Recherche avancée       Liste groupes



      
AMBIENT  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Biosphere / Deathprod, Hia / Biosphere

BIOSPHERE - Insomnia (1997)
Par JOVIAL le 4 Avril 2020          Consultée 186 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Geir JENSSEN ne chôme pas en 1997. Alors qu'il finalise son troisième album, Substrata, il se voit confier dans le même temps la bande-son d'Insomnia, thriller glacial d'un autre natif de Tromsø, Erik Skjoldbjærg. Le film n'a guère rencontré de succès à sa sortie, du moins sous nos latitudes, mais a connu un certain regain d'intérêt cinq ans plus tard avec un remake signé Christopher Nolan. Le scénario original se déroule dans un petit village de Norvège, au-delà du cercle arctique. Deux policiers d'Oslo, Jonas Engström et Erik Vik, enquêtent sur le meurtre d'une adolescente. Le meurtrier parvient rapidement à être retrouvé, mais pendant la poursuite Jonas abat accidentellement son coéquipier. Tout cela sous les yeux du tueur qui ne tarde pas à faire chanter le policier, désormais hanté par la culpabilité et incapable de dormir, alors qu'arrivent les longues journées d'été.

On s'en doute, Insomnia n'est pas un disque très joyeux. C'est même tout le contraire ! On touche sans doute ici à la production la plus sombre de BIOSPHERE, avec des ambiances souvent inquiétantes et glauques, qui illustrent à merveille la paranoïa grandissante de Jonas Engström. Au fur et mesure de l'écoute, l'air devient vicié, comme si l'on avançait sur un lac aux vapeurs empoisonnées. En toile de fond, un crépuscule qui n'en finit pas. Artistiquement, Insomnia reste ainsi assez proche de Substrata, bien que les morceaux soient souvent nettement plus courts. Très peu de rythmes, des nappes claires et de longs échos, l'ensemble est tout aussi froid et fascinant. Mais dans ces moments les plus lumineux, notamment « Forum », on découvre également une étrange chaleur, une sorte de fièvre, la même que l'on retrouvera un peu plus tard dans Cirque. Quelques passages renvoient enfin aux singuliers abysses de Nordheim Transformed, enregistré en 1998 en compagnie de DEATHPROD.

Insomnia est un cas typique de bande-originale qui fonctionne tout autant sans les images du film. Dès l'intro, « Proem » nous transporte dans un fjord aux eaux calmes, nous laissant songeur sur le quai bétonné du port de Tromsø. Mais dès la piste suivante, « Lounge », portée par des boucles de voix féminine, les couleurs se font plus troubles. Derrière ces nappes de claviers faussement sereines, s'évaporent des sons étranges, des bleeps intrigants qui maintiennent une formidable tension jusqu'à la fin du disque. Geir JENSSEN alterne aussi longues plages ensoleillées, presque rassurantes, et courtes pièces plus stressantes. Une fois n'est pas coutume, c'est peut-être avec ces dernières, par exemple « Shade » ou « Rush », que le Norvégien s'illustre le mieux. Ces titres laissent une impression dérangeante, évoquant une menace invisible et pourtant persistante. Menace plus souvent suggérée que réelle d'ailleurs, si ce n'est sur l'excellente « Field » et ses bruits de pas et de portes, et ses boucles cérébrales, morceau glaçant, assez rare chez BIOSPHERE d'ailleurs.

Considérer ainsi cette bande-originale, conformément à ce que l'on serait tenté de faire presque automatiquement, comme une œuvre secondaire dans sa discographie serait une erreur. Insomnia est une vraie réussite, un disque équilibré qui ne manque pas d'impressionner par la richesse de ses compositions autant que par la justesse de ses climats. Une écoute qui aura également le mérite de (re)mettre en lumière le film d'Erik Skjoldbjærg, meilleur à bien des égards que le remake de Christopher Nolan.

A lire aussi en NEW-AGE/AMBIENT par JOVIAL :


BIOSPHERE
Substrata (1997)
Disque idéal pour le confinement




HIA / BIOSPHERE
Polar Sequences (1996)
Aller simple pour Tromsø.


Marquez et partagez





 
   JOVIAL

 
  N/A



- Geir Jenssen (musique)
- Mia Kaarinadotter (voix)


1. Proem
2. Lounge
3. Forum
4. Field
5. Probe
6. Yard
7. Shade
8. Ride
9. Chamber
10. 2nd Field
11. Rush
12. Transit
13. Visit
14. Gate
15. Quay
16. Tunnel
17. Insomnia (alanïa Mix)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod