Recherche avancée       Liste groupes



      
WORLD MUSIC  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : John Zorn
- Style + Membre : Mr. Bungle
 

 Mimicry Records (976)
 Secret Chiefs 3 (665)

SECRET CHIEFS 3 - First Grand Constitution And Bylaws (1996)
Par LE BARON le 28 Janvier 2017          Consultée 319 fois

Entres autres discussions de haute volée, un débat a lieu en ce moment entre les joyeux chroniqueurs de ce site, sur les styles musicaux. Certaines positions sont fermes, d’autres plus molles. Je fais immanquablement partie des mous : étant plus familier des musiciens se moquant totalement de l’étiquette qu’on collera sur leur production que de ceux creusant un même sillon toute leur vie, je ne sais pas toujours différencier les genres avec la précision de mes confrères. D’où l’idée de chroniquer SECRET CHIEFS 3, en guise de travaux pratiques, ce groupe magnifique s’étant fait une spécialité d’aborder tous les rivages que la musique nous offre, ou à peu près.

First Grand Constitution And Bylaws* est le premier album de SC3. Premier album, mais le groupe n’est pas composé de débutants : rien moins que 3 membres de MR BUNGLE, encore en activité à l’époque**. Cela sent le « side-project », à priori, mais c’est beaucoup plus !

La première écoute de ce disque remet tout d’abord les pendules à l’heure : MR BUNGLE, excellentissime groupe des années 80/90, c’est avant tout Trey Spruance. Mike PATTON est certes un chanteur incroyable, mais l’authentique musicien, architecte du son et rat de studio, c’est Spruance. Si MR BUNGLE est en grande partie son œuvre, SC3 l’est entièrement. Spruance compose, arrange, mixe, édite. Car SC3, c’est aussi le fruit d’un énorme travail de studio. Un son de guitare changera selon le style du morceau, de même que celui de la caisse-claire ou de la basse. En orfèvre du son, Trey Spruance s’amuse, par exemple, à reproduire les sonorités d’un enregistrement d’Ennio MORRICONE des années 60, mais il ne copie pas pour autant le Maestro. Il s’en inspire et lui rend hommage, sans laisser de côté sa propre personnalité musicale. Et enchaîne ensuite avec un Orient en transe, ou un bon vieux Surf californien. Le tout avec facilité, dextérité, mais sans forfanterie. Une sorte d’évidence, même si cela ne paraît pas forcément simple en théorie, cette juxtaposition de styles. Hank MARVIN*** au pays des Derviches Tourneurs, c’est un peu ça, SC3.

Spruance travaille donc longuement la matière sonore. La discographie du groupe, brève, est mûrement réfléchie. Il faut dire que Trey Spruance nourrit sa musique de beaucoup de choses, et notamment de textes mystiques, de la Gnose à l’Islam aussi bien que chez Aleister Crowley. Un drôle de type, ce Spruance, qui peut faire penser à Christian VANDER par certains côtés. Quoique leurs œuvres diffèrent, elles sont non seulement éminemment personnelles, mais pétries d’un questionnement ontologique dont on ne sait pas bien s’il faut le prendre au sérieux, et qui laissera de toutes façons de marbre les mécréants, dont je suis. Qu’importe, il n’est nullement nécessaire d’adhérer à la mystique de ces chefs secrets, ni même de la comprendre, pour embarquer sur leur merveilleux vaisseau.

Album de très bonne tenue, Grand Constitution ne pêche que par comparaison avec les disques suivants. Au fond, il souffre avant tout d’être chroniqué 20 ans après sa sortie. Non qu’il ait vieilli, bien au contraire ! Mais le fait de connaître déjà la suite de la discographie des SC3 nous empêche de le porter aux nues comme cela serait sans-doute le cas s’il venait d’être publié.

Revenons cependant à nos travaux pratiques, aux débats des chroniqueurs de FP, et à la question du style musical de SC3. Voici ce que l’on entend, pêle-mêle, à l’écoute de ce disque : musique orientale tendance mystico-soufiste, Surf, Métal, Cartoons, Electro, Expérimental, Jazz, Collages, Garage, Techno, Noise, Jazz-Rock, Indus, Ambient, Fusion, Gothique, New-Wave, musiques de films italiens des années 60/70. Ah, et puis il y a aussi un petit passage très funk des 80’s, avec slap de basse et tout et tout. Comment s’en sortir ? Lâchement, c’est le plus simple. En reprenant la classification déjà utilisée par Oncle Viande. World Music ? D’accord. C’est un album de World Music.


* « Première Grande Constitution et ses arrêtés », à peu près. Un vrai programme.
**1996
***Inoubliable guitariste de The SHADOWS.

A lire aussi en WORLD MUSIC :


Loreena MCKENNITT
The Mask And Mirror (1994)
Une rousse celte au maghreb




DISSIDENTEN
Sahara Elektrik (1984)
On fout le dawa dans ton souk, mon frère !


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Trevor Dunn (basse, voix)
- Danny Heifetz (batterie, trombone, percussions)
- Trey Spruance (orgues, guitare, synthétiseurs, électronique, samp)
- ---
- Bar Mckinnon (basse )
- Kris Hendrickson (choeurs angéliques )


- first Grand Constitution And Bylaws
1. Ana'l Haqq
2. Adept Chamber Of The Magian Tavern – Altar To The
3. Inn Of 3 Doors
4. Breeze Of Dawn, Death's Angel
5. Assassin's Blade
6. Bare-faced Bazi
7. Crossroads Through Crosshairs
8. Borderland
9. Borderland
10. Killing Of Kings
11. Celestial Ship Of The Corsairs
12. Emir Of The Bees: Migration/countersurveillance/th
13. Pointed And Weighty Arguments
14. Zulkifar
15. The Qa'im Deliberates
16. Drunk At The Gates
17. Resurrection Day Soundtrack: Hot Pursuit In Eagles
18. From Night The Morning Draught Of Wine
19. Crosswinds
20. Borderland
21. White As They Come



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod