Recherche avancée       Liste groupes



      
POéSIE MUSICALE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Forum Non Officiel Des Têtes Raides (622)
 Têtes Raides (716)

TêTES RAIDES - Corps De Mots (2013)
Par RAMON PEREZ le 30 Janvier 2020          Consultée 182 fois

Corps de Mots est un ouvrage à part dans la production de TETES RAIDES, quasiment un hors-série. A l’origine, il s’agit d’un spectacle créé spécialement pour le festival des Correspondances de Manosque. Remettre la poésie au milieu de la scène, voilà le pari. Sont convoqués les mots d’anciens plus ou moins illustres, mais qui ont tous marqué l’univers de Christian Olivier et des siens. Ces derniers décident de laisser une trace de cette création, ce qui prend finalement la forme d’un très bel objet contenant un dvd (captation du spectacle), un cd (version studio) ainsi qu’un livret très fourni.

Cet objet, je recommande de découvrir Corps de mots avec. Les Chats Pelés y travaillent, dans leur style, principalement le noir et blanc. Esthétiquement, c’est très réussi, mais c’est surtout pour avoir les textes qu’il est intéressant de le posséder. L’idée du projet étant avant tout de mettre en avant les poèmes et les poètes, il permet d’avoir en main les versions écrites de ces textes, accompagnés de petites biographies des auteurs conviés. Ce qui permet d’en apprendre pas mal sur eux et donne un petit aperçu de ce qui résonne avec le travail de Têtes Raides.

On retrouve quelques auteurs déjà présents précédemment dans la discographie du groupe (Soupault, Artaud ou encore Desnos) et des petits nouveaux. Ce sont principalement des poètes du XXe siècle, bien que l’on retrouve quelques plus anciens, parmi les plus connus (Rimbaud, Apollinaire, Lautréamont). Ils sont aussi la plupart du temps Français. Evidemment la poésie c’est mieux en version originale ; ce choix est donc logique. On retrouve toutefois pour l’ouverture la Russe Marina Tsvetaïeva (mais avec un texte écrit en français) et, assez surprenant, Elvis (en anglais). Avec ce choix d’auteurs, Têtes Raides s’inscrit dans une continuité littéraire qu’on avait déjà devinée précédemment, mais qui prend ici tout son sens. A cet égard, les deux chansons originales écrites par la plume de Christian, "Corps de cris" et "L’éphéméride" sont ici chez elles.

Le dvd a été enregistré aux Bouffes du nord en décembre 2012. Un peu à la maison - l’orchestre y avait déjà capté un concert une dizaine d’années auparavant. Une salle à taille humaine, avec une vraie proximité. Pourtant, on ne perçoit pratiquement pas la présence du public pendant tout le montage. Les poèmes s’enchaînent avec des transitions bien senties, ne laissant pas de place aux applaudissements. Il faut attendre le cérémonial final, où la lampe de « Ginette » finit par éclairer l’assistance, pour apercevoir les spectateurs. Tout le reste de la captation donne l’impression que le groupe nous accueille dans son salon, avec une simple table pour décor, d’où Christian déclame une partie des textes. C’est ainsi que démarre la représentation, par un extrait saisissant des Chants de Maldoror dont la lecture nue capte très vite l’attention, avant l’entrée des musiciens. L’album a quant à lui une entrée similaire, mais plus courte, avec un texte de Prévert.

Les différences entre le dvd et l’album, outre bien sûr le travail sur l’image et le montage (qui n’est pas anodin), tient principalement à ce que les morceaux déjà présents sur d’autres albums, à l’exception de "Ginette", sont coupés et remplacés par quelques nouveaux textes. On fait ainsi la rencontre de Dubillard, Queneau et Apollinaire, absents de la captation. La principale coupe, c’est logiquement celle du texte de Stig Dagerman, "Notre besoin de consolation…", présent sur Banco, que Têtes Raides reprend dans ce spectacle en contre-chant du "Condamné à mort" de Jean Genet, une autre lecture intégrale d’un texte fleuve, avoisinant la vingtaine de minutes. Au-delà du format, c’est bien le poème lui-même qui marque tant il est puissant. Voir la chronique d’Aigle Blanc, à propos de la version de DAHO pour plus de précisions sur cet écrit, mais quelle composition incroyable que ces dernières pensées d’un homme, scandaleusement pleines de vie ! Têtes Raides le sublime par les qualités exceptionnelles de lecteur de Christian Olivier et par l’accompagnement musical formidablement bien senti du groupe, lancé dans une valse funèbre sans fin douloureusement éclairée.

Un chef d’œuvre, ni plus ni moins. Mais qui fait un peu d’ombre, il faut bien le dire, au reste de l’album n’ayant pas d’autre piste de cette stature. Les poèmes sont relativement courts, voire très courts pour ce qui concerne le passage sur Soupault, et accompagnés à l’os. Un autre aspect où le groupe surprend, car il crée des accompagnements relativement secs, servant avant tout à souligner la musicalité du texte. Ainsi la rythmique des mots de « La neige » ressort-elle très bien. Mais le tout manque légèrement de développement. Il n’y a à proprement parler qu’un morceau qui soit du Têtes Raides pur sucre : "On ne quitte pas son ami". Ce manque de consistance est préjudiciable à l’album qui, à l’heure des comptes, doit se contenter de trois étoiles quand l’objet et le dvd en valent une de plus. Mais pour le concept et l’intégrité du groupe dans sa démarche, pour le plaisir d’entendre ces mots d’une autre classe, ainsi que pour découvrir ou redécouvrir "Le condamné à mort", il vaut le coup de lui consacrer sa cinquantaine de minutes.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par RAMON PEREZ :


TêTES RAIDES
Viens ! (1997)
Le sens de la vie




Jacques HIGELIN
Follow The Live (1990)
Kitsch mais solide.


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



- Christian Olivier (voix, guitare, accordéon)
- Serge Bégout (guitares, clarinette, piano)
- Grégoire Simon (saxophones, accordéon, flûte, voix)
- Pierre Gauthé (trombonne, piano)
- Anne-gaëlle Bisquay (violoncelle)
- Jeanne Robert (violon)
- Antoine Pozzo Di Borgo (contrebasse, basse)
- Eric Delbouys (tambours)


- cd
1. Le Cheval Rouge [jacques Prévert]
2. Corps De Cris
3. Corps De Langouste [roland Dubillard]
4. Les Corbeaux [arthur Rimbaud]
5. Avec Moi Dieu Le Chien [antonin Artaud]
6. Un Enfant A Dit [raymond Queneau]
7. L’éphéméride
8. Love Me Tender [elvis]
9. La Neige [marina Tsvetaïeva]
10. Le Condamné à Mort [jean Genet]
11. À Boire [philippe Soupault]
12. Décembre [philippe Soupault]
13. Qui Est-là ?[philippe Soupault]
14. J’achète Un Fusil [philippe Soupault]
15. Georgia [philippe Soupault]
16. On Ne Quitte Pas Son Ami [robert Desnos]
17. Ginette
18. Le Pont Mirabeau [guillaume Apollinaire]

- dvd
1. Je Suis Sale [lautréamont]
2. Corps De Cris
3. Les Corbeaux
4. Avec Moi Dieu Le Chien
5. Le Condamné à Mort
6. L'éphéméride
7. Love Me Tender
8. Journal
9. La Neige
10. A Boire
11. Décembre
12. Qui Est Là ?
13. J'achète Un Fusil
14. Georgia
15. Notre Besoin De Consolation Est Impossible à Rassa
16. On Ne Quitte Pas Son Ami
17. Ginette



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod