Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK FM  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Pink Floyd, Eri Clapton And Steve Winwood , Toto

David GILMOUR - About Face (1984)
Par MARCO STIVELL le 5 Août 2010          Consultée 2763 fois

Si vous lisez l'excellente chronique de Mr Ameforgée sur l'album Earth Moving de Mike OLDFIELD, vous verrez que celle-ci commence par une formule directe et néanmoins assez bien tournée, à savoir que la galette en question est une de celle que l'on adore détester. C'est tellement bien dit que je ne peux m'empêcher de la reprendre car c'est, hélas, une fois de plus, le cas ici.

David GILMOUR, le grand David GILMOUR, l'illustre David GILMOUR, l'un des meilleurs guitaristes de tous les temps, celui qui nous a offert les solos parmi les plus mythiques, "Shine on you Crazy Diamond", "Time", "Comfortably Numb"... David GILMOUR... Comment a-t-il pu faire cela, comment a-t-il pu oser ? Se corrompre en faisant un album pareil dans une décennie pareille... Là on peut vraiment dire qu'il a atteint le fond. Quelle bouse ce About Face, comme les futures parutions de ce PINK FLOYD bâtard... Pas comme Roger quoi... Roger, ça c'est un artiste modèle, il s'est jamais abaissé à ce genre de choses. Pas même sur Radio KAOS. Non non... C'est marrant ce discours, ça me rappelle tellement un autre du même style, ça concerne un autre grand groupe dont le nom tient en sept lettres, commençant par un "G" et finissant par un "S"... Et le problème reste le même. About Face, c'est le type même d'album dont on se plaint mais que l'on n'a au final peu ou pas écouté, ou alors de trèèèèès loin.

Je suis désolé, mais je me pose la question de connaître les statistiques, parmi les gens qui conspuent cet album, de ceux qui l'ont réellement écouté. Que l'on n'aime pas les productions de cette décennie, quand on y a porté une certaine attention, je peux comprendre. Mais dire que David GILMOUR s'est "tout simplement" fourvoyé, que cet album est dénué de tout intérêt, et surtout, surtout de toute la sensibilité qui fait le charme de ce merveilleux musicien, est-ce vraiment raisonner dans le sens savoir de quoi on parle ? Il est certain que ceux qui n'aiment pas le son FM années 80 avec les synthés à foison ne changeront pas d'avis ici. Mais il n'y a pas que ça dans About Face.

Si on parle d'abord du côté FM, ce n'est pas pour le mettre en valeur (pas besoin, c'est le style prédominant), mais parce qu'il est vraiment très bien fait. Hé oui, ces sons de nappes comme sur "Love on the Air", la réverb' à fond, les interventions du Fairlight CMI, on peut en être friand. Certaines chansons en sont garnies à fond : "All Lovers Are Deranged" - la seule avec "Love on the Air" dont les paroles sont de Pete TOWNSHEND du groupe The WHO, toutes les autres chansons étant de David seul -, "Until We Sleep", "Blue Light"... Tiens, en parlant de "Blue Light", celle-ci comporte le seul point véritablement noir de About Face : la présence, omniprésence même d'une section cuivres qui du coup se fait plus qu'envahissante. C'est vraiment la seule chose que l'on peut trouver à redire. On trouve d'autres cuivres sur cet album mais plus orchestraux et ça sonne beaucoup mieux. Certains titres comme "Murder" et "You Know I'm Right" surprennent plutôt agréablement de par leur introduction ballade folk, même si la suite se fait plus proche du son FM. On sent aussi que David a voulu se faire plaisir en variant les styles, en témoigne la fin reggae de "Cruise", bien agréable. C'est tellement bon tout ça, même lorsqu'il s'énerve sur les refrains de "All Lovers Are Deranged"... Et pourquoi continuer de bouder, quand on sait que contrairement à ce qui a été rapporté plus haut, beaucoup de moments font littéralement exploser cette sensibilité gilmourienne que l'on a toujours adoré, et qui n'est aucunement salie ici quel que soit le traitement sonore ? J'en veux pour preuve l'instrumental orchestral "Let's Get Metaphysical" (qu'on n'attendait pas du tout), la ballade "Out of the Blue", sans oublier la plus folk "Near the End", sans doute le morceau le plus fidèle à l'esprit du vieux PINK FLOYD, lorsque l'harmonie régnait en son sein. Toutes les trois sont ponctuées de merveilleux solos de guitares... Je mets guitares au pluriel car "Near the End" offre carrément le luxe d'un double solo, d'abord à la classique, ensuite à l'électrique. Et si ça c'est pas merveilleux...

Le premier disque solo de David était déjà excellent, et l'on remarque une grande différence entre ces deux productions, l'artiste ayant mis beaucoup plus de moyens ici et pas que dans les instruments dominants de l'époque comme les claviers : Bob EZRIN, le même que celui du premier opus solo de Peter GABRIEL et, bien sûr de The Wall, est de la partie en tant que producteur mais aussi arrangeur de l'orchestre, en collaboration avec feu Monsieur Michael KAMEN (les arrangements orchestraux du S&M de METALLICA, c'est lui). Côté instrumentistes, David a aussi mis le paquet avec Jeff PORCARO (de TOTO), ce célébrissime sessionman qu'est Pino PALLADINO, mais encore également John LORD (de DEEP PURPLE), Steve WINWOOD, les percussionnistes Ray COOPER et Luis JARDIM... Tout ça pour un album aussi mésestimé que sous-estimé, un de ceux qui méritaient pourtant le plus de marcher à l'époque. L'accueil qui sera réservé à son prochain album, sorti 22 ans plus tard, sera tout autre.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Keren ANN
101 (2011)
La maturité même




Elton JOHN
Blue Moves (1976)
Et encore un dernier (?) chef-d'oeuvre


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- David Gilmour (chant, guitares)
- Jeff Porcaro (batterie, percussions)
- Pino Palladino (basse)
- Ian Kewley (piano, orgue hammond)
- Steve Winwood (piano, orgue)
- Anne Dudley (synthétiseur)
- Bob Ezrin (claviers, arrangements orchestraux)
- Luis Jardim (percussions)
- Ray Cooper (percussions)
- John Lord (synthétiseur)
- The Kick Horns (cuivres)
- Steve Rance (programmation fairlight cmi)
- The National Philarmonic Orchestra
- Michael Kamen (arrangements orchestraux)


1. Until We Sleep
2. Murder
3. Love On The Air
4. Blue Light
5. Out Of The Blue
6. All Lovers Are Deranged
7. You Know I'm Right
8. Cruise
9. Let's Get Metaphysical
10. Near The End



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod