Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (19)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Zz Top's First Album
1975 Fandango
1983 Eliminator
1985 Afterburner
1990 Recycler
1996 Rhythmeen
1999 Xxx
2004 Rancho Texicano: The Ver...
 

- Style : Stocks, Jared James Nichols
 

 Site Officiel (389)
 Portrait Billy Gibbons (283)

ZZ TOP - Degüello (1979)
Par LONER le 7 Janvier 2007          Consultée 8255 fois

La tournée qui avait suivi la sortie de « Tejas », intitulée World Texas Tour, laissa nos trois gaillards sur les rotules. Dans ce cas, quoi de mieux que de prendre un repos prolongé bien mérité ? Il ne s’en privèrent pas puisqu’il ne refirent surface qu’en 1979, soit deux ans plus tard. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il s’en est passé des choses en deux ans. Tout d’abord, changement de maison de disques, le trio signe chez Warner (aïe !). Puis, changement de style (aïe, aïe !) puisque des éléments électroniques viennent agrémenter leur panoplie (AÏE AÏE AÏE ! ! !). Autant dire que les choses ne s’annoncent pas très folichonnes. Détrompez-vous, les barbus ont un flair aussi développé que leur pilosité et ils négocieront le virage avec une grande classe.

J’en conviens, la pochette est aussi laide que le titre. Signalons au passage que le terme « degüello » signifie « égorgement » en espagnol et qu’il s’agissait du nom du signal d’attaque de Fort Alamo… Voilà pour la petite histoire.
Musicalement, on est un peu rassuré. « I Thank You » réussit le mariage improbable entre blues et technologie et donne irrésistiblement envie de taper du pied. « She Loves My Automobile » déboule à grand renfort de cuivres et permet à Gibbons de placer un de ces solos dont il a le secret. Le rythme est là encore très entraînant et sera certainement responsable de nombreux remuages de popotins. Avec « I’m Bad, I’m Nationwide », on passe à des choses plus sérieuses. La voix de Billy se fait plus agressive, presque inquiétante. Le riff se durcit également et accélère la cadence au fur et à mesure. Le résultat à de quoi décorner un buffle.
Question sensibilité, on est servi avec « Fool For Your Stockings », qui prouve si besoin était que Gibbons peut également faire preuve d’un indéniable feeling. La batterie baguenaude tranquillement, la basse ronronne, laissant le soin à la guitare de décorer l’ensemble de splendides volées de notes.
Le reste de l’album est de la même trempe, nos amis poursuivant leur bonhomme de chemin, alternant entre blues bien senti (« Dust My Broom ») et compositions plus modernes (« Cheap Sunglasses »). Oubliez par contre « Manic Mechanic » qui, en plus d’être affreux, n’apporte absolument rien à l’ensemble.

Un bon album donc, agréable à écouter et qui marque la fin de la période dite « classique » de ZZ Top. Après ça, les choses ne seront plus jamais les mêmes pour notre « little ol’ band from Texas ». Mais ceci est une autre histoire…

A lire aussi en BLUES-ROCK par LONER :


JJ CALE & ERIC CLAPTON
The Road To Escondido (2006)
Jamais en panne d'inspiration...




The ALLMAN BROTHERS BAND
Idlewild South (1970)
Le rock sudiste dans toute sa splendeur.


Marquez et partagez





 
   LONER

 
   THE MARGINAL

 
   (2 chroniques)



- Billy Gibbons (chant, guitare)
- Dusty Hill (chant, basse)
- Franck Beard (batterie)


1. I Thank You
2. She Loves My Automobile
3. I'm Bad, I'm Nationwide
4. A Fool For Your Stockings
5. Manic Mechanic
6. Dust My Broom
7. Lowdown In The Street
8. Hi Fi Mama
9. Cheap Sunglasses
10. Esther Be The One



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod