Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nektar
 

 Site Officiel (697)
 Myspace Du Groupe (596)

GENTLE GIANT - Gentle Giant (1970)
Par JOVIAL le 31 Juillet 2011          Consultée 931 fois

Premier album et premier chef d'oeuvre.

GENTLE GIANT jette ici les bases de sa musique, avec une assurance et une réussite frôlant la perfection. Je suis sûr que si l'album était sorti au moins un ou deux ans plus tôt, il ne serait jamais resté dans l'ombre des In the Court of the Crimson King et autres A Saucerful of Secrets. Si dans le fond, ce premier album est d'une complexité mélodique et instrumentale très poussée, il n'en reste pas moins une oeuvre assez abordable, ainsi qu'un remarquable travail sur les sonorités et les ambiances qu'il tente d'aborder. Il y a une atmosphère particulièrement étrange tout au long du disque, une atmosphère que l'on retrouvera plus par la suite, hormis peut-être sur Acquiring The Taste.

Les classiques se ramasse déjà à la pelle : la très énergique "Giant" et ses passages instrumentaux des plus jouissifs ; les excellentes "Funny Ways" et "Isn't It Quiet And Cold ?", qui n'ont plus rien à voir le rock, flirtant presque avec la musique classique ; "Alucard" et son chant d'outre-tombe, son ambiance presque macabre et sa composition en perpétuel contre-pied pour l'auditeur, et enfin "Nothing At All" qui voit GENTLE GIANT passer de l'intime à la folie la plus pure. "Why Not ?", assez hard rock dans les termes, est un peu à part sur cet album, mais n'a rien à envier à ses camarades plus "progressives" (qu'est-ce que je déteste ce terme...). Reste enfin le gros délire de "The Queen", que je trouve plutôt marrant, mais dont la présence n'apporte pas grand chose non plus à l'album.

Bref, GENTLE GIANT commence par un très très grand album, très original, très bien ficelé, qui est personnellement un des mes préférés de toute la discographie du groupe anglais, aux côtés d'Octopus et d'In A Glass House.

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF par JOVIAL :


MARILLION
The Thieving Magpies (1988)
Dernière restrospective live des années Fish




GENTLE GIANT
Octopus (1972)
Barré, riche, remarquable ... un classique.


Marquez et partagez





 
   KERAZ

 
   JOVIAL
   MARCO STIVELL

 
   (3 chroniques)



Non disponible


1. Giant
2. Funny Ways
3. Alucard
4. Isn't It Quiet And Cold ?
5. Nothing At All
6. Why Not
7. The Queen



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod