnie Colaiuta à la batterie, le main man assurant le reste, en live comme en studio dans la plupart des cas est aussi le révélateur d'une mise en place moins élaborée que d'ordinaire, comme une envie de revenir à des préoccupations plus "jeunes"... Comme un trio ça alors ! C'est flagrant sur "Down down down", qui révèle une belle efficacité sur le long terme et "If you can't love me" renoue avec les grands trademarks de POLICE et les mélodies de ses premiers albums solos.

Pas de grande surprise pour cette livraison 2016 ! STING est plus en forme que jamais. Le temps passe... Le compositeur s'était penché sur son passé adolescent sur "The last ship", il me semble qu'il se remémore aujourd'hui les souvenirs de ses premiers émois de rock star d'il y a près de 40 ans. Tout ceci avec la même verve et le même talent hors normes.

Un artiste majeur.

A lire aussi en POP par ERWIN :


Billy JOEL
River Of Dreams (1993)
Le dernier, le meilleur




Kate BUSH
Never For Ever (1980)
Mystérieux, céleste, envoutant


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Sting (chant-basse-piano-percussions)
- Dominic Miller (guitares)
- Vinnie Colaiuta (batterie)


1. I Can't Stop Thinking About You
2. 50 000
3. Down Down Down
4. One Fine Day
5. Pretty Young Soldier
6. Petrol Head
7. Heading South On The Great North Road
8. I You Can't Love Me
9. Inshallah
10. The Empty Chair



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod