Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Afx, The Tuss , Bogdan Raczynski , Acid Quiff, Luke Vibert , Phuture
- Style + Membre : Ceephax & Acid Quiff, Ceephax Acid Crew
 

 Site Officiel (569)
 Label Rephlex (412)
 Label Funbox (463)
 Label Planet-mu (406)
 Label Firstcask (404)

CEEPHAX - Camelot Arcade (2018)
Par SASKATCHEWAN le 16 Avril 2018          Consultée 354 fois

Je crois que CEEPHAX a fait un peu de synthwave. Ou alors c’est la synthwave qui a fait un peu de CEEPHAX. Vous savez, ce genre qui essaye de singer une musique des années 80 qui n’a jamais existé dans les vraies années 80. C’est beau la nostalgie. Tous ces mélomanes qui courent après un fantôme. Je ne dis pas que la plupart d’entre eux le font sans une certaine ironie. Au contraire. Mais c’est quand même beau la nostalgie. Ca fait vendre des t-shirts vintage, et ça fait un peu pleurer, aussi. Mais ça fait surtout vendre des t-shirts vintage.

Quand on écoute Camelot Arcade, on repense à son premier amour. Je ne le dis pas pour vous, je le dis pour moi. Camelot Arcade, c’est le nom du dernier album de CEEPHAX, faut suivre. J’y vois beaucoup, beaucoup, beaucoup de modernisme. Une grande audace. Un regard lucide sur notre société de consommation, sur l’avilissement de notre « moi » profond. Sur les caddies. Sur la musique de GLAZOUNOV.

Un jour, chez un disquaire de Moscou – ils se font rares –, j’ai acheté une intégrale de GLAZOUNOV, qui est le CEEPHAX du XIXe siècle. En fait, ce n’est pas vrai, je l’ai achetée sur Amazon, comme tout con qui se respecte. Mais GLAZOUNOV, lui, il écrivait sa musique, sans doute bien conscient de ne pas être l’égal de ses maîtres, mais il écrivait sa musique quand même. Autrefois j’admirais les talents hors du commun, aujourd'hui j’admire les simples qui se remettent à l’ouvrage avec l’intime conviction de faire moins bien. Il faut plus de détermination dans ce dernier cas, j’en suis sûr.

C’est un peu ça CEEPHAX, il fait son truc dans son coin, hors du temps, avec des synthés d’un autre âge et des séquenceurs que même le musée de l’électronique accueille avec un rictus méprisant. Mais au détour de ses notes, il vous parle de votre premier amour, le salaud. Et il faut toutes les montres GPS cardiofréquencemètre du monde pour mesurer l’état de votre palpitant à ce moment-là. Je me demande si « cardiofréquencemètre » est invariable quand il est adjectif.

Il est beau, il est beau ce Camelot Arcade ! Il est tranquille, il n’est pas drôle… Andry JENKINSON a dévêtu son survet’ pour enfiler son costume soyeux de mélodiste. Par moment, on croirait entendre du Dominik Eulberg (c’est un autre petit gars de la techno que j’aime bien, je place souvent des référence sibyllines dans mes chroniques pour faire comme les grands). Hors parenthèses soit dit, il est difficile de dire où se trouve le « i » et où se trouve le « y » dans « sibyllin ».

Au fond, il est important, essentiel, de savoir que la musique de CEEPHAX est un message de paix. Une musique. Allez-y donc à classer et à noter de la musique. Pour une fois, je me refuse à le faire. Trop saoul. Je flotte sur des morceaux comme « The Green Night », voilà tout. Avec le plus grand respect pour le lectorat de Forces Parallèles. Je flotte. C’était le verre de trop. Je pense à mon premier amour.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


Amon TOBIN
Supermodified (2000)
Second volet d'une "trilogie" essentielle




Amon TOBIN
Permutation (1998)
Premier monument d'une trilogie exceptionnelle

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Andy 'ceephax' Jenkinson (tout)


1. Trusthouse Forte
2. Camelot Escalator
3. Life Started Tomorrow
4. Shadowphax Part I
5. Creon Happy
6. Path To The None
7. Phraxby
8. Hovagen
9. The Green Night
10. Wasteline 389
11. The Great Greatsby
12. Shadowphax Part Ii
13. Yodecahedron



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod