Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Dictators , The Damned , Biters
- Membre : Richard Hell & The Voidoids , Dust
- Style + Membre : The Misfits

The RAMONES - Adios Amigos ! (1995)
Par LATIMUS le 20 Avril 2006          Consultée 5557 fois

Nous sommes en 1995 et les Ramones savent que la fin est proche. Joey a des problèmes de santé de plus en plus marqués et, de plus, les relations entre les membres du groupe ne sont pas au beau fixe. Enfin, le succès commercial massif n’est toujours pas au rendez-vous. Malgré cela, les quatre faux frères, Joey, Johnny, C.J. et Marky, toujours aidés au niveau de l’écriture des morceaux par l'ancien bassiste Dee Dee Ramone mais aussi par le producteur Daniel Rey, sortent « Adios Amigos ! » en juillet 1995.
Ce véritable chant du cygne au titre de circonstance ne s’avèrera pas être dans l'absolu un des tous meilleurs albums des Ramones. C’est un bon album, certes, mais c’est plutôt « juste un nouvel album des Ramones » plutôt que le testament grandiose qu’on aurait pu attendre. Néanmoins, si vous êtes un amateur du groupe, il vaut tout de même le détour.

Les Ramones ont toujours aimé faire des reprises. Cet album débute donc par le « I don’t want to grow up » de Tom Waits, à la sauce Ramones. Le résultat se montre particulièrement réussi. A mon avis ce titre aurait même pu devenir un hit, car il fonctionne très bien et se fredonne facilement...
Le second titre, « Makin’ Monsters for my Friends », chanté par C. J. (le bassiste assure tout de même le chant sur au moins 4 titres de cet album), dans un style plus délirant, s’incruste également dans votre cerveau. Très efficace.
Autre morceau marquant, « It’s not for Me to know », un mid-tempo du style de « I don’t want You » ou de « What’d Ya do? », c’est à dire associant des riffs en béton armé avec une trame mélodique/amère, bref, le style de morceaux qui vous remue intérieurement. Pas mal aussi pour tomber amoureux...
Suite des titres vraiment marquants avec le très punchy « The Crusher » (une histoire de catch) ou encore « Take the Pain away » au refrain imparable. Ou la poignante ballade « She talks to Rainbows », à mon avis plus réussie que par exemple les plutôt mièvres « I won’t let it happen » (sur « Mondo Bizarro ») ou « Come back, Baby « (sur « Brain Drain »).
Voilà. Le reste des titres n’a rien de foncièrement indispensable. Entre une reprise qui n’apporte rien du « I love You » de Johnny Thunders & The Heartbreakers, l’assez ennuyeux « Scattergun » ou les « pas mauvais mais sans plus » « Cretin Family » ou « Got alot to say ». On attendait mieux...
Le dernier titre, « Born to die in Berlin », n’incite pas à la rigolade, avec son riff limite pompé sur les Stooges (ou alors c'est un hommage) et ses paroles sombres.

Sur certaines éditions, on trouve en bonus la « reprise » du « R.A.M.O.N.E.S. » de Motörhead, qui était d’ailleurs un hommage aux Ramones ! La boucle est bouclée, sauf que... je trouve que la version du groupe de Lemmy était supérieure !

Pour un album d’adieu, le résultat est un peu décevant. Il y a sans doute trop de titres chantés par C.J., mais comme Joey n’était pas au meilleur de sa forme question santé, ceci explique peut-être cela. Il y a aussi des titres imparables, mais probablement trop peu...

La suite est connue. Une tournée d’adieu suite à cet album, puis une participation au festival « alternatif » Lollapalooza, et un tout dernier concert au Hollywood Palace de Los Angeles, le 6 août 1996, mettant fin à 22 années de tournées ramonesques... Et puis malheureusement la mort tragique (pléonasme ?) de Joey en 2001, de Dee Dee en 2002 et de Johnny en 2004. Et beaucoup de souvenirs pour les fans...

A lire aussi en PUNK-ROCK :


BILLY TALENT
Ii (2006)
Vous avez dit punk ?

(+ 1 kro-express)



SKIANTOS
Mono Tono (1978)
Punk déjanté à l'italienne.


Marquez et partagez





 
   LATIMUS

 
  N/A



- Joey Ramone (chant)
- Johnny Ramone (guitares)
- C.j. Ramone (basse, chant)
- Marky Ramone (batterie)


1. I Don't Want To Grow Up
2. Makin'monsters For My Friends
3. It's Not For Me To Know
4. The Crusher
5. Life's A Gas
6. Take The Pain Away
7. I Love You
8. Cretin Family
9. Have A Nice Day
10. Scattergun
11. Got Alot To Say
12. She Talks To Rainbows
13. Born To Die In Berlin



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod