Recherche avancée       Liste groupes



      
ACID HOUSE  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Phuture, Squarepusher, Luke Vibert , Ceephax, Bogdan Raczynski
- Membre : Mike & Rich
- Style + Membre : Caustic Window, Gak, Afx/lfo, Bradley Strider , Power-pill, Polygon Window, The Tuss , Aphex Twin
 

 Communauté Aphex Twin (652)
 Label Rephlex (606)

AFX - Analord 09 (2005)
Par SASKATCHEWAN le 31 Octobre 2008          Consultée 1907 fois

Il aura fallu attendre 9 Analords pour que Richard D. JAMES, fidèle à sa nature, retourne vers des compositions plus rythmées, plus rapides, tout en conservant les sonorités acides développées sur les 8 EP précédents. On aurait pourtant tort d’affirmer que les 8 EP en question étaient tout à fait dépourvus de fulgurance frénétique, un petit tour du côté de l’Analord 01, ou encore de l’Analord 05, ne peut que nous convaincre du contraire. Toujours est-il que l’Analord 09, bien plus que ses aînés, semble être tout entier tourné vers la recherche d’un rythme dansant, sans occulter l’aspect expérimental de la chose. Plus que jamais, la série des Analords apparaît comme la recherche nostalgique d’un moment précis de l’histoire de la musique électronique des années 90, celui du passage de l’Acid-House (et de la Techno en général) à l’Intelligent Techno (ou IDM, ou Braindance, ou Techno expérimentale, etc.).

Comme sur l’Analord 08, les titres de l’Analord 09 ont des noms de virus informatiques. Cependant, bien plus que les morceaux un peu mous du huitième opus de la série, les quatre compos déchaînées du neuvième seigneur analogique font honneur à leur appellation infectieuse. En témoigne « PWSteal.Bancos.Q », manifeste d’Acid House tapageur aux nappes de synthés délicieuses, qui évoque les rues à la fois froides et multicolores des centres-villes modernes. Le tout n’est pas sans rappeler (ou plutôt annoncer) l’œuvre de The TUSS, si tant est que l’on apporte du crédit à la thèse The TUSS = AFX.
Si « PWSteal.Bancos.Q » figure les panneaux publicitaires tape-à-l’œil qui ornent le gris fade de nos immeubles décrépis, son antipode vinyle, « Backdoor.Netshadow », plonge au cœur de la cité pour se glisser dans les recoins nauséabonds de nos égouts glougloutants. De temps à autre, un babillage extraterrestre vient rompre la course folle de la boîte à rythme, introduisant un peu de hauteur stellaire dans ce morceau sous-terrain.

« Trojan.KillAV.E » nous entraîne vers un univers tout à fait différent. Son synthé vieillot, emprunté au premier titre de la Face A, et ses assauts bullesques à la Analogue Bubblebath dressent le tableau inquiétant d’un laboratoire clandestin au sein duquel officierait un savant fou porté sur les dissections de Toucans.*¹
Une dernière petite gigue extraterrestre pour la route ? Tentacule dessus, tentacule dessous, une charmante petite créature vous invite à vous déhancher et à battre des antennes sur « W.32.Aphex@mm », fausse cacophonie, vrai déluge rythmique tournoyant.

Tout bien pesé, l’Analord 09 me paraît être l’Analord le plus digne d’intérêt dans la série, avec l’Analord 04 pas loin derrière en embuscade, le poignard entre les dents. Ses rythmiques un peu plus enlevées ne manqueront pas de satisfaire les amateurs d’IDM en manque, de la même manière que son successeur, l’Analord 10.

Titre présent sur Chosen Lords : niet.
Titre qui vaut vraiment le coup : tous.


*¹ Note « sauvons les animaux » : d’aucuns se seront émus de l’évocation du sort des Toucans (élu noiseau préféré des nenfants), traité si légèrement dans la présente chronique, et cela dans l’unique but de promouvoir les travaux de Richard D. JAMES sur fond de voyeurisme horrifique malsain. Je l’admets bien volontiers, l’animal multicolore mériterait des défenseurs de grande classe, à l’image de ceux qui servent la cause des Orangs-Outans. D’autant plus que les Orangs-Outans n’en ont pas vraiment besoin, puisqu’ils ont facilement accès aux technologies de toutes les civilisations, passées, présentes et à venir (sur ce point précis, demander les éclaircissements du bibliothécaire).

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par SASKATCHEWAN :


2METHYLBULBE1OL
Quelques SiÈcles D'insomnie (2009)
Nos jeunes ont du talent




DOPPLEREFFEKT
Gesamtkunstwerk (1999)
Techno du nouveau millénaire


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- Richard D. 'afx' James (tout)


1. Pwsteal.bancos.q
2. Trojan.killav.e
3. W32.aphex@mm
4. Backdoor.netshadow



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod