Recherche avancée       Liste groupes



      
CHANSON EN FANFARE  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Têtes Raides, Pierre Perret , Renaud, Mano Negra, Les Vrp

Les OGRES DE BARBACK - Concert (avec La Fanfare Du Belgistan) (2005)
Par RAMON PEREZ le 24 Janvier 2021          Consultée 144 fois

Ca fait dix ans qu’ils sont sur la route ; ça se fête. "Joyeux anniversaire !" clame le public avant que les lumières ne s’éteignent pour lancer la soirée. Dernier cadeau pour cette décennie, les OGRES délivrent leur premier live à eux (en considérant qu’Un air deux familles est un split et Fausses notes un E.P) ; et quel live ! Il y a d'emblée dans l’air l’énergie des grands moments. Une force, un souffle. Sans doute celui de la jeunesse. Dix ans sur la route certes, mais des musiciens qui n’ont qu’entre vingt-cinq et trente ans. Et un public à leur image, venu là pour échanger le fluide vital avec la scène. Sa participation aux titres élève tout, il n’y a qu’à entendre ce que ça donne dès le début du disque avec le souvenir du premier album, le toujours aussi excellent "Accordéon pour les cons".

Le deuxième ingrédient de l’alchimie particulière de ce Concert, c’est bien sûr la présence de la Fanfare du Belgistan. Un collectif de six musiciens qui ajoute un gros volume de cuivres à la musique ogresque. Sur la route avec les frères et sœurs Burguière dès la fin d’Un air deux familles, ils ont tourné finalement deux ans avec eux. Quand on parle de fanfare, il ne faut pas visualiser celle de la kermesse du dimanche, mais plutôt la version balkanique, dans une version un peu plus rock (il y a un batteur et un guitariste). Pile de quoi s’agencer parfaitement à la musique des OGRES, déjà naturellement tournée vers les montagnes slaves et tout à fait compatible avec ce surcroit d’énergie.

L’apport de la fanfare se fait très vite sentir, dès son entrée sur le premier titre puis un peu plus loin avec un crescendo terrible sur "Solène", prélude à l’explosion cuivrée des deux morceaux suivants. D’abord "Dubrovnik", issu de l’album qu’ils ont sorti à cette époque et produit par Irfan, puis l’incontournable "Grand-mère" livrée dans sa version la plus explosive avec un final incroyablement énergique. Ce groupe élève le niveau sur l’ensemble du programme, y compris sur des morceaux très différents comme l’instrumental "Pom pom pom" qui lance les rappels sur un versant plus calme de cette musique.

Le dernier ingrédient de la recette particulière de ce disque, après le public et la fanfare, c’est évidemment les quatre OGRES eux-mêmes. Portés par l’énergie de ce qui les entoure, ils livrent une prestation de haut vol qui fait plaisir à entendre. Fred est chaud bouillant, très à l’aise dans son rôle de chanteur ainsi que de maitre de cérémonie. La présence de la fanfare fait sans doute qu’il s’y concentre davantage puisqu’il n’est pas nécessaire pour lui de jouer d’un instrument à chaque morceau comme c’est généralement le cas lorsqu’ils ne sont que quatre. On entend d’ailleurs assez peu son accordéon sur cet album. Derrière lui, Sam se fait aussi discret et solide qu’un deuxième-ligne. Avec Alice, qui a moins besoin de faire les basses puisque la fanfare s’en charge le plus souvent, ils passent une bonne partie à se faire plaisir cuivres à la bouche. Enfin Mathilde illumine le tout par son piano qui soutient fréquemment l’ensemble du spectre sonore de façon intéressante (tends une oreille à "Petite société" pour l'entendre) et par sa flûte dont la sonorité tranche agréablement avec le reste des vents lorsqu’elle l’emploie.

Un tiers du disque provient logiquement de l’album précédant la tournée, le reste est pioché dans leurs autres productions, sauf deux instrumentaux inédits. Bien que le montage n’en donne aucunement l’impression, puisqu’on se croit à un concert de festival, les titres ont été enregistrés au fur et à mesure de la tournée, non sur une seule soirée. Toutefois, une version longue existe en vidéo, captée lors de la dernière prestation qui eut lieu dans la belle salle de la Cigale à Paris. Elle constitue le plat de résistance du très bon DVD "10 ans d’Ogres", au contenu par ailleurs très fourni. C’est l’intégralité de ce concert qui est proposé ; on y voit entre autres davantage de passages où le groupe joue seul, sans la fanfare (mais avec le reste de la famille sur un titre). Il y a aussi un moment Pitt Ocha davantage développé. Et puis, plusieurs invités y viennent partager la scène (c’est-à-dire qu’ils chantent une chanson des OGRES, puis les OGRES les accompagnent sur un de leurs titres) : un long moment avec Pierre PERRET, plus loin un passage avec POLO puis NERY et enfin Manu CHAO qui se fait ce petit plaisir de rechanter "La Ventura". En tout, le concert dure 2h30, soit le double du disque.

Cette relative courte durée de l’album n’est vraiment pas un problème : c’est un tel concentré de cette musique, de cette énergie, que cela suffit largement. Le choix est vraiment de faire un disque cohérent au niveau de l’ambiance et du son, en se concentrant sur le côté festif de ce que fait le groupe - ce qui est tout à fait adapté à cette idée d’anniversaire. Les OGRES ont publié de très nombreux albums live au fil de leur existence, reflets de leurs différentes tournées. Ils ont tous une identité particulière, avec peu de redites en terme d’intentions artistiques. Celui-ci est l’un des plus singuliers ; jamais, ni en studio ni en live, le groupe n’a sonné de la même manière à un autre moment. La relecture des morceaux a de cette façon un réel intérêt. Ajoutons-y la vigueur de la jeunesse qui porte le groupe à ce moment-là et l’on obtient leur live le plus enthousiasmant. Celui auquel je pense immédiatement si l’envie de m’en passer un me prend. Une pastille énergisante toujours aussi agréable à avaler.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par RAMON PEREZ :


Georges BRASSENS
Misogynie à Part (1969)
Georges le fataliste




RENAUD
Zénith 86 - La Chetron Sauvage (1995)
Deux souvenirs d'un apogée


Marquez et partagez





 
   RAMON PEREZ

 
  N/A



- Les Ogres De Barback
- La Fanfare Du Belgistan


1. Angélique
2. Accordéons Pour Les Cons
3. Solène
4. Dubrovnic
5. Grand-mère
6. Les Voyageurs
7. Rue Mazarine
8. P'tit Chat
9. Petite Société
10. Salut à Vous
11. Salut à Toi
12. Pom Pom Pom
13. Monde En Or
14. Même Pas Mal



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod