Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The MARY ONETTES - Hit The Waves (2013)
Par RICHARD le 25 Janvier 2020          Consultée 312 fois

Quatre années. Voici le temps qu'il a fallu attendre entre la sortie du très pop et sucré Islands et Hit The Waves, le troisième album du quatuor suédois. Pour être honnête, cette attente sans être insoutenable pouvait néanmoins s'avérer un peu longuette, enfin surtout pour les amoureux d'ambiances mélancoliques bien faites. Mais voilà, comme THE MARY ONETTES est le genre typique de groupe qui possède une base solide de fans mais pas suffisante néanmoins pour lui assurer une assise confortable, il faut alors faire preuve de patience. Les Suédois en auraient-ils donc un peu profité pour sortir de leur monde si bien référencé ? A l'écoute de ces quarante minutes, on sent bien l'envie qu'ils ont eue de proposer quelque chose d'un peu différent, mais seulement un peu. On est quand même prêt à prendre le sommet de cette vague froide.

Dès « Intro », le bien nommé introductif instrumental, nous voici donc de nouveau plongé dans le grand bain aux remous du spleen des années 80. La première fois que je l'ai entendu, j'ai tout de suite pensé au « Silence, Sea and Sky » des CHAMELEONS. L'approche nostalgique des sonorités de claviers y est sans doute pour beaucoup. Mise en bouche des plus habituelles donc pour le combo de Jönköping. L'auditeur se retrouve en totale sécurité auditive. Il le sera la plupart du temps. En effet, les ombres des groupes qui nous ont fait aimer les Scandinaves sont toujours là et bien là. C'est bien le reproche que l'on pourra porter une nouvelle fois au groupe. Mais ce manque d'originalité est largement compensé par ce petit plus qui consiste à passer au tamis du talent ces influences marquées.

Il est par exemple bien difficile de ne pas penser aux CURE et à leur sautillant « Lovecats » à l'écoute de « Blues ». Même piano bastringue pour les premières notes et ce rythme identique calé sur la démarche du félin. Si la voix du leader Philip Ekström rappellera également celle de Robert Smith, elle demeure cependant un atout majeur pour les Suédois. La profonde tristesse qui émane du simple et beau « How It All Ends » repose bien sur les intonations émouvantes de son chanteur. Ce titre vous fera penser en pointillé sans doute au « I Won't Share You » des SMITHS. Ombres prégnantes pour ne rien changer mais plaisir simple des émotions. THE MARY ONETTES s'engage même sur des terrains pour le moins inattendus comme sur le HALL AND OATES « Years », constituant ainsi une nouvelle corde à leur arc années 80.

On pourra néanmoins reconnaître au combo ce désir d'avoir restreint un peu (mais pas totalement) cette emphase un peu larmoyante qui avait atteint son paroxysme sur Islands. Le sucre a été dilué dans des espaces plus amples, moins contraignants sans doute. Ainsi, le très pop « Evil Coast » nous amène assurément à des rivages nettement plus chauds. On se laisse facilement bercer par ce tangage mélancolique. Les Suédois ont cette fois-ci appuyé un peu plus leurs atmosphères. Ils ne font pas table-rase du passé mais à leur échelle, le maxi année 80 « Don't Forget » a de quoi surprendre. Certains y verront la quintessence de ce pourquoi on déteste tant cette décennie. La réverb à tout va, les claviers limite cheap peuvent hérisser le poil. Pour moi, ce sera de plaisir. Comme également avec l'évident et tristounet « Black Sunset » qui, même s'il reprend tous les tics du groupe, est confondant d'attractivité et paradoxalement de renouveau.

Avec Hit The Waves, les Suédois transforment leur essai. C'est une pop efficace en diable qui en se renouvelant quelque peu gagne encore plus en délicieuse saveur.

A lire aussi en POP par RICHARD :


LIFE ON VENUS
Encounters (2017)
Dream pop russe de qualité




WILD NOTHING
Indigo (2018)
Dream pop en équilibre parfait


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. Intro
2. Evil Coast
3. Hit The Waves
4. Years
5. Don't Forget (to Forget About Me)
6. Black Sunset
7. Blues
8. Can't Stop The Aching
9. Unblessed
10. How It All Ends



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod