Recherche avancée       Liste groupes



      
ACID HOUSE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Phuture, Squarepusher, Luke Vibert , Ceephax, Bogdan Raczynski
- Membre : Mike & Rich
- Style + Membre : Caustic Window, Gak, Afx/lfo, Bradley Strider , Power-pill, Polygon Window, The Tuss , Aphex Twin
 

 Communauté Aphex Twin (643)
 Label Rephlex (599)

AFX - Analord 03 (2005)
Par SASKATCHEWAN le 20 Avril 2008          Consultée 2172 fois

J’avais construit une fringante machine hérissée de leviers en tout genre et pleine d’interrupteurs multicolores, mais on me l’a cassée. Elle était pourtant bien pratique : pour chaque chronique d’Analord, elle me sortait une introduction passe-partout dans un style approximatif, ça m’évitait de trop me creuser, histoire de rester toujours au taupe. Alors oui, Analord 03, c’est aussi de l’Acid House, c’est aussi nostalgique, c’est aussi sorti en 2005 (en même temps que l’Analord 04, en Mars), et puis voilà, ça fourmille de vieux beats acids, de synthés craignos, de mélodies faciles et de titres de morceaux rigolos. Ma machine vous manque déjà.

Et puis, pour être tout à fait partial, il faut dire que l’Acid House, on n’a jamais fait mieux. Je pourrais chanter les louanges de ce genre musical fécond sur des pages et des pages, mais notre temps est compté. Oui compté, parce que là, juste derrière, tapi dans le noir, se profile la silhouette menaçante de l’Analord 04, hybride fait de fumée et de couleur rose, parce que le rose, c’est tendance. Alors vite, on enchaîne ! « Midievil 1 et 2 » placés chacun en seconde position sur la Face A et la Face B sont l’exemple même du titre Acid « frénétique mais pas trop » que l’on déniche régulièrement au détour d’un Analord. Ca flirte avec la Techno, mais attention môssieur, pas question d’aller se dégourdir les muscles du côté des agités de la boîte à rythme, le côté mélodieux de la House reste bien présent.

« Midievil » c’est surtout un nom qui résonne comme un appel à la digression, un nom tel que l’on s’exclame souvent sur son passage : « Ahah ! Midievil ! Oui, excellent ! ». En effet, le MIDI est une sorte de langage entre les différents instruments électroniques (ordinateurs, synthétiseurs, séquenceurs, boîtes à rythme) et par extension ces quatre lettres désignent la cohorte d’instruments et d’éléments techniques qui accompagnent ce protocole (prises, signaux, types de fichiers). Ce qu’il faut également savoir, c’est que le MIDI est un protocole numérique, et non analogique (la différence entre les deux, j’aurais bien du mal à l’expliquer sans me tromper vingt fois). Or, toute la série des Analords est un hommage vibrant aux vieux instruments analogiques, « evil » signifiant bien entendu « mauvais », « vilain », « pas beau », « cracra », au choix. Vous venez d’assister à une explication technique fort laborieuse, tout ça pour éclairer le sens d’un jeu de mot qui n’en est presque pas un.*¹

« Boxing Day » quant à lui, s’illustre plus par sa richesse de composition que par le sens de son titre, le Boxing Day étant le jour férié suivant Noël dans les pays anglo-saxons, c’est-à-dire le 26 Décembre. Ce titre rafraîchissant n’est pas sans rappeler des perles mélodiques comme « Analogue Bubblebath » (voir l’EP du même nom par AFX), « Xtal » (voir le Selected Ambient Works 85-92 d’APHEX TWIN) et aussi peut-être « Polynomial-C » (voir l’EP Xylem Tube d’APHEX TWIN). Bien sûr, « Boxing Day » ne fait que toucher du doigt la grâce de ses aînés, mais son chapelet de notes aigues réussit quand même à faire son petit effet. « Klopjob » n’est ni plus ni moins qu’un titre Acid House banal, agrémenté de quelques nappes de synthés qui le parent d’atours vaguement fantomatiques, à l’image des quatre morceaux honnis de l’Analord 02.

En résumé, l’Analord 03 obtient sans peine son ticket pour le paradis des petits Analords, rompant avec l’héritage de son aîné l’Analord 02, qui lui servirait bien à effrayer les moineaux, suspendu dans mon prunier, si sa condition de vinyle ne lui octroyait pas une apparence charmante pour ces maudits volatiles.

Titres présents sur Chosen Lords : « Boxing Day » et « Klopjob ».
Titres qui valent vraiment le coup : « Boxing Day » et les deux « Midievil ».


*¹ Note vidéoludique : Midievil, ça ressemble aussi pas mal à Medievil, jeu d’aventure loufoque sorti sur Playstation en 1998, allusion qui ne manquera pas d’éveiller un souvenir ému chez les amateurs de Sir Fortesque. Voilà pour le « presque » jeu de mot.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


Amon TOBIN
Out From Out Where (2002)
L'invincible tobin




MAGDA
From The Fallen Page (2010)
L'art de la techno


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Richard D. 'afx' James (tout)


1. Boxing Day
2. Midievil 1
3. Klopjob
4. Midievil 2



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod