Recherche avancée       Liste groupes



      
ALTERNATIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Tool, A Perfect Circle

PUSCIFER - Money $hot (2015)
Par ERWIN le 29 Septembre 2018          Consultée 778 fois

Je n'ai jamais été attiré par TOOL, et A PERFECT CIRCLE m'a toujours laissé froid. Alors quelle ne fut pas ma surprise en entendant l'autre jour une complainte de cow-boys absolument dantesque à la fin d'un épisode de la série Yellowstone – un truc de cow-boys modernes du Montana avec Kevin Costner -. Ni une ni deux, ma belle fille préférée shazame - ? - l'engin et me voilà avec PUSCIFER entre les mains. Je constate vite qu'il s'agit du projet solo d'un de mes artistes méconnus, le fameux Maynard Keenan, leader du TOOL précité. Une rapide recherche sur le oueb me confirme que le mec semble avoir des trucs à dire... ça arrive, je suis passé à côté... Il est temps de s'intéresser à Maynard Keenan et de débuter par son projet solo, le ci-devant PUSCIFER.

"Grand canyon" nous fait donc entrer dans une dimension parallèle. S'il fallait stigmatiser la musique des cow-boys du 21ème siècle, ce devrait être cette composition. Le chant crépusculaire de Maynard, la lente syncope de la batterie, cette guitare frustre. Tout est là pour faire de cette chanson un chef-d'oeuvre. Six minutes d'intense émotion, et voilà, tout est à revoir pour moi en ce qui concerne cet artiste. Finalement, on peut tous rater quelque chose de majeur sans s'en rendre compte ! C'est le seul single tiré du troisième opus des cow-boys alternatifs, mais il a une classe phénoménale, écoutez le sans plus attendre !

Attention, ne vous attendez pas à un monde à la TOOL, tout ici évolue dans un alternatif de haute volée ! Je reconnais les élans novateurs de "Galileo", je visualise l'ambiance délétère, mais je ne parviens guère à y adhérer. Besoin d'écoutes, besoin de changer d'avis ? Possible. "Smoke and mirrors" est bien crépusculaire, le chant de Maynard y prend de belles intonations et évoquent vraiment la grande Amérique, dans une magnifique ambiance désertique. On y entend les serpents ramper ! "The remedy" chanté avec Carine Round est très intéressant. Toujours cette énorme basse TOOLienne gargantuesque et qui bouffe tout l'espace disponible. Profondément lancinante, cette song traîne tout de même un esprit NU metal quelque part. Mais la voix de la chanteuse lui donne une belle dimension.

Quelle n'est pas ma surprise en regardant les crédits de tomber sur l'immense Daniel ASH ! Mais oui, le grand breton leader musical de BAUHAUS, de TONES on TAIL de LOVE AND ROCKETS est ici. Maynard aurait bon goût en plus du reste ?. Je m'ai trompé à ce point là ? Quelle nouille ! Voilà donc Daniel au beau milieu d'un spoken word de Maynard sur "Simultaneously", qui décrit sa rencontre avec une de ses idoles. C'est original en tout cas.

Sur la vidéo de "The Arsonist", on assiste à un pseudo combat entre un Maynard masqué et Ronda Rousey alors championne invaincue de l'UFC, ainsi qu'un Donald Trump en Godzilla qui détruit tout ce qu'il touche. En 2015, nous voilà avec une vidéo annonciatrice de bien des changements. La chanson reste sur un standard un peu simple et manque d'une certaine mélodie. "Autumn" louche carrément vers le trip-hop. Et ce n'est pas la voix robotique de Carine Round qui va me contredire. Quel grand écart avec les débuts de TOOL ! Ca laisse rêveur.

"Flippant" se voudrait certainement "flippante" et y parvient pas mal alors que le compte à rebours sur "Agostina" permet à Keenan de positionner un chant d'une beauté assez troublante. Et cette basse héritée de TOOL qui continue de driver la musique avec une identité très lourde. Ici, la moiteur de la composition prend une teinte morbide et le rendu est assez balèze. Certains sons sont même hérités de nos chères années quatre-vingt.

Je ne suis pas un magnat de l'alternatif, c'est l'évidence, et l'ensemble me paraît trop déstructuré pour mériter une vraie bonne note. Plusieurs titres sont passables ou ne dispensent pas les ambiances attendues. En revanche, lorsqu'on écoute "Grand canyon" - une merveille absolue - ou "Agostina", on ne peut qu'adhérer. On est au-dessus de 3, pas de doute, mais trop loin du 4 pour pousser plus avant la note. Mettons-nous d'accord sur un 3.5 de bon aloi. Ne passez pas à côté du single et continuons de découvrir l'oeuvre de l'artiste.

A lire aussi en ALTERNATIF par ERWIN :


The SUGARCUBES
Life Is Too Good (1988)
Les cubes de sucre se lancent !




SHAKA PONK
The White Pixel Ape (2014)
Simiesque


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Maynard Keenan (chant)
- Carine Round (chant)
- Mat Mitchell (guitare)
- Paul Barker (basse)
- Mansa Zargaran (claviers)
- Jeff Friedl (batterie)


1. Galileo
2. Agostina
3. Grand Canyon
4. Simultaneous
5. Money Shot
6. The Arsonist
7. The Remedy
8. Smoke And Mirrors
9. Flippant
10. Life Of Brian
11. Autumn



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod