Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


BACHMAN TURNER OVERDRIVE - Street Action (1978)
Par LE KINGBEE le 27 Décembre 2017          Consultée 1505 fois

Avec ce disque édité en février 1978, une question se pose: s’agit-il du 7ème album studio de BACHMAN TURNER OVERDRIVE ou du 1er jet de BTO ?
On ne revient pas sur l’historique du groupe, (voir la chronique de l’album « Not Fragile ») mais en 1977, Randy Bachman, fondateur et leader incontesté, quitte son groupe pour voler vers une carrière solo qui se révèlera aussi riche qu’étonnante. Donc, suite à des histoires de gros sous et à quelques procès pas forcément marrants, BACHMAN TURNER OVERDRIVE devient BTO, le nouveau groupe gardant son effigie avec une jante de caisse dans laquelle viennent s’insérer les initiales.
Alors, certains sont sûrement tentés de dire que BTO sans Randy Bachman, ce n’est plus vraiment BTO (CQFD). Oui après tout, c’est un peu comme si vous vouliez confectionner une pâte à crêpe sans avoir de rhum. Pas trop grave, vous pouvez remplacer le rhum manquant par un alcool de votre choix, ça devrait le faire. Et bien nos Canadiens ne sont pas plus bêtes que les crêpiers, ils opèrent quelques petits réajustements. CF Turner quitte sa basse pour endosser le rôle de guitariste tandis que Jim Clench, en provenance d’April Wine, le remplace à la basse. Le guitariste Blair Thornton est toujours là, de même que Rob, le plus jeune des frangins Bachman.

Seconde question qui n’a rien à voir avec le disque, rassurez-vous : mais où les validateurs de F.P. vont-ils classer le groupe ? Avec BACHMAN TURNER OVERDRIVE ou BTO* ? Troisième question : nos hauts décisionnaires ne vont-ils pas croire que je fais tout pour les « emmerder » et finir pas me jeter à la benne ? Aie confiance comme disait Kaa !

Alors bien évidemment, « Street Action » recueille lors de sa sortie une critique mitigée de la part de la presse musicale. D’une part, à cause du départ de Randy Bachman et d’autre part parce que l’album ne recèle aucun hit capable de faire passer la pilule. Pas de «You Ain’t Seen Nothing Yet», de « Hey You » ou de «Takin’ Care Of Business » capables de masquer la forêt. Mais on s’en fout, déjà il n’y a pas de forêt dans nos platines et encore moins sur les ondes des radios. Et c’est justement là que le bât blesse avec l’hégémonie des radios capables de faire ou défaire plus d’un disque, selon que celui-ci comporte ou pas de hit potentiel propre à ramener du fric.

Soyons honnêtes, aucun des 9 titres de l’album ne fracassera vos oreilles par le biais de radios souvent aussi indigestes qu’insipides, et alors** ? Il faut dire que lors de la sortie de l’album, KC & the Sunshine Band, les BEE GEES, Donna SUMMER accaparaient à eux trois une moitié des programmes radio. Dans un souci de facilité et de gains, Mercury semble plus intéressé par la réédition de singles avec les sempiternels titres précités. Aux States, seuls « Down The Road » et « A Long Time For A Little While» font l’objet d’une publication single. C’est dire le manque de promotion de la part de la firme Mercury envers un groupe qui leur a rapporté un paquet de pognon.

Album largement sous-estimé par la critique, « Street Action » dévoile une ligne mélodique renforcée et un durcissement du son. En ouverture, « I’m In Love » lance le disque sur de bons rails, pas de phrasé ultra fracassant mais un tempo conjuguant Blues et Rock un peu dans la lignée de J Geils Band. « Down The Road » lorgne sur le tempo de « Roll On Down The Highway ». Titre plus faiblard, «Takes A Lot Of People » nous renvoie au répertoire typique des groupes liés au circuit des bars. Ces bûcherons envoyeurs de pâté peuvent se faire plus tendres quand le besoin s’en fait sentir, « A Long Time For A Little While » diffuse un léger fumet exotique rappelant « Looking Out For Number One » mais sans la puissance groovy de « Blue Collar ».
Changement de cap avec « Madison Avenue » et son intro de folk astral de même qu'un passage de sax renforçant la trame jazzy suivi d’un chant plus véhément. Chassez le naturel, il revient au galop. S’il fallait dégager un titre caractéristique, « For Love » remporterait sûrement la palme avec une mélodie et un rythme marchant sur les traces de « Let It Ride » et « You Ain’t Seen Nothing Yet », la marque de fabrique du groupe. Terminons cet éventail avec une surprise : « The World Is Waiting For A Love Song », un Heavy Blues qui tient plus du « Stormy Monday » de T. Bone Walker que du premier morceau hardos venu.
Alors, malgré son manque d’impact auprès des radios de l’époque, « Street Action », bien que légèrement surproduit, mérite un bon 3. Et puis ne soyons pas hypocrites, la pochette apporte une petite touche agréable, pas que nous soyons contre les roues de bagnoles, ni les gros bûcherons barbus, mais la demoiselle de la pochette propose une alternative gracieuse.

*Afin de maintenir une certaine cohérence, BTO est regroupé avec Bachman Turner Overdrive.
** Il ne s’agit pas ici de tirer à boulets rouges sur les radios. Précisons toutefois que si les radios nationales doivent obtempérer avec les sponsors, les boîtes de production, les maisons de disques, la Publicité et les décisions des conseils d’administration, la faiblesse et le manque de formation de nombreux responsables artistiques et programmateurs s’avèrent depuis longtemps un frein pour les passionnés de musique(s), tout semblant orienté pour attirer une assistance maximale dans le but de gonfler l’audiométrie. Malgré un manque de moyens, certaines radios Web rivalisent amplement avec les stations géantes, privilégiant des spécialistes aussi passionnés qu’érudits et souvent bénévoles.

A lire aussi en HARD ROCK par LE KINGBEE :


DUST
Dust (1971)
Un des premiers trios heavy rock power us.




BACHMAN TURNER OVERDRIVE
Not Fragile (1974)
Du béton sans fissure 40 ans après sa sortie.


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- C. F. Turner (guitare, chant)
- Blair Thornton (guitare)
- Jim Clench (basse, chant)
- Rob Bachman (batterie, percussions)
- John Hall (piano 1)
- Tom Keenlyside (saxophone 7)


1. I'm In Love.
2. Down The Road.
3. Takes A Lot Of People.
4. A Long Time For A Little While.
5. Street Action.
6. For Love.
7. Madison Avenue.
8. You're Gonna Miss Me.
9. The World Is Waiting For A Love Song.



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod