Recherche avancée       Liste groupes



      
SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Cold Chisel, Ted Nugent

Jimmy BARNES - Soul Searchin (2016)
Par ERWIN le 27 Mars 2017          Consultée 707 fois

Jimmy BARNES est une superstar en Australie, chacun de ses albums atteint le sommet du Billboard, sa carrière solo ajoutée à sa position de frontman de COLD CHISEL en font en Oz Land l'équivalent d'un Johnny HALLYDAY en France. Attention, toutes proportions gardées, car notre homme n'a jamais fait dans la variété d'opérette et reste un pur de dur, j'évoque ici juste le statut. En revanche, voila son quatrième opus de soul. La première analyse pourrait être sévère : Jimmy se prendrait pour un Rod STEWART from down under en revisitant les standards de la soul music ? Bien entendu qu'il y a une question de billets verts dans l'escarcelle, mais au final, la démarche du rugueux chanteur me semble honorable. D'autant qu'il ne racole pas dans tous les sens, il suffit d’égrener la liste des titres de cet album pour s'en persuader.

Il faut dire que cet album est le pendant d'un documentaire mettant en scène le chanteur dans son périple sudiste américain, à la recherche des gemmes oubliées de l'a musique populaire américaine. C'est plutôt alléchant et pas vraiment bling bling. Il faudra acheter la version bonus du CD pour se retrouver en terrain connu !

Premier constat, les versions ici présentes ne cherchent pas à émuler les classiques, ce qui est en soi une démarche honorable... Au moins, Jim ne se prend pas pour un sudiste ! Mais les interprétations bénéficient toutes d'une superbe orchestration. Du coup, on ne va trouver ici que peu de grands hits : il y a le "Mercy Mercy" de Don CONVAY, popularisée par les ROLLING STONES. Il nous permet de remettre un Lee MOSES bien oublié sous les projo, et juste ça c'est drôlement bien , il y a "Bad girl" et "ainsi que la belle "The dark end of the street" qui sonne remarquable. Pareil pour le néo gospel de "I worship the ground you walk on" absolument dantesque.

Dans ce genre de disque, tout est question d'ambiance, on appréciera dans un premier temps l'entourage dont Barnesy s'est entiché pour ce nouvel album roots, ici les Memphis boys, donc en gros le backing band d'Elvis PRESLEY, et ça claque comme il faut ! Il contribue à la création d'une identité certes mainstream au niveau du son, c'est la caution locale, chacun y trouvera son compte, et nul doute que la voix rocailleuse de notre Koala énervé trouve là un registre qui la met en valeur et c'est peu de le dire, écoutez le caboter sur "If loving you is a crime". On retrouve un Solomon BURKE sur le soul'n'roll "Cry to me" et toujours dans cette même veine trépidante, nous avons le "She's looking good" de Wilson PICKETT.

Même les titres les plus inconnus rendent comme "You've got my mind messed up". "Hard working woman" était bâtie pour lui qui a écrit le standard pour les homes . Une autre bonne surprise est la "Lonely for you baby" de Sam DEES et la blue eyed soul de "More and more" déménage bien. Enfin, les cuivres géants de "A woman needs to be loved" et le chant bien habité de BARNES font de cette version un masterpiece, le shuffle de piano rend superbement, la perle de l'opus !

C'est donc dans les bonus qu'on va retrouver les classiques suprêmes, il y a "Mustang sally" et "In the midnight hour". Je suis même fan de son essai sur "Suspicious mind", comme il le dit il a repris ce classique d'Elvis la peur au ventre.... bah qui ne l'aurait pas ! On retrouve le supersonique Joe BONNAMASSA sur une version mémorable de "In a broken dream" que Rod STEWART que nous évoquions plus haut avait popularisé en 72 avec PYTHON LEE JACKSON , que tout le monde a oublié, mais la chanson est magnifique... Ce mec un emploi du temps de l'enfer ! Jimmy semble enthousiaste.

Les albums de reprise sont rarement mémorables. Dans le cadre de ce projet bien spécifique, je remarque que Jimmy BARNES se donne à fond, dans des conditions pro et très respectables, ce n'est pas un disque de grande production, et malgré le son superbe, il jouxte les roots avec bonheur. Parfait pour découvrir certains aspects inconnus de la soul, un chouette cadeau pour votre moitié. Tout ceci est fort réussi.

A lire aussi en SOUL par ERWIN :


Barry WHITE
I've Got So Much To Give (1973)
Black crooner




Bill WITHERS
Still Bill (1972)
Au sommet


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. She's Looking Good
2. Hard Working Woman
3. A Woman Needs To Be Loved
4. Cry To Me
5. If Loving You Is A Crime
6. It's How You Make It Good
7. I Worship The Ground You Walk On
8. Bad Girl
9. Lonely For You Baby
10. The Dark End Of The Street
11. Mercy Mercy
12. Rainbow Road
- bonus :
13. I Testify
14. Mustang Sally
15. More And More
16. Drowning In The Sea Of Love
17. In The Midnight Hour
18. In A Broken Dream
19. You've Got My Mind Messed Up
20. Suspicious Mind



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod