Recherche avancée       Liste groupes



      
WORLD EXPERIMENTALE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : John Zorn
- Style + Membre : Mr. Bungle
 

 Mimicry Records (949)
 Secret Chiefs 3 (635)

SECRET CHIEFS 3 - Book Of Horizons (2004)
Par ONCLE VIANDE le 18 Février 2007          Consultée 4599 fois

Y a-t-il une vie après Mr Bungle ? Cette question cruciale, nous sommes nombreux à nous l’être posée pendant nos nuits d’insomnies. En 2000, c’en était fini de cette formation essentielle dont l’importance, je le crois, n’a pas encore été pleinement mesurée. Que reste t-il aujourd’hui de la sainte parole ? Une multitude de débris éparpillés dans la constellation du rock alternatif américain, parmi lesquels trois astéroïdes, Fantômas, Tomahawk et Secret Chiefs 3, chacun ayant emporté avec lui une part de l’héritage Bungle. A Fantômas le délire sans limites et la parodie, à Tomahawk l’énergie et la vigueur du métal, à Secret Chiefs 3 enfin, le goût pour les grands écarts et les musiques du monde.

Il n’aura échappé à personne qu’avant sa dissolution, le groupe mère explora aussi (mais que n’explora-t-il pas ?) les musiques extra occidentales, qu’elles soient arabes, tziganes ou latines, et c’est cette orientation qui se trouve prolongée ici. Si Fantômas manque de profondeur et Tomahawk de folie, on pourrait dire que Secret Chiefs 3 manque d’homogénéité, mais force est de constater que des trois projets, il est sans doute le plus complet et le plus abouti. C’est moins l’absence de Mike Patton que la présence de Trey Spruance qui en garantit la qualité et assure la filiation bunglelienne. Le vrai moteur du groupe défunt, qu’on le veuille ou non, c’était lui. Sa tête pensante et sa vision, mais aussi son ouverture et sa curiosité. Aussi ne sera-t-on pas surpris de voir la passion du bonhomme pour le moyen orient trouver ici un terrain d’expression plus approprié.

« Book of Horizons » est probablement le travail le plus achevé des chefs secrets qui, précisons-le, complotent depuis 1995. Il dresse une cartographie musicale extrêmement diversifiée, tout en apportant la maîtrise qui manquait à ses précédents essais. Secret Chiefs 3 dynamite le concept de groupe traditionnel en faisant intervenir plusieurs formations au sein du même disque, une conception modulaire de l’orchestre rock qui en renforce la vocation éclectique. Six commandos se taillent la part du lion, chacun oeuvrant dans son domaine de prédilection : « Forms » pour l’easy-listening arabisant, « Ishraqiyun » pour la musique orientale très dansante, « UR » pour une relecture de standards à la sauce western spaghetti, « The Electromagnetic Azoth », pour les expérimentations électro-world-music très contemporaines, le tout savamment saupoudré d’interludes climatiques des « Traditionnalists » et torpillé par le death metal d’ « Holy Vehm ».
Une mosaïque dont le point d’équilibre se trouve quelque part entre Turquie, Perses et Arabie.

La musique de Secret Chiefs 3 n’atteint pas l’unité de celle de Mr Bungle, où les éléments les plus antagonistes semblaient trouver une place naturelle au sein de l’ensemble. L’art des chefs secrets relève plutôt du patchwork débridé, chaque titre restant clos dans son univers et ne dialoguant pas, ou peu, avec les autres. C’est donc d’une fusion à l’échelle du disque dont il s’agit, partielle, et non d’une fusion totale, étendue à tous les aspects de la musique. Les coutures sont parfois visibles, surtout quand il s’agit de passer de Cannibal Corpse à Ennio Morricone, mais le ciment que constituent les climats d’orient lui donne l’allure d’un voyage bariolé et non d’un fourre tout maladroit.

On se régalera des fausses musiques de film, romantiques en diable, ainsi que des clins d’œil aux années soixante et au cinéma italien. Mentionnons enfin la prestation d’Electromagntic Azoth, le plus audacieux des orchestres officiant ici, et dont les combinaisons percussions arabes/recherches éléctro touchent au sublime.
Si le line up rend la comparaison tentante (Heifetz, McKinnon et Dunn en intérimaire, soient au total les quatre cinquième de la créature, excusez du peu), la formation de Trey Spruance reste instrumentale, et malgré quelques similitudes évidentes, officie dans un registre assez éloigné du grand clown. Il n’empêche que ce livre des horizons parvient sans peine à répondre à la question qui ouvrait cette chronique, et ce, de façon éclatante : oui, il y a bien une vie après Mr Bungle, à condition toutefois que l'on ait renoncé à lui trouver un double. De quoi patienter avant le « Book Of Souls » prévu pour cette année et qui, compte tenu des progrès accomplis par les chefs depuis dix ans, a de quoi susciter l’optimisme.

A lire aussi en WORLD MUSIC :


LAMBARENA
Lambarena : Bach To Africa (1994)
Du soleil sur la saxe, beaucoup!




O'STRAVAGANZA
O'stravaganza (2001)
Gigue harmonique pour concerto dansant


Marquez et partagez





 
   ONCLE VIANDE

 
  N/A



- Trey Spruance (guitares, claviers, piano, orgue, électroacoustiqu)
- Eyvind Kang (violon, alto)
- Shahzad Ismaily (basse, batterie)
- Ches Smith (batterie, percussion, vibraphone)
- Timb Harris (violon)
- Adam Slacey (claviers)
- Rich Doucelle (tabla, sâranjî)
- Kevin Kmetz (sabre, tabla)
- Danny Heifetz (batterie)
- William Winant (percussion)
- Jesse Quatro (voix)
- Bar Mckinnon (sax, flûte, percussion)
- John Merriman (batterie)
- Mike Dillon (tabla, percussion)
- Jessika Kenney (chant)
- Matt Chamberlain (batterie)
- Youri Raymond (chant)
- Fatima (santur)
- Jennifer Cass (harpe)
- Jason Schimmel (guitare classique)
- Ursula Knudesen (scie musicale)


1. The End Times - Forms
2. The 4 (great Ishraqi Sun) - Ishraqiyun
3. The Indestructible Drop - Traditionalists
4. Exterminating Angel - Holy Vehm
5. The Owl In Daylight - Forms
6. The Exile - Traditionalists
7. On The Wings Of The Haoma - The Electromagnetic Az
8. Book T : Exodus - Ur
9. Hypostasis Of The Archons - Holy Vehm
10. The Electrotheonic Grail Dove - Traditionalists
11. The 3 - Ishraqiyun
12. Dj Revisionist - The Electromagnetic Azoth
13. Anthropomorphosis : Boxleitner - Ur
14. Welcome To The Theatron Animatronique - Forms



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod