Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT-JAZZ / MINIMALISM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Erik Truffaz , Arve Henriksen
- Membre : Manu Katché , Moritz Von Oswald
 

 Nils Petter Molvaer (236)
 Npm Official Facebook (223)

Nils Petter MOLVAER - 1/1 (avec Moritz Von Oswald) (2013)
Par STREETCLEANER le 27 Octobre 2015          Consultée 1118 fois

Après un Baboon Moon excellent, tourné vers le rock, le trompettiste norvégien Nils Petter Molvaer désoriente une nouvelle fois son public. Il embarque cette fois-ci dans son aventure un célèbre et non moins doué compositeur de musique électronique germanique, Moritz Von Oswald (Basic Channel, Rhythm & Sound, Moritz Von Oswald Trio – rien que ça...) afin d'explorer les contrées de l'ambient et du minimalisme.

Bien entendu, vu le pedigree de l'Allemand le voyage ne pouvait qu'être réussi et puis il faut avouer aussi que notre Norvégien et la musique électronique ce n'est pas comme l'huile et l'eau, ça se mélange bien depuis le début ! Ajoutez à cela une collaboration avec Max Loderbauer pour le mixage, et Ricardo Villalobos sur « Development (Ricardo mix dig) », les gars qui ont juste réalisé un monumental Re : Ecm en 2011 (chroniqué aussi sur FP) sur le label … ECM … et on sait que tout ceci part sous les meilleurs auspices.

1/1 s'ouvre sur la trompette étouffée de Molvaer qui émerge comme un lointain cargo sortirait de la brume « Noise 1 ». Le séquenceur envoie des pulsations inquiétantes. Le ton est donné. La trompette plaintive finira portée par la réverbération. Elle sera portée par un doux chaloupement qui tente quelques dérapages glitch et dubby sur « Step by Step ». Si la trompette est souvent planante, elle sait aussi dessiner furtivement ou esquisser des humeurs de décors ou de paysages lointains (« Transition », un « Future » qui marche sur les terres de Jon Hassell) et cela nous rappelle la fascination de Molvaer pour les décors exotiques.

Le pattern rythmique et infusé de dub de « Development » est quant à lui terriblement hallucinatoire, ce qui confirme que le minimalisme est hautement compatible avec l'effet de transe. La légèreté enfumée de l'atmosphère et le caractère hypnotique des boucles électroniques touchent à la décorporation. « Further » adopte pour sa part une rythmique mécanique et stressante, d'ordre quasi industriel ; et l'inquiétant « Noise 2 » aurait pu être la bande son alternative du terrible Sorcerer de W. Friedkin (lorsque le camion se débat dans la tempête en plein milieu du pont suspendu; BO de Tangerine Dream).

Au final, ce 1/1 s'avère plus cohérent que Hamada car toute l’œuvre est fondue dans le même esprit : l'atmosphérique, l'ambient, le minimalisme, le post-jazz assumé. Rien ne détonne donc et l'unité et la réussite de ce disque (de 67 minutes) noyé dans les échos sont évidentes.

A lire aussi en JAZZ par STREETCLEANER :


Jan GARBAREK
In Praise Of Dreams (2004)
Une jolie réussite !




Colin STETSON
Never Were The Way She Was (avec Sarah Neufeld) (2015)
Terriblement poignant, et si intrigant !


Marquez et partagez





 
   STREETCLEANER

 
  N/A



- Nils Petter Molvaer (trompette)
- Moritz Von Oswald (électronique)
- Max Loderbauer (collaboration mixage)
- Ricardo Villalobos (collaboration mixage)


1. Noise 1
2. Step By Step
3. Transition
4. Development
5. Further
6. Future
7. Development (ricardo Mix Dig)
8. Noise 2



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod