Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE DE CHAMBRE  |  OEUVRE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



Franz SCHUBERT - Quintette Op. 114 La Truite (wanderer) (1829)
Par JULLIAN le 10 Septembre 2018          Consultée 1453 fois

Nous sommes en 1819 lorsque SCHUBERT, 22 ans, compose son unique quintette avec piano. À l’instar du “Carnival des Animaux” de SAINT-SAENS, le Quintette de “La Truite” (“The Trout ” ou “Die Forelle”) fait partie de ces oeuvres dont la notoriété dépasse aujourd'hui le cercle des amateurs de musique classique. On oserait même parler de musique populaire, au risque de faire grinçer quelques dents.

Composé de cinq mouvements tous aussi mémorables les uns que les autres, le Quintette de “La Truite” tire son nom du quatrième mouvement, série de variations sur le thème d’un lied existant du même compositeur (1). Le commanditaire de l’oeuvre, un riche mécène et violoncelliste amateur du nom de Sylvester Paumgartner l’affectionnait tout particulièrement et demanda à Schubert d’en faire la base de son quintette.

Ce thème, parlons-en. Se déclinant en multiples variations lors du quatrième mouvement, il est l’exemple parfait de cette singularité qu’avait le jeune Franz à traduire les images en musique : Ne voyez-vous donc pas cette truite joyeuse voguer dans sa rivière, faisant de subtiles courbes ? Fermez les yeux et laissez-vous emporter. Non? Toujours pas? Ah, voilà vous voyez…

Oscillant autour des 35 minutes selon les interprétations, “La Truite” représente un des sommets de la musique de chambre, forme musicale à laquelle SCHUBERT a donné ses lettres de noblesse. Il est d’ailleurs de notoriété publique que celui-ci composa la partition par pur loisir malgré son commanditaire. Cela se traduisit par de nombreuses libertés de structure, perçues comme de réelles innovations lors de sa publication en 1829, soit un an après la mort du compositeur.

Qu’il s’agisse du premier mouvement enjoué, du majestueux Andante (second mouvement au tempo plus lent) ou du final brillant, l’ennui a bien du mal à se trouver une place parmi ce dialogue incessant entre les instruments, véritable tourbillon de mélodies aisément mémorisables.

Ce ne sont pas les interprétations ni les enregistrements qui manquent. La version “récente” des frenchies du Trio Wanderer sortie chez Harmonia Mundi, sur laquelle cette chronique se fonde, est parfaite. Cerise sur le gâteau, le film-musique “The Trout” réalisé par Christopher Nupen en 1969 et disponible sur Youtube vous permettra d’allier la musique à l’image. Ce n’est pas moins qu’un vrai All-Stars band réuni pour l’occasion d’une représentation mémorable au Queen Elizabeth Hall : Jacqueline Dupré, Daniel Baremboim, Zubin Mehta et Itzhak Perlman finiront de vous convaincre.

Indémodé et indémodable, le Quintette de “La Truite” est une oeuvre délicieuse qui ravira les amateurs de tous bords, de 7 à 77 ans.


(1) : le chant (ou lied) “Die Forelle” composé par SCHUBERT, chanson narrant l’histoire d’un jeune homme observant une truite voguant dans une rivière, jusqu’à ce qu’un pêcheur vienne jouer les trouble-fête.

A lire aussi en MUSIQUE CLASSIQUE par JULLIAN :


Max BRUCH
Fantaisie Ecossaise - Opus 46 (1880)
Flower of Scotland...ou presque?




Antonin DVORAK
Symphonie N°9 (1892)
C'est dans une pub ça non?


Marquez et partagez





 
   JULLIAN

 
  N/A



- Trio Wanderer


1. Allegro Vivace
2. Andante
3. Scherzo: Presto
4. Andantino – Allegretto
5. Allegro Giusto



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod