Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK FRANCAIS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Louis CAPART - Floraison (1984)
Par MARCO STIVELL le 3 Mars 2019          Consultée 171 fois

On aime tellement la voix de Louis CAPART qu'on se laisse agréablement surprendre par les premières notes de ce deuxième disque, une poignée de syllabes entonnées a cappella. C'est ainsi que les mots de "Floraison", porteurs d'une fraîcheur caractérisée par cette jeunesse que l'on croit immortelle lorsqu'on la vit, viennent tout de suite nous émouvoir. Puis, le cycle de la vie se déroule au rythme des paroles et du leitmotiv de "commettre l'imprudence d'accepter sa naissance".

Les arrangements de cette mélodie folk guillerette sont menus, mais CAPART et ses musiciens nous montrent qu'avec peu de choses, on peut en faire de très belles. Pas comme sur le premier disque : ici déjà sur "Floraison", il y a une contrebasse à l'archet, sur d'autres morceaux des claviers. Le chant se voit multiplié mais pas en permanence, c'est une façon de faire ressortir certaines phrases. En somme, une écriture qui s'affirme et se confirme elle-même joliment.

Ce deuxième album est toutefois moins innocent, moins rural aussi. "J'ai caché ma colère" est le brûlot d'un révolté contraint d'adhérer à un système qu'il n'accepte pas et contre lequel il bouillonne. Nul besoin de préciser la nature du message non moins contestataire des "Petits sergents", quoique traité de façon plus légère. "Quand nous aurons cent ans" est pleine de pessimisme, annonce un futur sombre. "Le mort joyeux", emprunté à Charles Baudelaire, plutôt qu'une sépulture, invite les corbeaux à se repaître de son cadavre, entre autres tournures crues détonantes.

Sur ces morceaux, les guitares s'emballent avec autant de savoir-faire que sur le premier disque (CAPART et son soliste Laurent Bouillot forment un beau tandem folk), une contrebasse apparaît çà et là, l'écart entre paroles et musique reste saisissant, parfois. Sur "Quand nous aurons cent ans", sans être trop solennel, le propos noir évolue sur des arpèges de harpe celtique délicats, tout droit sortis des claviers d'Alain Breheret. Les mêmes qui prennent un ton enfantin ailleurs, souvent.

Le CAPART chanteur, dont il y a largement de quoi profiter, laisse régulièrement la place au lui-même guitariste et à ses musiciens. La partition des six-cordes de "J'ai caché ma colère" fait naître quelques frissons, ainsi en va-t-il du morceau "Comme un fleuve qui gronde", chef d'oeuvre de l'ensemble.

La position de première chanson de face B est dorée (c'était aussi celle de "Marie-Jeanne-Gabrielle"). Plutôt qu'un propos amer ou cynique, le narrateur déclame des mots passionnés avec force, pour mieux survivre au temps inéluctable. "...Quand mes jours coulent dans tes jours, comme un fleuve qui gronde", magnifique...

CAPART fait l'apologie du temps présent dans une chanson entêtée et entêtante, il porte un regard contemplatif vers le large et l'ancre des navires, laisse un bel espace aux flots bretons qu'il caresse d'une voix sereine, souligne par quelques synthés brumeux. Comment passer outre la danse celtique magique des guitares de ce "Goût du retour" ? Comment ne pas citer enfin cette magnifique "Prière du non-marin", autre pièce maîtresse où des choeurs viennent épauler le chanteur ? "Y a-t-il place auprès de vous pour l'homme qui n'attend plus rien ?" Oh oui, et même dans nos coeurs...

Un peu moins bon que le premier, cet effort dévoile moult qualités textuelles mais aussi musicales. On adhère ou non au discours, mais la finesse de l'écriture de Louis CAPART est indéniable.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par MARCO STIVELL :


Alain SOUCHON
Rame (1980)
Variété à cheval sur deux époques




Joyce JONATHAN
Une Place Pour Moi (2016)
Variété pop et folk


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Louis Capart (chant, guitare classique)
- Laurent Bouillot (guitare acoustique)
- Christian Viaud (basse)
- Alain Breheret (claviers)
- Bruno Angé (contrebasse)
- Jean Taillardat, Jean-pierre Bretéché (choeurs)
- Jakez Bernard (effets naturels)


1. Floraison
2. Le Goût Du Retour
3. J'ai Caché Ma Colère
4. Le Présent Têtu
5. Quand Nous Aurons Cent Ans
6. Comme Un Fleuve Qui Gronde
7. Les Petits Sergents
8. L'ancre Aux Navires
9. Le Mort Joyeux
10. La Prière Du Non-marin



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod