Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (12)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Kottak

GREEN DAY - Dookie (1994)
Par GLADIUS le 7 Décembre 2018          Consultée 158 fois

Ahhh... GREEN DAY ! Mes années lycée, la découverte de tous les plaisirs de la vie. A cette époque, j'aimais secrètement ce groupe, sachant très bien que si je l'avouais à mes potes métalleux je serais directement catégorisé et envoyé dans la fosse aux lions. J'ai donc pris sur moi, écouté "Basket Case" à fond en rentrant de cours, tout en l'apprenant à la guitare avec comme souhait intime de ressembler à eux un jour.

Ce temps est passé depuis une paire d'années maintenant, et cela fait longtemps que je suis prêt à assumer mon amour pour ce groupe, tout en particulier avec l'album Dookie. Alors je remercie GREEN DAY pour avoir bercé ma jeunesse et pour nourrir ma nostalgie précoce. Merci pour le riff minimalisme mais ô combien efficace de "When I Come Around". Merci pour la spontanéité inimitable de "Burnout" et "Basket Case". Merci pour les pseudos ballades fragiles à la "She". Merci pour "Welcome to Paradise", "Having a Blast" ou encore "Sassafras Roots" qui tapent là où il faut.
Le contexte dans lequel évolue l'équipe de Billy Joe Armstrong est impressionnant de spontanéité, l'album est enregistré en trois semaines seulement, le succès commercial est tonitruant. Tout ceci est bien entendu mérité, d'autant plus que cet album est de franche qualité, notamment grâce à la simplicité des mélodies rock qui vont devenir les hymnes d'une génération. Un riff comme celui présent sur "In the End" montre à lui seul l'efficacité évidente dans laquelle GREEN DAY se place. A l'opposé, on trouve des pseudo-ballades à la "F.O.D." ou "All By Myself" qui deviendront le fer de lance des guitaristes de plage souvent bien trop confiants quant à leur niveau d'artiste. GREEN DAY par son aspect kitch donnant l'impression d'être un groupe qui veut faire du rock est critiquable, cependant la qualité des morceaux réussis surpasse la déception que l'on ressent sur certains ratés. Ainsi le groupe résonnera encore des siècles plus tard grâce aux singles "Basket Case" qui a une ligne de guitare tout simplement monstrueuse ou "When i Come Around" qui brille par une interprétation maîtrisée sur le bout des doigts.

Dookie est l'emblème d'une génération, celle du rock'n'roll facile et ponctuel, qui tape dans l'oreille mais qu'on oublie le lendemain pour un autre morceau, et que finalement on retrouve avec énormément de nostalgie trois jours plus tard. GREEN DAY réussit à faire cela, et c'est certainement avec Dookie qu'il a fait le plus grand pas dans la conquête du monde.

A lire aussi en PUNK-ROCK :


BOOZE BROTHERS
Reels And Squeals (2010)
Les booze version 2.0




HüSKER Dü
Land Speed Record (1987)
Speed rock ultime


Marquez et partagez





 
   MR. AMEFORGEE

 
   GLADIUS

 
   (2 chroniques)



- Billie Joe Armstrong (guitare, chant)
- Mike Dirnt (basse, choeur)
- Tré Cool (batterie, choeur)


1. Burnout
2. Having A Blast
3. Chump
4. Longview
5. Welcome To Paradise
6. Pulling Teeth
7. Basket Case
8. She
9. Sassafras Roots
10. When I Come Around
11. Coming Clean
12. Emenius Sleepus
13. In The End
14. F.o.d.



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod