Recherche avancée       Liste groupes



      
ACID HOUSE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Phuture, Squarepusher, Luke Vibert , Ceephax, Bogdan Raczynski
- Membre : Mike & Rich
- Style + Membre : Caustic Window, Gak, Afx/lfo, Bradley Strider , Power-pill, Polygon Window, The Tuss , Aphex Twin
 

 Communauté Aphex Twin (669)
 Label Rephlex (621)

AFX - Analord 02 (2005)
Par SASKATCHEWAN le 19 Avril 2008          Consultée 2614 fois

La série des Analords a quelque chose de rocambolesque. En effet, tout au long des onze EP de la série, Richard D. James va de réussites en revers au gré d’une Fortune perfide (voir l’exposé d’Ignatius J. Reilly à ce sujet dans La Conjuration Des Imbéciles). Si l’Analord 01 proposait un renouveau Acid-House aux forts accents nostalgiques, Analord 02 lui, tombe tête baissée dans le gouffre béant de la répétition lassante, vieux serpent de mer que nos ancêtres les DJ Techno de Détroit ont appris à redouter.

Le Groove, celui qui marche en roulant des épaules sur un boulevard ensoleillé, nous gratifie ici de sa participation inattendue. Loin des rythmes hypnotiques des débuts (voir la compilation Classics d’APHEX TWIN) ou des mélodies rêveuses (voir les pièces au piano de Drukqs), ce second Analord propose quatre titres à mi-chemin entre mélancolie et moonwalk. Le premier d’entre eux, « Phonatacid », s’étale en longueur (dix minutes environ), fait rare chez l’artiste, surtout sur un EP. Pourtant, on est bien loin du titre fleuve assommant : les distorsions, les sonorités variées et un rythme reposant ont tôt fait de vous plonger dans un état de rêverie paisible. On pense notamment à « Tha », première composition du genre présente sur le Selected Ambient Works 85-92 d’APHEX TWIN.

Ensuite, AFX branche le pilote automatique, nous laissant complètement désoeuvrés ou presque dans cet océan de battements monotones. « Laricheard », « Pissed Up In Se1 » et « Bwoon Dub » ne font que calquer la structure et les intentions du premier titre de l’EP. On retrouve la même ambiance mélancolique, le même rythme pesant. Là où, à partir d’une recette unique, l’Analord 04 réussira à imprimer de subtiles variations d’ambiance et de son, Analord 02 tombe très vite dans la redite et l’uniformité. Comme si, en redécouvrant son stock de vieux appareils analogiques, AFX s’était dit « Tiens, il marche encore celui-là ? » et s’était mis à composer quelques morceaux sommaires en hommage au bon vieux temps. Bon d’accord, c’est peut-être bien le principe de la série toute entière, mais là, ça ne va pas chercher bien loin.

Analord 02 est un peu le vilain petit canard de la série, et il ne subsiste guère d’espoir qu’il se transforme en cygne un jour. Même pas raté à cause d’une expérimentation complètement folle et inappropriée comme Richard D. James en sort parfois, ce second EP est juste tristement commun, fade, raplapla, mou du genou…


Titres présents sur Chosen Lords : niet.
Titres qui valent vraiment le coup : « Phonatacid ».

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


AIR
10 000 Hz Legend (2001)
Sommet discographique du groupe air




AFX
Hangable Auto Bulb (1995)
Essentielle rareté


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   RED ONE

 
   (2 chroniques)



- Richard D. 'afx' James


1. Phonatacid
2. Laricheard
3. Pissed Up In Se1
4. Bwoon Dub



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod