Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11


Le référendum de la rédaction 2012
Par MOONDREAMER
Le 21/01/2013
Le 21 Janvier 2013 par BABAR

Pas de traces de "Doom And Gloom" dans les meilleures chanson ? Ni de "Tempest" dans les meilleurs albums ? T_T


Icarock - récit rock
Par MR. AMEFORGEE
Le 18/11/2012
Le 30 Novembre 2012 par MR. AMEFORGéE

Merci pour tous les compliments, ça me fait vraiment chaud au coeur.

Y aura-t-il d'autres textes de la sorte sur FP, c'est très possible. Mais peut-être pas tout de suite, ça m'a tout de même demandé un peu plus de boulot que pour une chronique normale (on le croirait peut-être pas à la lecture...). A moins que mes camarades chroniqueurs ne décident de s'y mettre aussi, pourquoi pas!


Icarock - récit rock
Par MR. AMEFORGEE
Le 18/11/2012
Le 21 Novembre 2012 par MACAREUX

Long live rock 'n roll !
Magnifique "chronique" qui fait tout de même un peu froid dans le dos.
Petite pensée (et petite larme) pour Cliff Burton, Coluche, Stevie Ray Vaughan, Ritchie Valens & compagnie.

Tu nous en referas d'autres des comme ça, s'te plait ?


(Re)Prises de risques ?
Par WALTERSMOKE
Le 14/10/2012
Le 20 Novembre 2012 par RâLEUR PROFESSIONNEL

Je comprends pas les gens qui préfèrent les reprises actuelles des chansons des années 60 70 et 80, on a aucune valeur des choses actuellement on sait rien foutre, on ne saurait plus créer un style, encore moins un courant, dire que cette maudite génération actuelle née dans les années 90 peut faire quelque chose de "mieux" que celles des décennies précédente, c'est insulter toute la culture de ces années là, aussi bien les mentalités que les musiques, et leurs valeurs.

La période actuelle en musique est tellement pourrie que même les groupe restant encore en activité produisant actuellement se trainent dans le même panier, à croire que c'est mission impossible de faire de la bonne musique actuellement.

Alors faire des reprise de ces périodes là c'est digne d'un sacrilège. De toute façon à part l'argent maintenant le reste on s'en bat les deux noisettes comme de l'an 40, plus le temps passe plus l'âme disparait au profit de la performance commerciale et entubatoire, du tape à l'oeil, si on pouvait trouver un truc pour faire uniquement vendre sans se soucier une seconde de ce qu'on pond comme musique, on le ferait (bien que je me demande si c'est pas déjà le cas et depuis longtemps).

Alors désolé mais celui qui dit que c'est mieux maintenant, il peut partir de ce site en courant bien loin parce qu'il n'a rien avoir avec la musique.


Icarock - récit rock
Par MR. AMEFORGEE
Le 18/11/2012
Le 20 Novembre 2012 par PINHEAD

Je crois que c'est le truc le plus cool que j'ai lu depuis au moins 6 mois (un bon Kerouac).

Un grand bravo !


Icarock - récit rock
Par MR. AMEFORGEE
Le 18/11/2012
Le 20 Novembre 2012 par TONTON CLEM

Moi pareil, ce récit m'a captivé du début jusqu'à la fin. Qu'un seul mot à dire : bravo Mr. Âmeforgée. Merci à l'équipe de Nightfall de nous servir des histoires toujours aussi touchantes.


Icarock - récit rock
Par MR. AMEFORGEE
Le 18/11/2012
Le 19 Novembre 2012 par CHIPSTOUILLE

Ca fait bien 4 ans que j'avais pas lu une tartine comme ça sur nightfall jusqu'au bout.
Chapeau bas M. Âmeforgée :)


Icarock - récit rock
Par MR. AMEFORGEE
Le 18/11/2012
Le 19 Novembre 2012 par DEDALUS 777

Superbe, j'en ai pleuré (vraiment). Un beau récit, prenant, poignant, et finalement totalement rock.

A quand une autre ?


(Re)Prises de risques ?
Par WALTERSMOKE
Le 14/10/2012
Le 12 Novembre 2012 par BJ

Une reprise vaut réelement la peine quand l'artiste copieur a pu mettre sa touche personnelle de façon à revoir l'entièreté de la chanson d'origine, un exemple qui me vient tout de suite à l'esprit c'est "With A Little Help From My Friend" de Joe Cocker mais les reprises copier/coller c'est digne d'un manque profond d'inspiration et donc ...

Il faut se dire aussi que dans les années 60 et 70 tous ces groupes qui ont "révolutionné" la musique rock n'en avaient que faire des reprises, ils créaient, lançaient des styles, voire des modes, des courants, mais en tout cas les reprises étaient rares, c'était bon pour les groupe pop-rock formatés top 50, des groupes et chanteurs qu'on a vite oublié.

Quand je pense que Genesis depuis le début de leur carrière n'ont jamais fait une seule reprise, du début à la fin. Phil Collins parfois, et Peter Gabriel, il a fallu attendre Scratch My Back en 2009 pour qu'on voit un album entièrement consacré aux reprises, ou là même si perso je déteste cet album extrêmement mou, l'effort est assez important encore une fois dans les ré-adaptations, et pas copier-coller comme quand Phil Collins reprends 1 an et demi après Going Back des Byrds ou 30 ans plus tôt How Can Hurry Love des Supremes .


(Re)Prises de risques ?
Par WALTERSMOKE
Le 14/10/2012
Le 14 Octobre 2012 par TONTON CLEM

Moi, j'ai toujours trouvé que la version d'"It's My Life" de NO DOUBT était bien meilleure que celle de TALK TALK que je trouvais atrocement vieillotte. Sinon oui, la reprise est certes un exercice périlleux, mais je trouve que certains groupes en ont fait leur spécialité, remember David BOWIE avec "Wild Is The Wind", JUDAS PRIEST avec le "Diamonds And Rust" de JOAN BAEZ ou les GUNS avec le "Knockin' On Heaven's Door" de... l'autre, là.


Le jour de la mort de Johnny
Par GEGERS
Le 15/09/2012
Le 15 Septembre 2012 par POWERBEAUF

La mort de Johnny ne fera qu'acter dans le paysage musical français ce que le cinéma national a subi il y a exactement 25 ans, lorsque Lino Ventura est mort et que Belmondo a décidé de laisser tomber les rôles de superflic-justicier : la fin du héros populaire, viril, débordant de charisme et capable, au besoin, à faire le coup de poing.

La suite est déjà connue, car présente depuis bien longtemps : le règne des Noah, Delerm, Bénabar, Luce et Cie dans la chanson française, celui des Duris, Merad, Sy dans le cinéma. Des "artistes" dont le charisme est à la hauteur de leur talent. Des "artistes" symboles d'une musique et d'un cinéma français totalement aseptisés, totalement convenus et désespérément creux car dépourvus de personnalité.

J'ai beau ne pas être fan de Johnny (bien que j'aime plusieurs de ses disques), je comprends totalement l'émoi que suscitera son décès chez les soi-disant "beaufs", les soi-disant "franchouillards", les soi-disant "réacs". Pourquoi ? Parce qu'on peut avoir de très bonnes raisons de préférer "Rivière, ouvre ton lit", "Flagrant délit", "Gang" ou une tripotée de ses albums live à n'importe quel skeud produit par la (désormais bedonnante) Nouvelle Scène Française. Et aussi parce qu'on sait qu'aucune major ne donnera sa chance à un artiste ayant potentiellement le même charisme et le même talent...


La pochette, vouée à disparaître?
Par GEGERS
Le 18/03/2010
Le 03 Août 2012 par NICO38

Bonjour,

Au fait quelles sont vos pochettes préférés?
J'adore la plupart des pochettes de Nirvana (Nevermind!, Bleach, In Utero), de Pixies (Doolitle!, Surfer Rosa, Bossanova,...) et puis bien sûr une platrée de classiques (The Velvet Underground & Nico, Abbey Road, Let it Bleed, Sticky Fingers, Physical Graffiti, London Calling...). Moins connues, j'aime aussi les pochettes de Sonic Temple (The Cult), Carved in Sand (The Mission), Alice In Chains avec son chien à 3 pattes... et puis sûrement plein d'autres qui ne me traverse pas l'esprit pour l'instant et que vous allez peut-être citer à ma place (aaarghhh!!!).


Les étoiles ne savent pas mourir
Par GEGERS
Le 10/06/2012
Le 27 Juin 2012 par POWERBEAUF

Je n'ai jamais écrit que c'était grave de voir des milliers de gens accepter de leur plein gré de payer pour voir et écouter leurs idoles. J'ai simplement écrit que je refuse de rentrer dans ce business (car c'en est un, avant tout).

Si la musique et la scène constituent l'alpha et l'oméga de la vie de certaines de nos idoles, alors je les plains. Pour moi, savoir vieillir, c'est accepter que lorsque l'on n'est plus capable de faire une chose, il faut tourner la page et passer à autre chose. En gros, c'est savoir se remettre en cause . Mais pour cela, il faut vraiment se regarder dans une glace et visionner avec un oeil critique ses propres prestations, de temps en temps... Désolé, mais s'extasier devant des zicos à 10 ou 20% de leurs capacités passées, sans moi ! Après, si certains y trouvent leur compte, grand bien leur fasse.

Par contre, je trouve que certaines de tes comparaisons sont bien faciles (pour ne pas dire simplistes) :

__ Bien sûr que l'industrie de la musique sent moins mauvais que celle de l'armement (bien que les liens entre majors et complexe militaro-industriel existent), bien sûr qu'il vaut mieux attraper un rhume plutôt que la peste... On sait bien que, dans l'absolu, la musique n'est pas grand chose à côté des grands problèmes de ce monde. On est bien d'accord, ce débat ne changera rien du tout.

__ Comparer nos idoles passées avec les groupes actuels qu'on essaie de nous vendre, c'est facile, mais également aventureux. Entre un Château-Latour qui a tourné au vinaigre et de la piquette du dernier millésime, quel breuvage préférerait-on boire ? Pas si facile de choisir... En ce qui me concerne, je préfère aller voir un groupe de qualité encore proche de son top (mais plus pour longtemps) comme MUSE, ou des groupes prometteurs comme FUN. ou BIFFY CLYRO plutôt que de chialer devant un quatuor ou un quintette de has-been. Après, comme je l'ai écrit, toutes les règles ont leur exception.


Les étoiles ne savent pas mourir
Par GEGERS
Le 10/06/2012
Le 25 Juin 2012 par A.T.N.

Avec le temps, je suis moins sévère avec ces groupes. Je pense que c'est humain de ne pas pouvoir raccrocher. Il est difficile de se mettre dans la peau de musiciens qui ont vécu la folie des tournées, l'énergie de ces foules, les voyages, les rencontres... Le côté pathétique existe (bien montré dans "Spinal Tap"), mais que pourraient-ils faire d'autre ?

On les imagine dans leur immense baraque avec 12 salles de bains, 3 piscines... que faire de leurs journées ? Boire du thé en jouant au scrabble ? Ils doivent s'emmerder à mourir. Ce qu'ils adorent, ces gens là, c'est faire de la musique. Avec des gros amplis et une foule qui gueule leurs refrains. Je ne pense pas qu'ils aient besoin d'argent, tous ceux que tu cites. Bien sûr, ils pourraient faire le boeuf entre potes, jouer dans des petites salles, incognito, et continuer leur hobby. Mais il n'y pas besoin d'être très calé en psychologie pour savoir que ce succès, ces foules, agit comme une drogue et qu'il est très difficile de vivre sans quand on a connu tout ça. Certains y arrivent très bien, ils sont très équilibrés, sages... Ceux qui n'y arrivent pas, je ne leur jette pas la pierre. Personne ne m'oblige à aller les voir. Les milliers de gens qui vont les voir n'ont pas un flingue sur la tempe.

Ca permet à l'industrie de la musique d'engranger encore quelques millions (ça me paraît une industrie plus sympa que celle de l'armement, au hasard), ça permet à des milliers de gens de passer une bonne soirée en compagnie de leurs idoles passées... Rien de bien grave, si tu veux mon avis.

Et après avoir vu pas mal de groupes "jeunes" jouer une pop-rock poussive et consensuelle, franchement j'ai adoré voir les vieux Deep Purple et leurs cheveux gris me balancer un rock monstrueux en pleine gueule, joué par des musiciens qui partagent un plaisir évident d'être sur scène et de faire la seule chose qui donne un sens à leur vie.


Les étoiles ne savent pas mourir
Par GEGERS
Le 10/06/2012
Le 14 Juin 2012 par POWERBEAUF

Bien vu, Gegers ! Il y a longtemps que j'ai choisi de boycotter toutes ces stars qui ont, pour certaines, superbement ignoré la France pendant leurs années de gloire. Franchement, payer la peau des fesses des billets pour voir des (pré-)retraités complètement à bout techniquement (et parfois physiquement) interpréter laborieusement le greatest hits de rigueur, très peu pour moi... Tant pis, je ne verrai jamais BLACK SABBATH, SCORPIONS, VAN HALEN, JUDAS PRIEST, QUEENSRYCHE, ou ELTON JOHN (j'en passe et des meilleurs) sur scène. Mais à tout prendre, je préfère me repasser des disques ou des images enregistrés à l'époque où ils étaient au top plutôt que de me déplacer, cracher au bassinet et repartir avec la nausée.

Bon, allez, si RUSH venait nous rendre visite durant un été, je ferais peut-être une exception...

Commentaires :  0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11






1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod