Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Katie Melua

Norah JONES - Begin Again (2019)
Par ERWIN le 2 Juin 2019          Consultée 422 fois

La petite cuillère en platine, vous connaissez ? Donc c'est vrai, il faut l'admettre, je suis toujours un brin sévère lorsqu'il s'agit de noter les "fils ou filles de". Parfois, l'expérience sans concession permet de remettre les pendules à l'heure et en ce qui me concerne, j'ai toujours pensé que la fille aînée de Ravi SHANKAR bénéficiait de beaucoup trop d'indulgence de la part des critiques et des médias. Ok... Collons-nous donc à la kro de son septième né, on verra bien ! "L'album" contient 7 titres, drôlement maigrichon, ça débute bien tiens, une pseudo compile de ses singles sortis ces deux dernières années, voilà qui va me plaire pour le coup ! Elle-même assure avoir voulu sortir les chansons rapidement sans arrière pensée... Peu d'efforts pour un max de billets verts ?

L'éponyme et single "Begin Again" nous envoie d'emblée dans une ambiance qui n'a pas grand chose à envier aux compositions de la rouquine Tori AMOS. Ce piano qui assène un riff puissant, ce n'est pas si fréquent, et c'est pas mal asséné. Un esprit trip-hop poppy s'échappe de "Uh Oh", avec de jolies interventions bruitistes et les mêmes influences. Sans doute le titre que je préfère de cet opus, il y transpire quelques notes de folie. Voilà donc les meilleurs morceaux de l'album. Puis nous parton vers les grands espaces américains avec la contemplative "A Song With No Name", toute de folk vêtue, un peu de fragilité, une guitare très naturelle, pas désagréable. Puis c'est un petit esprit vaguement countrysant qui plane sur "Wintertime", toujours empreinte de la nonchalance propre à Norah.

Cela part dans tous les sens : difficile de rattacher "It Was You" à un courant particulier, c'est lent, smooth et vaporeux, comme si la donzelle chantait dans un nuage de beuh digne d'un club de jazz de Chicago. Cela reste un brin mollasson tout de même, et manque d'une certaine vibration. L'idée du battement de cœur en ouverture de "My Heart Is full" rend pas mal. La chanson est sourde, et sonne comme une mélopée, ou une forme de liturgie. Un petit piano et une ambiance un peu world sur "Just A Little Bit", comme pour faire honneur à sa filiation. Un synthé immobile, une basse uni-note... C'est à nouveau une ambiance hallucinée qui se pointe à l'horizon. Le chant est joli, comme un petit vol de papillon parti dans tous les sens.

Alors oui... c'est bien ça, une collection de chansonnettes sympatoches, mais dont pas une seule n'est vraiment remarquable. La voix de la petite est certes mignonnette et tient le coup, quel que soit le style de la composition. Mais franchement, pas de quoi crier au génie non plus. C'est une petite collection honnête de chansons intimistes sans réelle déflagration. Qui plus est, ça manque un peu de remplissage. Donc, je mets un 3 qui ne ressemble à rien. J'aurais pu mettre un 2 moins fendard et le 4 est vraiment hors-de-portée. Pas de quoi en faire une montagne, c'est moyen et bien trop court.

A lire aussi en POP par ERWIN :


STING
The Last Ship (2013)
Un homme se penche sur son passé

(+ 1 kro-express)



Annie LENNOX
Songs Of Mass Destruction (2007)
Quasi-perfection


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. My Heart Is Full
2. Begin Again
3. It Was You
4. A Song With No Name
5. Uh Oh
6. Wintertime
7. Just A Little Bit



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod