Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Roddy Woomble , Séan Mccann , Bap Kennedy , Alistair Ogilvy
- Membre : Oysterband

Ray COOPER - Land Of Heroes (2021)
Par GEGERS le 29 Mars 2021          Consultée 588 fois

Le folk tel que pratiqué par Ray COOPER est tout sauf anodin. Il y a, dans la recherche mélodique, dans le mélange exigeant entre la voix « brute » de l’artiste et la construction de ses morceaux une sorte de science qui ne tolère pas l’écoute en dilettante. La découverte d’un nouvel album du chanteur et multi-instrumentiste britannique requiert un engagement de la part de l’auditeur, qui se voit souvent récompensé par la richesse des morceaux interprétés par l’ex-membre du groupe OYSTERBAND.

Land of Heroes, quatrième réalisation de celui que l’on surnomme parfois « Chopper », marque un retour à des ambiances plus complexes après un Between The Golden Age & The Promised Land volontairement plus accessible. Land of Heroes, c’est la traduction approximative, en Anglais, de Kelavala, épopée emblématique constituée au XIXème siècle à partir de récits issus de la mythologie finnoise, et dont les poèmes, récits héroïques, participent à la constitution de l’identité nationale finlandaise, au même titre que l’Edda poétique pour la culture Islandaise ou le Lebor Gabála Érenn pour les Irlandais. Puisque les histoires sont depuis toujours au centre du corpus artistique de Ray Cooper, il n’est pas tellement surprenant de le voir se pencher sur le sujet des héros. Mais il n’est point ici question de glorification des figures mythologiques, mais plutôt de la recherche de ces personnes et corps de métiers que l’artiste considère comme les héros contemporains (journalistes, personnels soignants, amis anonymes). Ce fil rouge est un plus narratif, mais l’album peut finalement est très aisément, s’aborder comme une collection de chansons pouvant être appréciées individuellement, pour leurs qualités intrinsèques. Qui sont nombreuses.

Multi-instrumentiste accompli, Ray COOPER se charge ici de l’intégralité des instruments, qu’ils soient de prédilection (guitare, violoncelle, piano) ou plus surprenants, comme le kantele, instrument à cordes pincées qui permet à l’artiste d’affirmer, musicalement, son attachement à la Finlande, où il réside depuis une dizaine d’années. Seule intervenante extérieure, la chanteuse Rowan Godel, collaboratrice fidèle de Chopper, qui propose quelques lignes vocales discrètes et quelques chœurs bien sentis, apportant ainsi par exemple une profondeur supplémentaire à l’instrumental « The Burning Pile » qui ouvre l’album et déjà présent sur l’EP The Beast publié à l’été 2020. Les deux autres morceaux figurant sur cette sortie estivale ont également droit de cité sur Land of Heroes, « Eyes of Mercy » en constituant d’ailleurs un des grands moments, grâce à une accessibilité qui met en valeur une mélodie touchante. Le violoncelle-roi de « Circles » met en œuvre un refrain lumineux, brillant comme le souvenir de cet ami disparu que Ray entend dans le cri des mouettes qui survolent les flots. « We Need more Heroes » est sans doute, musicalement, le morceau le plus immédiat de l’album, proposant une mélodie folk altière, sublimée par ce mélange irrésistible entre la rugosité du chant, et la douceur du violoncelle, lui-même mis en valeur par une guitare acoustique très présente. Il y a ici toutes les raisons qui font que Ray COOPER, unique dans son genre, est un de ces troubadours folk contemporains à chérir.

Proposant plus de titres instrumentaux que ses prédécesseurs (on apprécie la mélancolie solennelle de « Canada Hill », où le violoncelle est seul intervenant, ainsi que les sonorités entraînantes de « Ilmarinen’s Ride »), Land of Heroes offre, comme les albums précédents de Chopper, des morceaux sombres et complexes, qui semblent de prime abord insurmontables. Il en va ainsi de « Dark Father » et de son minimalisme de façade, proposant sur sa première partie peu de notes et des silences abyssaux qui déstabilisent. Mais au fur et à mesure de sa progression, et alors que les lignes mélodies finissent par s’entremêler et alors que les instruments se font carrément audacieux (ce piano !), l’auditeur à le sentiment enivrant de se trouver au sommet d’une montagne d’émotions, de vivre ce genre de moments d’une richesse que seule la musique peut provoquer. Reste le sentiment d’avoir ici découvert un chef-d’œuvre musical.

Donnant l’impression d’une certaine urgence, Ray COOPER surprend également par un phrasé inhabituel, relevant parfois plus du slam que du chant. Il en va ainsi sur « Whistleblower » et « The Beast », qui témoignent d’inquiétudes partagées, le premier pour la perte de la liberté d’expression et d’investiguer des journalistes, le second pour le retour d’un passé qui, inlassablement, se répète. Il faut, pour retrouver l’apaisement, rejoindre la fin de l’album et « Dark Sky Park » qui décrit une virée sous un ciel constellé d’étoiles, si sombre que l’on peut y voir l’ombre de Vénus et découvrir ce qui se cache derrière l’univers.

Et si Ray COOPER était lui-même un héros ? Et si, en chantant ces destins anonymes qui sauvent des informent, qui rassurent et qui œuvrent pour le bien commun, l’artiste se faisait lui-même artisan du bien et du beau ? Complexe et limpide, proposant quelques unes des plus belles mélodies créées en autarcie par ce misanthrope sociable, Land of Heroes est un album qui soigne les plaies et apaise les tourments. Alors que les nouvelles normes sociales font de la solitude une prérogative nécessaire pour atteindre un salut hygiéniste, Ray COOPER apporte une délectable nourriture pour l’esprit qui permet de tenir le coup. Si ça, ce n’est pas digne d’un héros !

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Dougie MACLEAN
Early (2003)
Le poids du monde et une guitare




The PAUL MCKENNA BAND
Breathe (2019)
Folk celtique contemporain.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Ray Cooper (chant, tous instruments)
- Rowan Godel (chant)


1. The Burning Pile
2. Whistleblower
3. Circles
4. Eyes Of Mercy
5. The Beast
6. Canada Hill
7. We Need More Heroes
8. Dark Father
9. Ilmarinen’s Ride
10. Brave Wolfe
11. Dark Sky Park



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod