Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BACHMAN TURNER OVERDRIVE - Not Fragile (1973)
Par LE KINGBEE le 29 Février 2016          Consultée 1764 fois

Ancien membre du groupe Chad Allan & The Expressions, rebaptisé the GUESS WHO au bout de deux albums par leur maison de disque jugeant le nom plus porteur, Randy Bachmann quitte le groupe en juillet 1970, alors qu’ « American Woman » caracole encore dans les charts. Après un album sous son nom, il monte Brave Belt en compagnie de son frère Rob (batterie), le bassiste Fred Turner et Chad Allan. Des dissensions voient le jour et Allan est remplacé par le troisième frangin Tim (chant et seconde guitare). Après deux albums gravés pour Reprise, le groupe prend le nom de BACHMAN TURNER OVERDRIVE. En 1973, installé à Vancouver, le groupe enregistre dans les studios RCA un premier disque éponyme pour Mercury qui connait alors un joli succès. La même année, apparition du second disque appelé « II », on ne peut pas faire plus simple!

Mais c’est l’année suivante que BACHMAN TURNER OVERDRIVE, plus communément appelé BTO, frappe un grand coup avec Not Fragile. Cette fois ci, BTO quitte le froid de Vancouver pour enregistrer à Seattle au studio Kaye- Smith, propriété de l’acteur Danny Kaye et de Lester Smith. Le groupe reprend alors quelques une des recettes qui avaient fait la force des GUESS WHO, du rock bien lourd, tout en ajustant quelques petits ingrédients se situant entre CREEDENCE et ZZ TOP. Bourrins par excellence, les quatre rockers rajoutent judicieusement quelques lignes mélodiques qui vont rentrer dans l’inconscient collectif. Le bassiste C.F. Turner et le guitariste Randy Bachman se partagent le chant au gré des morceaux, épaulé de Rob Bachman (batterie) tandis que Blair Thornton a remplacé Tim en seconde guitare. La section rythmique pose les bases de la fondation, du béton bien lourd, du genre de celui qui ne se fissure pas.

"Not Fragile", premier titre du disque donne son nom à l’album. Chant puissant, déclamatoire et grosse ligne de basse qui peut parfois se montrer bien groovy assure le succès de la chanson. "Rock Is My Life, And This Is My Song", une belle profession de foi, diffuse une ligne mélodique plus délicate. "Roll On Down The Highway", un hard rock tiendra le haut de l’affiche avec une 14ème place dans les classements US. L’instrumental « Free Whelin» est une dédicace à Duane ALLMAN, les guitares harmonieuses endossent toutefois le second rôle derrière la basse de Turner qui ne cesse de marteler le tempo. "Sledgehammer" traduisible par "Marteau de Forgeron" est le prototype d’un rock bien gras caractéristique de l’époque. Même impression avec "Second Hand". Le groupe parvient à tempérer ses ardeurs sur "Blue Moanin", la basse imprimant encore le tempo. "Givin’ It All Away", un Boogie Hard Rockin’ s’inscrit dans le ton de l’album.

Terminons par le meilleur avec « You Ain’t Seen Nothing Yet » qui se classera Numéro 1 au Top 100 américain et Numéro 2 dans les classements britanniques. Le chorus reste influencé par « Baba O Riley » des WHO. Au départ la chanson ne devait pas figurer dans l’album, il s’agissait juste d’une plaisanterie dédiée à Gary, le quatrième frangin Bachman, affublé d’un léger bégaiement. Lors de la première écoute de la chanson, le producteur Charlie Fach exigea que la chanson figure en bonne place au milieu de l’album, persuadé de tenir là un titre capable de cartonner. Le single « You Ain’t Seen Nothing Yet » couplé à « Free Wheelin’ » sera classé un peu près partout dans le monde, sauf en France. Chez nous, les programmateurs radio préféraient nous passer de la musique intellectuelle : "Le Zizi" de Pierre PERRET, "La Bonne Du Curé" d'Annie CORDY, "El Bimbo" sans oublier le "Kung Fu Fighting" de Carl Douglas ou "Waterloo" d’ABBA. Sans doute une question de valeurs différentielles.

Ces quatre bourrins bien sympathiques qui n’avaient comme seuls mots d’ordre que de s’amuser et d’en découdre, en clair envoyer le pâté, n’auront en rien révolutionné l’industrie musicale, mais 42 ans après la sortie de Not Fragile, il faut bien convenir que BTO aura marqué son temps, grace à son énergie et à des mélodies bien structurées. Probablement les plus grosses vedettes Made in Canada avec Ronnie HAWKINS et le countryman Hank SNOW… Bien avant l’avènement de Céline DION (mais là, on ne boxe pas dans la même catégorie).

A lire aussi en HARD ROCK :


URIAH HEEP
Live At Koko (2015)
At koko. Au taquet.




CREED
Human Clay (1999)
Post grunge


Marquez et partagez





 
   LE KINGBEE

 
  N/A



- Randy Bachman (chant, guitare)
- C.f. Turner (chant, basse)
- Rob Bachman (batterie, percussions)
- Blair Thornton (seconde guitare)
- Frank Trowbridge (slide)


1. Not Fragile.
2. Rock Is My Life, And This Is My Song.
3. Roll On Down The Highway.
4. You Ain't Seen Nothing Yet.
5. Free Wheelin.
6. Sledgehammer.
7. Blue Moanin'.
8. Second Hand.
9. Givin' It All Away.



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod