Recherche avancée       Liste groupes



      
POP, éLECTRO, ROCK, FUNK.  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



JAMIROQUAI - Automaton (2017)
Par TEEMO le 7 Août 2017          Consultée 876 fois

Plus la carrière de Jamiroquai avance, plus ses albums se font attendre... Il aura fallu 7 ans et quelques déboires avec les maisons de disques pour qu'« Automaton » voie le jour. Après « Rock Dust Like Star », un album à l'accent résolument funk/rock, la nouvelle lubie de Jamiroquai, c'est tout ce qui à trait aux robots, au virtuel, au futur etc. Les fans étaient prévenus : la pochette se voulait annonciatrice d'une musique froide, mécanique, synthétique et le single au titre éponyme nous avait aussi mis la puce à l'oreille sur la nature du 8ème opus de l'Iroquois. Si la musique électronique a toujours plus ou moins accompagné Jamiroquai au cours de sa carrière, il semblerait que cela soit le thème de l'album... ce qui d'ores et déjà partage sans aucun doute les fans.

Les premières écoutes du 8ème album de Jamiroquai relèvent presque de la souffrance auditive. Le musicien a beau nous avoir habitués à de multiples revirements de bord, navigant d'album en album entre disco, funk, acid-jazz, rock, pop et électro, on ne peut s'empêcher de faire la moue dès qu'on se penche sur « Automaton ». Car les effets électroniques tapissent en effet quelques morceaux d'« Automaton » mais il est difficile de pas avoir une réaction épidermique face à la voix robotisée de « Superfresh » et aux claviers synthétiques qui ouvrent l'album sur « Shake It On ». Un haut-le cœur nous envahit quand on parcourt ces paysages aux couleurs surnaturelles. Ajoutons à cela le refrain putassier du single « Cloud 9 » et vos premières impressions ne risquent pas de voler bien haut...

Au fil des écoutes on constate qu'« Automaton » est bien plus éclectique que ce à quoi on s'attendait. L'album ressemble plus à four-tout des genres ayant influencé le groupe. Mais là encore il faudra faire le tri car l'originalité fait clairement défaut comme en témoigne « Nights Out in the Jungle », titre s'apparentant plus à une chute de studio de « Dynamite » qu'à une composition inédite. L'ensemble est convenu, parfois fade, bien que certains morceaux comme « Summer Girl » nous rappellent que la basse fait partie intégrante du style de Jamiroquai – la prestation est tout de même à des années de celles de Stuart Zender, l'ex-bassiste attitré de Jay Kay... Si certaines compositions arrivent vaguement à tirer leur épingle du jeu, citons « Hot Property » ou «  Something About You » la plupart seront oubliées aussitôt écoutées...
C'est alors que l'on se résigne à réécouter ce « Cloud 9 », finalement bien entraînant avec sa basse au premier plan. On essaye de donner une seconde chance aux embardées plus électroniques, et, comme par un plaisir coupable, on se laisse porter par l'atmosphère pseudo futuriste du titre éponyme et par le groove de « Superfresh » qui ne sauve pourtant pas de la noyade son refrain racoleur...
Quoi qu'il en soit, le résultat est bien mièvre et malgré quelques tentatives d'innovation, l'album manque de fond. Seule la forme semble seoir aux ondes radio et aux boîtes branchées l'espace de quelques semaines. « Automaton » est sûrement voué à s'échouer dans les bas-fonds de la musique commerciale à usage unique, en dépit de son intention fort louable d'explorer la musique électronique.

Après l'excellent mais néanmoins classique « Rock Dust Like Star », le dernier né de Jamiroquai peine à convaincre avec son parti pris esthétique finalement peu abouti. Certes, avec un certain recul on déniche quelques bonnes idées, mais « Automaton » ne fait pas de miracle. Jamiroquai est typiquement le genre d'artiste qui parvient à donner une autre dimension à ses compositions sur scène. Mais Jay Kay parviendra-t-il à convaincre une nouvelle fois son public avec ses compositions ?

A lire aussi en POP :


Michel BERGER
/différences (1985)
Berger égal à lui-même




Benjamin BIOLAY
La Superbe (2009)
Son grand disque ?


Marquez et partagez





 
   TEEMO

 
  N/A



- Jay Kay (chant)
- Matt Johnson (claviers)
- Paul Turner (basse)
- Rob Harris (guitare)
- Derrick Mckenzie (batterie)
- Sola Akingbola (percussion)


1. Shake It On
2. Automaton
3. Cloud 9
4. Superfresh
5. Hot Property
6. Something About You
7. Summer Girl
8. Nights Out In The Jungle
9. Dr Buzz
10. We Can Do It
11. Vitamin
12. Carla



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod