Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The RUBETTES - Baby I Know (1977)
Par ERWIN le 8 Mai 2019          Consultée 218 fois

Souviendez-vous, nous en étions restés à l'émancipation du groupe des RUBETTES face à sa méchante maison de disques qui l'obligeait à chanter les hits que leur pondait le duo Beddington/Waddington. Nous voici donc avec une nouvelle maison de production, et maintenant il ne reste plus aux quatre musiciens qu'à imposer leurs griffes sur les compositions et notamment les singles qui vont devoir porter leurs ambitions aux billboards du monde entier. Un petit regard aux crédits montrent que le pouvoir a été confisqué par le duo d'Alan Williams et de John Richardson, qui s'était déjà taillé une petite part sur le précédent opus. Le groupe pose en revanche de manière très naturelle sur la pochette, exit les bérets et autres costumes blancs, les RUBETTES revendiquent maintenant pleinement leur statut de groupe indépendant et insensible aux modes.

On est donc passé d'un groupe à la mode à un groupe qui va se faire plaisir et jouer la musique qu'il a envie de jouer. C'est ça l'art les gars ! Nous allons donc débuter par les singles qui déferlent sur la perfide Albion, comme il se doit. L'ambiance est presque atone sur la mignonne "Under One Roof" où le batteur John Richardson pose sa jolie voix de manière veloutée. C'est slow et smooth, très country. Il va sans dire que la différence est colossale avec les singles précédents. Le sujet traitant de l'homosexualité est lui aussi d'un sérieux consommé.

Le suivant va charter jusqu'à la dixième place du billboard grand breton, c'est la dernière fois que vous voyez le nom du groupe dans cette institution. Pour un groupe à succès, ce n'est pas anodin ! "Baby I Know" est une fois de plus confié aux bons soins de la voix de Tony Thorpe, qui chantait déjà les deux singles de l'album précédent. Son look et sa voix à la Roy ORBISON s'accommodent remarquablement de ce joli titre aux consonances country, très loin de ce à quoi nous étions habitués avec le groupe. Ce sera leur dernier top 10 ! Sur ses deux singles où Alan est à la composition, il se contente d'un rôle de guitariste rythmique !

"Ladies Of Laredo", le troisième single, fait entrer le groupe dans le club des losers qui ne parviennent pas même à charter. Un petit harmonica et la voix de Tony. Et devinez ? Oui, c'est à nouveau country ! La sonorité américaine de "I Wannna Be Loved" est carrément étrange pour un groupe anglais, mais la chanson n'est pas mémorable malgré sa gratte hawaïenne. "I'm In Love With You" sonne totalement west coast. Cette mutation country rock prend sur ce titre tout son sens, très réussi à mon avis. Le style est trouvé. Bien sûr, on marche un brin sur les traces prestigieuses des EAGLES, mais qu'importe. Si le groupe parvient à émuler cette qualité sur les albums à venir, il ne pourra que bien s'en porter.

Plus surprenant et incongru, le groupe va sortir deux singles en France, terre d'élection de son succès, et Alan Williams se sent obligé de privilégier son public français. Ceci nous donne deux morceaux aux vagues consonances francophones "Oooh Lala" qui signe le retour à une conception bluette de la musique, entre doowop et variété, puis une "Allez Oop" de sinistre mémoire. Tony, qui tente d'amener le groupe à jouer West coast, donc du country rock, avoue ne jamais avoir compris cette nécessité de proposer des titres de variété au public français, c'est d'ailleurs Alan qui s'y colle ! Ah, on est gâté dans l'hexagone pour sûr !

Enfin, trois morceaux comprennent le mot magique de "rock'n'roll", une proposition de retour aux sources ? Avec "Summertime Rockn'roll", on retourne à des idées boogie proches de celles du début. C'est rythmé, bien foutu, et nanti des harmonies vocales propres aux RUBETTES, pas si loin que ça de leurs collègues de STATUS QUO, une formule gagnante. "Rock'n'roll Lady" est un rockabilly très speed et "Rock'n'roll Queen" ne révolutionnera pas le monde du rock ! Au moins, on s''est éloigné de la soupe !

Mais c'est dur ! L'évolution est évidente, le pari était ô combien risqué ! Il faut se rendre à plusieurs évidences : le succès du groupe est désormais un souvenir, les derniers soubresauts de leur gloire passée les secouent encore un peu mais ce n'est clairement pas en jouant du country rock que les choses vont changer. Les français réclament de la pop guimauve, alors les RUBETTES s'exécutent et l'album est du coup un peu coupé en deux. On ne peut que retenir les titres rock'n'roll et west coast qui n'ont rien de honteux, "I'm In Love with You" étant même franchement réussi ! L'avenir est désormais sombre, mais la voie à suivre semble tracée. Un 2.5 arrondi à la supérieure.

A lire aussi en GLAM-ROCK par ERWIN :


Joan JETT
Up Your Alley (1988)
Sois ma chienne!




SLADE
Alive 2 (1978)
Le concert des blaireaux


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Alan Williams (chant-guitare)
- Tony Thorpe (chant-guitare)
- Mick Clark (chant-basse)
- John Richardson (chant-batterie)


1. Summertime Rock'n'roll
2. Baby I Know
3. I'm In Love With You
4. Ooh La La
5. Ladies Of Laredo
6. Rockn'roll Lady
7. Allez Oop
8. I Wanna Be Loved
9. Under One Roof
10. Rock'n'roll Queen



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod