Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Miles Davis , Santana
- Style + Membre : The Mahavishnu Orchestra

John MCLAUGHLIN - Live At Ronnie Scott's (2017)
Par BAYOU le 27 Septembre 2017          Consultée 1277 fois

Le premier mars 2017, à l’occasion de son concert au New Morning, John MCLAUGHIN annonçait qu’après quelques dates américaines avec Jimmy Herring à la fin de l’année il n’effectuerait plus de tournées. L’enregistrement effectué dans un autre club mythique, le Ronnie’s Scott dans Soho à Londres documente donc le dernier concert de sa tournée européenne du printemps dernier.

Avec le groupe qui tourne avec lui depuis de nombreuses années, le bassiste Etienne Mbappe (8 ans), le percussionniste Ranjit Barot (12 ans) et Gary Husband (20 ans) aux claviers et à la deuxième batterie, John, presque 75 ans, toujours élégant et racé a régalé une dernière fois (secrètement on espère que non) son public en privilégiant les clubs de jazz aux grandes salles.

John MCLAUGHIN est l’un des plus grands guitaristes vivants, avec une virtuosité extraordinaire toujours mise au service d’un incroyable feeling, une volonté constante de privilégier la notion de groupe, avec une mise en avant systématique de ses musiciens. Ecoutez les solos de « l’homme qui joue de la basse avec ses gants », jamais ennuyeux, toujours à la recherche de l’efficacité, du feeling, la batterie de Ranjit Barot et les interventions lumineuses de Gary Husband multi-instrumentiste de génie. Synthèse réussie des musiciens d’origine hindou, africaine et anglaise le groupe est capable de s’adapter à tous les répertoires.

John ne s’en prive pas, pour notre plus grand bonheur il revisite le répertoire du MAHAVISHNU ORCHESTRA. « Miles Beyond » et « Sanctuary » extraits de Bird Of Fire, et « Vital Transformation » de “The Inner Mounting Flame”. Clairement les versions proposes n’ont rien à envier aux originaux ce qui en dit long sur la fabuleuse qualité de 4th Dimension. Ces trois morceaux sont un pur bonheur, mais la carrière de John est très riche et les albums plus récents contiennent leur lot de pépites, avec un moment d’émotion quand le groupe joue » « El Hombre Que Sabia » dédié à son grand ami disparu Paco DE LUCIA. Et le sombre « Gaza City » qui figure sur Black Light, hommage tout en pudeur retenu à la Palestine.

MCLAUGHIN est toujours au sommet, avec une musique à la lisière du jazz-fusion, de la musique contemporaine, indienne, et la pulsion puissante du groove, et puis ces incroyables sonorités quand les claviers et la guitare s’unissent, fusionnent pour s’envoler haut, très haut vers les étoiles. Le guitariste ne fait pas de grands effets de scène, il reste sobre, souriant, toute son énergie, son feeling sont concentrés sur son jeu de guitare, ce son reconnaissable entre tous même quand il reprend « Senor CS’ de SANTANA, absent sur l’album mais joué en concert pendant cette tournée.

Alors, franchement on n’a pas vraiment envie qu’il arrête la scène, tant le bonheur qu’il apporte aux spectateurs est pur, joyeux. John Mc Laughlin est un grand guitariste et un immense Monsieur.

Respect !

A lire aussi en JAZZ par BAYOU :


Billy COBHAM
Spectrum (1973)
Un monument du jazz-rock




Chet BAKER
Complete Studio Sessions With Dick Twardzik (1956)
Le souffle magique de Chet...


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
  N/A



- John Mclaughlin (guitare)
- Etienne Mbappe (basse)
- Ranjit Barot (percussion)
- Gary Husband (claviers, percussions)


1. Meeting Of The Spirits
2. Miles Beyond
3. Gaza City
4. Here Come The Jiis
5. New Blues Old Bruise
6. El Hombre Que Sabia
7. Sanctuary
8. Vital Transformation
9. Echoes From Then



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod