Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Seven Nations, Enter The Haggis, Corktown Popes, The Elders
- Membre : Séan Mccann
- Style + Membre : Russell Crowe & Alan Doyle , Alan Doyle
 

 Site Officiel (228)

GREAT BIG SEA - Great Big Sea (1993)
Par GEGERS le 1er Octobre 2008          Consultée 1569 fois

Province située à l’extrême est du Canada, Terre-Neuve est la région d’origine des musiciens de GREAT BIG SEA (au nom régulièrement raccourci en GBS). Une province fortement marquée (géographie oblige…) par la présence de l’océan Atlantique et un fort héritage celtique, de nombreux Ecossais, Irlandais et Gallois (entre autres) ayant, principalement dans le courant des 18ème et 19ème siècles, été obligés de fuir leurs contrées dans l’espoir d’une situation et d’un avenir meilleurs.

GBS est le fruit de tout cela. Fondé au début de l’année 1993 le groupe sort, quelques mois à peine après sa création, un premier opus éponyme sur lequel les influences marines et le passé européen des membres se ressent fortement, et ce de plusieurs manières.

La première, et sans doute la plus évidente, est cette reprise de chansons traditionnelles utilisées par les pêcheurs du Newfoudland lors de leurs longues et nombreuses virées en mer. "Great big sea gone by the boat" en est un bon exemple : une guitare acoustique et un accordéon sur lesquels se superposent les mélodies vocales qui jouent ici un rôle primordial. Lorsque l’on drague le merlu sur un chalutier, la voix se doit de devenir, faute de mieux, un instrument à part entière. Ce constat est encore plus flagrant sur "Excursion around the bay", traditionnel totalement dénué d’instrumentation, si l’on excepte la présence discrète de percussions. Les voix sont donc une composante essentielle de la musique pratiquée par GBS. Par chance, le groupe est composé de trois chanteurs/instrumentistes talentueux, possédant des voix très différentes mais toutes techniquement à la hauteur et au timbre très agréable.

GBS rend également hommage à travers plusieurs morceaux au folklore irlandais et à ses racines. Les jigs et autres reels ont la part belle sur ce premier album, et s’écoutent avec un plaisir tout de même atténué par l’évidente facilité des morceaux, voués à une utilisation scénique plus qu’à être gravés sur un support discographique. Le violon de "Eaveasdropper’s both", le seul morceau instrumental de l’album, parvient tout de même à nous arracher quelques mouvements en rythme du pied.

Néanmoins, GBS fait montre, dès cette première réalisation, d’un réel talent de composition, et ne se limite pas à la reprise de traditionnels. Les compositions personnelles du groupe représentent environ un tiers de l’album et se reconnaissent facilement de par un côté pop-folk très prononcé, apportant à l’album une hétérogénéité bienvenue mais également un manque de cohésion, la principale faiblesse de ce premier opus éponyme.
Tantôt folks enjoués ("What are you at", "Drunken sailor"), tantôt ballades mélancoliques ("Time brings", "Someday soon"), ces morceaux sont loin d’être impérissables mais, et cela semble être leur but avoué, font montre d’un potentiel intéressant, et consistent en un apéritif sympathique. Seul "Fisherman’s lament" parvient à séduire complètement et de façon définitive, grâce à des lignes mélodiques à la flûte, à l’accordéon et à la guitare acoustique qui enveloppent peu à peu l’auditeur dans une ambiance maritime délicieusement mélancolique, et non dénuée d’un pointe de tristesse, cette dernière étant également véhiculée par les paroles :

"And I spent my whole life out there on the sea
Some government bastard now takes it from me
It’s not just a fish, they’ve taken my pride,
I feel so ashamed that I just want to die"

Great Big Sea n’est décemment pas un album très marquant, malgré quelques titres entraînants et quelques ballades touchantes. Mais GREAT BIG SEA, le groupe, parviendra grâce à cet album à se faire repérer par Warner et à se faire connaître rapidement dans tout le Canada. Une mise en bouche intéressante avant les plats de résistance…

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Dougie MACLEAN
Fiddle (1984)
Tendresse instrumentale




Ben HARPER
Fight For Your Mind (1995)
Après les trois coups, le lever de rideau !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Alan Doyle (chant, guitare, bouzouki, mandoline)
- Séan Mccann (chant, guitare, flute)
- Bob Hallett (chant, flute, cornemuse, accordéon)
- + Multiple Instrumentistes


1. Great Big Sea Gone By The Board
2. Someday Soon
3. Excursion Around The Bay
4. What Are You At?
5. Fisherman’s Lament
6. I’se The B’y
7. Drunken Sailor
8. Irish Paddy/festival Reel/roger‘s Reel
9. Time Brings
10. Jigs: Eavesdropper’s/ Both Meat & Drink/off We Go



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod