Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


The RUBETTES - Sign Of The Time (1976)
Par ERWIN le 5 Mai 2019          Consultée 335 fois

Il est l'heure de la révolution pour les RUBETTES. Le groupe choisit de se séparer du duo qui a fait son succès avec les singles que l'on connaît déjà. IL est vrai que le précédent album s'est moins bien vendu et que surtout le groupe souhaite poser ses propres compositions en porte étendard, c'est un pari risqué. Le claviériste Billl Hurd ne l'entend pas de cette oreille et fait ses valises. C'est donc une totale redistribution des cartes à laquelle nous assistons là. Le frontman Alan Williams et son acolyte batteur John Richardson, habitués depuis plus de dix ans à composer ensemble, prennent à bras-le-corps toute la création artistique sur cet album. On n'a que peu d'exemples de ce genre dans l'industrie musicale.

Deux singles vont être chargés de propager la nouvelle bonne parole aux foules de mélomanes. C'est Tony Thorpe, le soliste, qui chante le titre le plus connu de cette livraison : il s'agit de "You're The Reason Why". Les vidéos montrent l'implication d'Alan aux backings et au solo, c'est la naissance d'un vrai groupe qui a pris conscience des réalités. Cela sonne très BEATLES ! Mais comment y échapper ? L'influence est totale tant dans les harmonies que dans la voix de Tony proche de celle de Macca. Le single suivant est "Julia", le seul titre dans la continuité de leurs grands succès. L'aspect est moderne pour l'époque et parfois proche du disco, mais il manque tout de même de couilles pour prétendre à la postérité... hélas, car il est avant tout destiné à leurs fans français, ceux qui font le buzz autour du groupe.

"Sign Of The Times" voit Tony Thorpe s'emparer à nouveau du micro de manière évidente, et ce n'est pas le signe du temps qui passe, puisque tout est allé très vite. Deux années à peine se sont écoulées depuis le flambard de "Sugar Baby Love", mais bien le symbole du besoin d'évolution qui s'empare des RUBETTES. L'intro est folky à souhait, et voila le moment de couper la tête à certaines idées. En effet, les RUBETTES sont de vrais professionnels, vous n'avez qu'à écouter deux minutes le prodigieux jeu de guitare de Tony pour vous en convaincre, aussi à l'aise en folk qu'avec une grosse distorsion. Alan le rejoint d'ailleurs en Twin sur les interventions solos. On est loin des "Sugar Baby Love" et autres "Juke Box Jive", c'est frappant, jusqu'à l'attitude du groupe qui change du tout au tout.

Tout ceci est super. Malheureusement, tenter de nouvelles expériences ne signifie pas forcément les réussir. En l'absence de Bill Hurd, c'est Tony qui s'occupe des claviers. Ainsi, il tient le piano sur "The Way You Live", mais cela manque de fond. on s'étonne ensuite de l'ambiance pacifienne sur "Only Girl On My Island", qui là aussi nous emmène bien loin de nos habitudes, mais on ne sait que penser à l'écoute de ce synthé qui tente d'émuler l'ambiance des vagues... Les harmonies vocales à la EVERLY BROTHERS se multiplient sur "I Really Got To Know", mais le synthé est de trop pour moi.

Ah mais que vois-je ? Nous voici confronté à un titre de plus de six minutes ! Pour un changement, en voilà un de radical ! Les RUBETTES qui restaient dans le standard des 3 minutes habituelles du billboard disent merde au système ? Voila qui est remarquable ! L'effort est louable. "Not Now My Dear" est fortement influencé par les divers aspects de la musique américaine, comme le refrain enlevé le montre aisément. Les aspects country sont évidents. Enfin, "I Think I'm In Love" propose encore une nouvelle ambiance, un poil trop légère à mon sens mais pas désagréable pour autant avec quelques relents smooth.

Le combat pour la reconnaissance du groupe n'est pas encore gagné pour les Britanniques ! L'évolution est saine à la base, mais si on excepte "You're The Reason Why", l'ensemble reste plutôt terne, comme si les artistes n'avaient pas encore su saisir leur indépendance à bras-le-corps. L'éjection du duo Bickerton Paddington ne va pas sans soucis, car les compositeurs proposaient des singles le plus souvent de qualité. Qu'il est difficile de coller à la mode en gardant l'authenticité ! C'est un vrai combat pour la reconnaissance qui débute pour les RUBETTES, une démarche honnête mais ô combien dangereuse, ainsi sortir de sa zone de confort ! En attendant, je ne peux que mettre un 2 de circonstance à cet album de transition.

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


SLADE
Coz I Luv You (1972)
De l'anonymat au succès




SLADE
Alive ! (1972)
Tuerie


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Alan Williams (chant-guitare)
- Tony Thorpe (chant-guitare-claviers)
- Mick Clark (chant-basse)
- John Richardson (chant-batterie)


1. Sign Of The Times
2. Dancng In The Rain
3. Only Girl On My Island
4. The Way You Live
5. Not Now Mt Dear
6. You're The Reason Why
7. I Think I'm In Love
8. I Really Got To Know
9. Julia
10. Highwaymen's Lament



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod