Recherche avancée       Liste groupes



      
KLEZMER VAUDOU  |  B.O FILM/SERIE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


OEUVRES

2005 Masada 2, Vol. 1 : Jamie Saft ...
Masada 2, Vol. 2 : Masada Stri...
2006 Masada 2, Vol. 3 Mark Feldman ...
2014 Masada 2, Vol. 22 : Zion80, Ad...
2015 Masada 2, Vol. 24 : Klezmerso...
2016 Masada 2, Vol 29. : Autoryno, ...

ALBUMS STUDIO

1977 Lacrosse
1980 Pool
1981 Archery
1983 The Classic Guide To Strategy ...
Locus Solus
1985 The Classic Guide To Strategy ...
1987 Spillane
Cobra
1989 1 Naked City
Spy Vs Spy
1992 Elegy
1993 Kristallnacht
1995 Redbird
Cobra - Tokyo Operations '94
The Book Of Heads (Featuring M...
First Recordings 1973
1996 Bar Kokhba - Masada Chamber En...
1997 New Traditions In East Asian B...
Duras : Duchamp
1998 Angelus Novus
Aporias - Requia For Piano And...
The Bribe - Variations And Ext...
Music Romance Vol.1 / Music Fo...
1999 The String Quartets
Music Romance Vol. 2 / Taboo A...
Godard / Spillane
2000 Xu Feng / John Zorn's Game Pie...
Cartoon / S&m
2001 The Gift
Songs From The Hermetic Theatr...
Madness, Love And Mysticism
2002 Cobra / John Zorn's Game Piece...
Iao / Music In Sacred Light
2004 Magick
2006 Moonchild / Songs Without Word...
2007 Six Litanies For Heliogabalus
2009 Alhambra Love Songs
O'O
2010 In Search Of The Miraculous
2011 A Dreamers Christmas
2014 On Leaves Of Grass
Psychomagia
The Last Judgement
2015 Forro Zinho - Forro In The Dar...
Simulacrum
2021 New Masada Quartet

B.O FILMS/SERIES

1985 The Big Gundown
1990 Filmworks 1986-1990
1995 Filmworks 2: Music For An Unti...
Filmworks 3: 1990-1995
1996 Filmworks 4: S/M + More
Filmworks 5 : Tears Of Ecstasy
Filmworks 6 : 1996
1997 Filmworks 7 : Cynical Hysterie...
1998 Filmworks 8 : 1997
2000 Filmworks 9 : Trembling Before...
2001 Filmworks 10 : In The Mirror O...

ALBUMS LIVE

1995 Cobra - Live At The Knitting F...
2012 The Hermetic Organ : St Paul's...
2015 The Song Project Live At Le Po...

COFFRETS

2021 John Zorn's Bagatelles (1 à 4)
 

- Style : The Suite Unraveling , Autoryno, Ornette Coleman
- Membre : Mike Patton , Hudson, Nevermen, Peeping Tom, Christian Marclay , Reed / Anderson / Zorn, Faith No More, Tomahawk, Medeski Scofield Martin & Wood, FantÔmas, Mr. Bungle, John Scofield , Secret Chiefs 3, M. Patton / J-c. Vannier, Painkiller
- Style + Membre : Masada, Rashanim, Zebrina, Sonny Clark Memorial Quartet, Naked City
 

 Tzadik (1797)
 Le Zornographe (908)

John ZORN - Filmworks 10 : In The Mirror Of Maya Deren (2001)
Par LE BARON le 7 Mai 2022          Consultée 264 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Maya Deren ne pouvait qu’intéresser John ZORN. De par ses origines d’abord – juive ukrainienne née en 1917, elle a émigré, enfant, à New-York –, mais surtout de par son activité : le cinéma expérimental. Adepte des formes courtes, précurseuse du DIY dans l’art (on parle des années 40 et 50), Maya Deren a embrassé tous les métiers qui permettent de tourner un film : scénariste, productrice, réalisatrice, actrice, etc.
Elle est aussi danseuse, féministe, mystique, bref : c’est une femme libre en des temps où les femmes le sont peu. S’interrogeant beaucoup sur le cinéma, elle a réalisé une douzaine de films étonnants qui, s’ils ont tout de même vieilli sur le plan technique – surimpression d’images en négatif, caméra tournoyante, effets spéciaux parfaitement visibles -, conservent un charme indéniable. Quoi de plus palpitant en effet que de filmer le grand Marcel Duchamp attaqué par une ficelle* ? Ou d’impressionnantes transes vaudou à Haïti** ?

Vous l’aurez compris, le cinéma de Maya Deren vaut le détour. Ajoutons enfin qu’elle parlait de ses films comme étant du cinéma "de chambre", ce qui là aussi ne peut que plaire à ZORN, lui l’adepte des petites formations et de la débrouille, depuis longtemps éloigné des grandes structures de l’industrie du disque. L’indépendance artistique complète et à tout prix, voilà qui relie ces deux créateurs.
Et c’est bien à partir de l’intuition d’un état d’esprit partagé que Martina Kudlácek, la réalisatrice d’In the Mirror of Maya Deren, à fait appel à ZORN pour accompagner son documentaire retraçant le parcours artistique de Deren.

Elle a bien fait ! Le compositeur propose ici une de ses plus belles réussites en matière de musique de film, à une époque où il semble particulièrement inspiré. Respectant l’économie de moyens des films de Deren, ZORN fait appel à un groupe réduit à sa plus simple expression : un violoncelle, quelques claviers, un piano, des percussions. Et encore ! Les trois musiciens - quatre si l’on inclut ZORN, qui se joint parfois à eux – jouent le plus souvent séparément, le compositeur multipliant – comme d’habitude – les combinaisons : violoncelle solo, violoncelle / percussions, percussions seules, etc.

On donc affaire à une orchestration particulièrement dépouillée, et à une partition d’une sobriété à pâlir un janséniste. Et cela fonctionne parfaitement : totalement dédiée au documentaire qu’elle accompagne, peu démonstrative mais vibrante, la musique sert le propos du film sans jamais prendre sa place. John ZORN, dont on sait combien sa musique est parfois éruptive, est ici en retrait, s’appuyant avant tout sur les qualités d’interprète de chacun de ses musiciens, qu’ils jouent des morceaux aux sonorités klezmer, classiques ou haïtiennes***.
Ces trois musiciens, on les connaît déjà. Il s’agit d’Erik FRIEDLANDER, Jamie SAFT et Cyro BAPTISTA, tous trois remarquablement justes dans leur intéprétation, et donnant à cette musique simple d’apparence une intention particulière, une profondeur de champ, une vibration qui la transforme par endroits en beauté pure.

ZORN, la même année, rend un autre hommage à Maya Deren à travers une composition beaucoup plus âpre, "In The Very Eye Of Night****". Voilà qui montre comment le compositeur, à partir d’une même inspiration – ou d’une même admiration – peut se montrer sous un jour différent. Pas question ici de faire un choix, juste de dire que cela ne rend ZORN que plus passionnant.
En attendant, surtout si la musique de ZORN vous hérisse le poil, donnez une chance à In the Mirror of Maya Deren, notamment à la série des "Drifting", "Kiev" et "Nostalgia ". Il se pourrait bien que vous changiez d’avis.



*Witch’s Craddle, 1943. Cela se trouve sur le tube, et c’est à voir.
**Divine Horsemen : The Living Gods of Haïti, qu’elle ne terminera jamais, sera finalament monté par son troisième mari, Teiji Ito, et sortira en 1985.
***Dixit John ZORN et Martina Kudlácek.
****Sur Songs from the Hermetic Theatre

A lire aussi en MUSIQUES DU MONDE par LE BARON :


MASADA
Masada String Trio, The Circle Maker : Issachar (1998)
Klezmer jazz contemporain




MASADA
Bar Kokhba Sextet, The Circle Maker : Zevulun (1998)
Kezmer surf exotica


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Erik Friedlander (violoncelle)
- Jamie Saft (piano, orgue, wurlitzer)
- Cyro Baptista (percussions)
- John Zorn (piano, percussions)


1. Drifting 1
2. Dancing
3. Kiev 1
4. Teiji’s Time
5. Nostalgia 1
6. Filming
7. Mirror Worlds
8. Nightscape
9. Nostalgia 2
10. Haiti
11. Kiev 2
12. Voudoun
13. Drifting 2
14. Kiev 3
15. Drifting 3



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod