Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Georges Brassens

BRASSEN'S NOT DEAD - Brassen's Not Dead (2006)
Par RAMON PEREZ le 7 Février 2019          Consultée 462 fois

Au rayon des personnes qui rendent hommage à Georges BRASSENS, il y a celles qui le font le temps d’une chanson et celles qui profitent du temps d’un album ou d’un spectacle. Une pause dans leur propre œuvre ou leur carrière, comme ALEXIS HK dernièrement. Et puis, il y a celles qui se spécialisent et qui font des reprises du chanteur une œuvre à part entière - il y a aussi le cas particulier LE FORESTIER, qui a dû passer autant de temps à chanter ses chansons que celles de son aîné. Ces spécialistes, parfois tout à fait respectueux du cadre d’origine, font d’autres fois rentrer ces chansons dans un nouvel univers. Je pourrais parler de BRASSENS L’IRLANDAIS qui, comme son nom l’indique, fait sonner celte le Sétois. Mais c’est à mes petits préférés, les Toulousains BRASSEN’S NOT DEAD, que je vais consacrer cette dernière salve de chroniques brasséniennes.

Comme leur nom et leurs visuels le font deviner, c’est donc du BRASSENS interprété punk-rock. Si tu ne supportes pas ce style, inutile d’aller plus loin. Car c’est un hommage aussi bien au chanteur qu'au punk dont il s’agit. Il y a, avant la musique, un vrai côté DIY dont la manifestation la plus spectaculaire se trouve dans les visuels et les dérivés qui me font toujours beaucoup rire avec leur mauvais goût potache. Il y a ensuite la citation de deux groupes tutélaires du mouvement : les SEX PISTOLS (pour le punk en général) et PARABELLUM (pour le punk français) au détour de deux chansons. Et il y a la musique.

C’est bien là que la réussite est totale, car ce disque est vraiment puissant. Sans beaucoup sacrifier au cadre mélodique, mis à part quelques simplifications et une chanson, le groupe crache un binaire sous haute tension, qui décoiffe du début à la fin. C’est rapide, enlevé, parfait pour le pogo. Et parfois très lourd, limite hardcore. Les trois musiciens (guitare, basse, batterie évidemment) montent un son très convaincant, sale et furieux juste ce qu’il faut. Ils se montrent surtout très à l’aise sur l’exercice des chœurs, qui fait toute la différence tant il structure l’ensemble de l’album et ajoute pour l’auditeur une dose supplémentaire de convivialité énergique.

De quoi enterrer une bonne fois pour toute cette stupidité si répandue disant qu’on ne peut faire de rock en français pour cause de phonétique inadéquate. C’est en fait surtout une excuse pour féniasses ne voulant pas s’escrimer à faire des textes valables, puisque l’anglais permet de balancer n’importe quelles paroles, sachant que la majorité du public ne les comprend pas et que le reste n’écoute pas. Mais, puisque l’expérience est menée ici de mettre les meilleurs textes que l’on puisse trouver au milieu d’une tempête rock, la démonstration est faite que cela peut parfaitement coller. D’autant que le chanteur (Irwin de son petit nom) fait très bien le boulot. Sans technique particulière, mais avec une énergie et une façon de faire qui est pile ce qu’il faut pour que les deux univers se rencontrent.

Je ne crois pas que Georges BRASSENS se soit un jour exprimé sur le punk. Il n’est pas certain que ce mouvement soit parvenu en son temps jusqu’à ses oreilles, puisqu’il a fallu quelques années pour que cela prenne vraiment en France et qu’il est mort assez vite. On ne peut que conjecturer sur son rapport avec cet esprit et cette musique. Dans l’interview RTL de 1969, avec FERRE et BREL, il est rapidement question de rock. L’occasion de l’entendre dire qu’il n’est pas rétif à cette musique et qu’il aime bien les BEATLES et, plus près de nous, GAINSBOURG. De façon générale, on connait sa tolérance à peu près sans limite, sur les goûts des autres. Mais c’est surtout entre l’esprit punk et celui du chanteur que l’on peut faire des ponts. Le côté artisanal du punk, une forme libertaire d’individualisme, un côté farceur et l’esprit de contestation, notamment, résonnent complètement avec l’œuvre et la personne de BRASSENS.

Si le groupe ne peut pas faire l’impasse sur « Hécatombe » et « Mourir pour des idées », il montre tout de même qu’il est un vrai connaisseur de cette œuvre en ne ciblant pas particulièrement ce côté contestataire. La liste navigue au contraire dans toutes les époques pour explorer les différents thèmes chers de l’auteur et remet au goût du jour quelques titres plutôt oubliés, comme « Le vin », une chanson à boire qui ne m’a jamais convaincu en version originale mais qui devient ici une évidence. Et puis, sur le côté farceur, il faut parler de L’Animateur à la kon qui, en concert, chauffe le public à coup de blagues carambar et qui, ici, joue un monsieur loyal décalé. Ou encore de l’introduction de « Brave Margot », sur les accords originaux et des cris d’animaux champêtres, avant l’arrivée en sagouins du groupe qui m’arrache toujours le sourire.

Sourire qui s’élargit de plus en plus au fil d’un disque en plus très bien construit, avec trois coups d’accélérateurs bien placés. Tout d’abord, la transition « La complainte des filles de joie » / « Le vin » absolument décoiffante. Ensuite « Mourir pour des idées », qui gagne une force et un impact incroyables dans cette version hyper saignante. Enfin « Putain de toi », brûlante, quasiment street-punk, où le groupe lâche tout. Le dernier titre, attaqué comme un slow, permet un ultime défouloir. Quand la musique s’éteint et que l’électricité disparaît, on reste encore un moment en apesanteur, chargé à bloc d’une énergie salvatrice. Celle des très bons moments punks.

A lire aussi en PUNK-ROCK par RAMON PEREZ :


BRASSEN'S NOT DEAD
Volume 3 (2011)
Intensément punk




BRASSEN'S NOT DEAD
Volume 2 (2009)
Sérieusement punk.


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



Non disponible


1. L'animateur à La Kon
2. Je Suis Un Voyou
3. La Complainte Des Filles De Joie
4. Le Vin
5. Le Bistrot
6. Mourir Pour Des Idées
7. J'ai Rendez Vous Avec Vous
8. Brave Margot
9. Le Pornographe
10. Hécatombe
11. Le Cocu
12. Putain De Toi
13. L'animateur à La Kon (ballade)
14. La Ballade Des Gens Qui Sont Nés...
15. 95 %



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod