Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

1984 Flex-Able
1993 Sex & Religion
2016 Modern Primitive
2022 Inviolate
2023 Vai/Gash
 

1990 Passion And Warfare
1993 Sex & Religion
1995 Alien Love Secrets
1996 Fire Garden
1999 The Ultra Zone
2001 Alive In An Ultra World
2005 Real Illusions: Refle...
2009 Where The Wild Things Ar...
2022 Inviolate
2023 Vai/gash
 

- Style : Richie Kotzen , Tony Macalpine , Marty Friedman , Joe Satriani
- Membre : The Winery Dogs, Devin Townsend, Whitesnake, Frank Zappa , Uk, T.m. Stevens
- Style + Membre : G3

Steve VAI - Vai/gash (2023)
Par BRADFLOYD le 8 Mai 2023          Consultée 1150 fois

Il s'agit d'une histoire étonnante. On pourrait même ajouter touchante.
Vai/Gash, dernier rejeton de Steve VAI, est sorti à peine un an après Inviolate. Cela ne signifie pas pour autant que le guitariste a décidé d'accélérer le tempo des sorties de ses albums que l'on pourrait qualifier d'officiels. Steve VAI prend toujours autant son temps. Ce dernier album se classera plutôt dans la catégorie des archives que le maestro a publiées régulièrement depuis quelques années. Pour l’histoire, intéressons-nous aux circonstances qui ont accompagné sa sortie.

Grand amateur de moto devant l'éternel, Steve VAI a l'habitude de faire des road trips avec ses amis qui n'ont pas forcément un pied dans la musique. Or, dans les années 80, à l'occasion de ses nombreuses virées, il fit la connaissance d'un certain Johnny "Gash" Sombrotto, un natif du Queens, lequel avait survécu à un accident grave de moto en 1977 à l'âge de 21 ans. Alors qu'il aurait pu y laisser la vie, Gash avait été emmené dans une unité de soins intensifs pour grands brûlés, avec greffes de peau à l’avenant lui ayant laissé des cicatrices particulièrement marquantes sur le corps. Une fois tiré d’affaire, il enfourchait à nouveau sa Harley, rencontrait VAI et la passion des deux hommes autour de la moto et de la musique les amenèrent, en 1991, c’est-à-dire quelque part entre Passion and Warfare et Sex and Religion, à créer leur bande originale pour accompagner leur virées. Cependant, destinées à rester dans l’oubli, en raison, notamment, du fait que ce type de musique, très typé hard rock de la fin des ’70, début ’80, n'avait plus sa place au moment où le grunge envahissait les ondes, les bandes ont connu un destin autre, lié aux circonstances de vie et à la pandémie de coronavirus.

Enregistrés apparemment en l'espace de 2 semaines, les 8 titres pour 30 minutes de musique auraient pu sortir plus tôt. Cependant, le 7 septembre 1998, soit deux jours après le décès de son propre père, Steve VAI apprenait que son ami était mort dans un autre accident de moto et, très affecté, mit ces chansons de côté et poursuivit son chemin. Ce n’est que près de 25 ans plus tard que ces bandes sortent et la question est : Steve VAI aurait-il dû les garder pour lui ou a-t-il bien fait de les sortir ?

Clairement, la réponse à la seconde question est oui. D’autant plus que ce parfait inconnu de Johnny Gash Sombrotto a une voix aussi puissante et expressive que celle de chanteurs reconnus. Faisant penser immanquablement à David Lee ROTH, voire à Graham Bonnet, le frontman d’ALCATRAZZ (très perceptible sur "Danger Zone"), du temps où Steve VAI était leur six-cordiste, on sent que Gash s’éclate alors que VAI simplifie son propos contrairement à ce qu’il nous avait habitué durant les ’80. La guitare ne fait pas l’objet de sur-couches pouvant friser l’indigestion, ce qui lui avait été reproché dans Slip Of The Tongue avec WHITESNAKE. Bien au contraire, la musique est brute, comme s’il existait un groupe souhaitant aller à l’essentiel pour épauler son chanteur. Or, tous les instruments, sans exception hormis la batterie, sont joués par VAI.

Chaque titre a été composé par ce dernier, et seule "New Generation" a fait l’objet d’une coopération avec Nikki Sixx du groupe MOTLEY CRÜE. Aucun temps mort, la balade de service étant placée en fin de skeud et étant suffisamment puissante pour ne pas faire tâche. L'ouverture "In The Wind" n’aurait pas détonné dans l’album Eat 'Em And Smile, avec une guitare sans fioritures et directe, "Busted" est assise sur une basse puissante et une rythmique, même si légèrement plus lente, à la "Elephant Gun". "Let's Jam" nous renvoie à "Can't Stand Losing You" de Police en plus hard. Gash hurle, éructe. Wouah !!! Les soli de guitare font très '70 au point que l'on se pince, ne reconnaissant pas les tics d'écriture ni de jeu de VAI. Impressionnant !!!

"Woman Fever" lorgne vers le boogie, "She Saved My Life Tonight" aurait pu être composée pour DLR, "New Generation" dans sa simplicité aurait pu être un hymne pour les stades, mais il n'en a rien été. L'histoire n'a pas voulu s'écrire de la sorte.

Album mineur dans la disco de Steve VAI, il n'en demeure pas moins qu'il ne fait pas tâche parmi les disques les plus ambitieux, pouvant même se rapprocher par son côté direct de son opus Alien Love Secrets sorti en 1995. Comme par hasard, un disque sur lequel il joue de tous les instruments et très largement sous-estimé par rapport à ses grandes œuvres plus alambiquées et écrites. Si vous avez aimé le maestro dans les années 80 alors qu'il était guitariste de groupes, vous pouvez y aller les yeux fermés, quand bien même la sortie de cet album fasse quelque peu anachronique en 2023. Mais après tout, on s'en fout un peu, non ?

A lire aussi en HARD ROCK par BRADFLOYD :


HAREM SCAREM
Change The World (2020)
Des canadiens, depuis 30 ans, au sommet de l'aor




Joe SATRIANI
Shapeshifting (2020)
Un album plutôt enthousiasmant du satch


Marquez et partagez





 
   BRADFLOYD

 
  N/A



- Steve Vai (chant, guitare, piano, basse... )
- Tiffanie Smith (batterie)
- Johnny "Gash" Sombrotto (chant)


1. In The Wind 

2. Busted 

3. Let's Jam 

4. Woman Fever 

5. She Saved My Life Tonight 

6. Danger Zone
7. 
new Generation 

8. Flowers Of Fire



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod