Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Oasis
- Membre : Monkey, Gorillaz, Damon Albarn

BLUR - 13 (1999)
Par A.T.N. le 19 Juillet 2007          Consultée 4796 fois

Pour leur flegme, leur sens de la mélodie, leur cocktail pop-rock évolutif, leur volonté de ne pas s’enfermer dans une routine, nous nous sommes mariés avec BLUR. Pour le pire et le meilleur.
Leur album 13 - comme le nombre de titres de l’opus, ou le nom du studio de Damon ALBARN où il a été enregistré - sort deux ans après le précédent, et offre une mosaïque des nouvelles intentions du groupe, sous l’influence de son leader possédé par les démons de l’expérimentation… pour le pire et le meilleur.

Le meilleur (ne soyons pas chiens) est excellent : comme à son habitude, le quatuor nous pond un single de pop parfait, chanté par COXON. "Coffee & TV" est dans la lignée des "Girls & Boys", "Charmless Man", "Beetlebum"… mélodie sucrée, rythme tranquille, chœurs sur le refrain. Impeccable. COXON donne aussi de la voix sur le titre d’ouverture qui est une excellente surprise – un gospel, rien que ça. Entendons-nous bien, un gospel à la BLUR, avec ce qu’il faut de nonchalance et de fragilité. "Tender" se fraie un chemin dans les oreilles et s’installe tranquillement, comme une belle introduction.

Le meilleur se trouve aussi dans le mid-tempo de "Trailer Park", dans la jolie paresse de "No Distance Left to Run", et surtout dans "Caramel", peut-être le plus abouti de l’album. Une sorte d’illustration sonore d’un long travelling dans le cerveau d'ALBARN. Les percussions sont créatives et denses, le clavier est superbe, le thème lancinant plonge dans une tension maîtrisée, ravivée sporadiquement à coups de riffs malsains. Un morceau ambitieux, sans concession. Le genre de moment qui permet à BLUR de rester dans le petit Panthéon du rock.

Mais il fallait bien ça. Car pour le reste, c’est l’agacement qui prime. Expérimenter pour expérimenter, c’est fatigant pour tout le monde. Trop souvent sur cet album, BLUR prend une pose intellectuelle et gâche un nombre incroyable de titres. L’impressionnant "Battle" (gros son futuriste, basse ronronnante, mi-rêverie mi-cauchemar, hypnose lourde, le pied) est ruiné par les deux dernières minutes qui sont snob et inutiles – mais sinon il vaut vraiment le détour. Pour "B.L.U.R.E.M.I" (un punk énervé bien loin du cocktail "Song 2" sur l’opus précédent), on subit 40 dernières secondes d’un clavier minimaliste (pour le contraste ? Il y a un message artistique derrière cette rupture brutale ?). L’ambiance moite et électro de "Trailer Park" est interrompue violemment à 30 secondes de la fin par un beat plus rapide et une suite d’accords simplistes et mauvais.

Quel est le but poursuivi, sinon épater l’art-critic qui verra dans ces bidouillages et ces collages une vision déstructurée d’une société nouvelle en plein émiettement ? Mes oreilles, elles, trouvent ça pénible.
Sinon, on oubliera "1992" (un plagiat de "Sing Sing" sur l’album Leisure, en moins bien), la mélodie quelconque de "Mellow Song", le riff bruitiste de "Bugman", ou la conclusion "Optigan 1" – pas mauvais en soi, mais qui ne changera pas la face du monde. Seuls les fans acharnés peuvent suivre, en résumé.

Malgré tout, il faut écouter 13. Lui donner une chance. "Caramel" ou "Battle" ne peuvent être ignorés, et assoient la crédibilité du groupe. "No Distance Left to Run" ou "Tender" ont un charme indéniable. Je préfère un album un peu raté comme celui-ci à un énième RED HOT CHILI PEPPERS avec les mêmes chœurs, les mêmes sons, les mêmes refrains.
La démarche blurienne, quête d’extrême, quête du son, accouchera d’un divorce entre ALBARN (vive l’électro, la world music, le beat) et COXON (rock, rock and rock), mais c’est une autre histoire.

A lire aussi en ROCK par A.T.N. :


ELECTRELANE
Rock It To The Moon (2001)
Les débuts étonnants d'un groupe unique




The CORAL
The Coral (2002)
Rock


Marquez et partagez





 
   A.T.N.

 
  N/A



- Damon Albarn - Chant, Guitares, Claviers
- Graham Coxon - Guitares, Chant
- Alex James - Basse
- Dave Rowntree - Batterie


1. Tender
2. Bugman
3. Coffee & Tv
4. Swamp Song
5. 1992
6. B.l.u.r.e.m.i.
7. Battle
8. Mellow Song
9. Trailer Park
10. Caramel
11. Trimm Trabb
12. No Distance Left To Run
13. Optigan 1



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod