Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


FRED PALLEM/LE SACRE DU TYMPAN - Le Sacre Du Tympan (2002)
Par LE BARON le 16 Février 2017          Consultée 120 fois

Lorsqu’on évoque Fred PALLEM, on signale toujours son passé d’autodidacte, d’amateur de pop, de rock, et de jazz tendance Duke ELLINGTON et Charles MINGUS ; on parle ensuite de son entrée au Conservatoire (LE Conservatoire, le National et Supérieur), notamment pour étudier la contrebasse. Ça, c’est pour la biographie.

LE SACRE DU TYMPAN, c’est son orchestre, son big-band a priori taillé pour le jazz, mais qui joue bien d’autres choses : du rock, de la variété haut de gamme à la Burt BACHARACH, et surtout des musiques de films. PALLEM est tellement imprégné du cinéma des années 60 et 70 qu’il ne s’en éloigne jamais complètement. Cela vaut pour les compositions, mais aussi pour les arrangements – dans lesquels il est passé maître – et pour la couleur du son. Son amour des vieux synthétiseurs, Moog et autres, n’en est que l’élément le plus frappant.

Avant d’être un groupe à géométrie variable, LE SACRE est le nom du premier album de ce qui s’appelle encore FRED PALLEM & FRIENDS. Les amis, qui sont-ils ? Ils sortent également du conservatoire (LE Conservatoire). On y entend par exemple Médéric COLLIGNON à la trompette, ou Daniel ZIMMERMANN au trombone. Du bon, donc, du très bon même.

Un grand orchestre très cuivré, des références de choix, un amour de la musique à la fois populaire et exigeante, la bénédiction d’André POPP, voilà qui a tout pour plaire. Malheureusement, cela ne prend pas complètement. On a envie d’aimer, pourtant, et ce dès les premières mesures de « La procession des illuminés », morceau programmatique posant le décor avec beaucoup de références cinématographiques (on pense, entre autres, à « Jaws », mais également à « Inspecteur Gadget »), du rock, des cuivres puissants, de bons soli, on ne se laisse pas complètement embarquer. Il y a un côté trop sage là-dedans, trop Conservatoire (LE Conservatoire). J’entends par là que ce qui frappe, c’est une dextérité certaine, mais un manque d’incarnation, de groove, de swing, prenez le mot qui vous convient. Le SACRE est encore bon élève, pas encore barré.

Cette impression domine l’ensemble de l’album. Du coup, on reste à l’entrée, frustré d’entendre un tel groupe dont on pressent qu’il pourrait être magnifique. Et qui l’est déjà, d’ailleurs, mais sur scène. Ici, les séquences s’enchaînent, bien rangées, mais dénuées de véritables contrastes, empêchant notre température de grimper. Tout est bien, mais rien ne sort vraiment du lot même si l’on peut, à l’occasion, avoir l’oreille frémissante, par exemple à l’écoute du solo de saxophone baryton d’ « Une de perdue, une de perdue ».

Un premier album un peu décevant, quoique prometteur. Fred PALLEM est un excellent arrangeur, d’ailleurs très demandé dans le monde de la variété. Bassiste, il sait écouter les autres et laisse chacun de ses musiciens prendre sa place. Cela en fait-il un bon compositeur ? On peut se poser la question à l’écoute de ce SACRE qui, s’il reste agréable à écouter, n’est pas inoubliable.

A lire aussi en JAZZ par LE BARON :


Frank ZAPPA
Make A Jazz Noise Here (1991)
Music is the best !




FRED PALLEM/LE SACRE DU TYMPAN
Le Sacre Du Tympan (le Retour !) (2005)
Somptueux pot-au-feu.


Marquez et partagez





 
   LE BARON

 
  N/A



- Aude Challéat (flûtes)
- Yann Martin (trompette)
- Fabrice Martinez (trompette)
- Guillaume Dutrieux (trompette)
- Médéric Collignon (trompette)
- Daniel Zimmermann (trombone)
- Mathias Mahler (trombone)
- Julien Chirol (trombone)
- Pascal Benech (trombone basse)
- Lionel Ségui (trombone basse)
- Rénald Villoteau (tuba)
- Rémi Sciuto (saxophone)
- Christophe Monniot (saxophone)
- Mathieu Donarier (saxophone)
- Fred Pallem (basse)
- Vincent Taeger (batterie)
- Ludovic Bruni (guitare)
- Vincent Taurelle (claviers)
- Nicolas Mathuriau (percussions, vibraphone, xylophone, glockenspiel)


- le Sacre Du Tympan
1. La Procession Des Illuminés
2. Tu Es Belle Et Tu Sens Bon
3. Berceuse Et Tout Se Qui S'ensuit: Au Fond De L'ore
4. Berceuse Et Tout Ce Qui S'ensuit: Des Lits Avec De
5. Berceuse Et Tout Ce Qui S'ensuit : Poursuivi Par D
6. Berceuse Et Tout Ce Qui S'ensuit: Réveil
7. Une De Perdue, Une De Perdue
8. A L'ouest !
9. C'est L'illyrie, Madame !
10. Et Pour Quelques Fayots De Plus...(thème)
11. Et Pour Qulques Fayots De Plus... (suite Et Fin)
12. La Danse Des Ours



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod