Recherche avancée       Liste groupes



      
POP-SOUL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Mike & The Mechanics, Roxy Music

Paul CARRACK - Suburban Voodoo (1982)
Par MARCO STIVELL le 27 Novembre 2010          Consultée 851 fois

Après le très mitigé Nightbird en 1980, Paul CARRACK revient en grande forme deux ans plus tard, riche de l'expérience "Tempted" concluante avec Squeeze, de même que celle avec le groupe du célèbre chanteur et producteur Nick Lowe avec qui il restera encore quelques temps. Un peu comme son premier album, Suburban Voodoo est crée et parait entre deux feux. De plus, par rapport à Nightbird, on peut d'emblée dire que le style n'a pas franchement changé, la musique évolue toujours dans un gentil pop-rock-soul teinté de Motown version blanche. En revanche, ce que l'on remarque immédiatement en lisant le livret, c'est que Paul a laissé tomber l'idée de s'entourer de mille musiciens pour se concentrer sur l'emploi d'un petit groupe.

Un bon choix il faut dire. Au moins cela donne une idée à la fois globale et précise des qualités de ce groupe, on sait qui joue quoi et à quel moment. Quant à la musique elle-même, elle joue sur une ambivalence car à la fois séduisante et trompeuse. Le fait est que Paul a réalisé de nets progrès en matière de composition. Toutes les chansons ne sont cependant pas de lui, ou de lui seul. Deux d'entre elles, "Out of Touch" et "I Found Love" sont respectivement l'oeuvre de Chris Difford (de Squeeze également) et de Neil Hubbard (guitariste de Roxy Music), et Carlene Carter, la femme de Nick Lowe a participé à l'écriture de deux titres. Voilà pour les apports extérieurs à l'équipe du disque, mais Nick Lowe co-signe également certaines chansons, et on en trouve encore deux ("What a Way to Go" et "So Right, So Wrong") qui ont été écrites par l'équipe quasi-entière.

Passés ces détails, concentront nous un peu plus sur cette musique. Paul a donc fait de nets progrès, qui se remarquent dès la toute première chanson, "Lesson in Love". Le thème de l'amour sera tout aussi récurrent que sur Nightbird, mais nettement mieux illustré soniquement. Il y a un très bon groove, mais ce sont les capacités de Paul qui retiennent le plus l'attention, aussi bien dans son super feeling de claviers (pas de synthés, juste piano et orgue) que dans son chant. A ce titre, tout au long de l'album, il réalise une certaine performance, manquant souvent de se déchirer la voix sur des notes trop aigües ! Surprenant quand on a remonté le temps en partant de Mike & The Mechanics, où chacune de ses parties vocales est très propre. Mais si les chansons de Suburban Voodoo gardent un esprit "gentillet" dû au côté charmeur des textes, il n'en reste pas moins une base solide à commencer par la rythmique, ou même certains moments plus "enlevés" qui ponctuent joliment le tout ("I Found Love"...)

Il y a tout de même un certain souci avec ce deuxième opus solo. Si il est certain que l'ensemble est nettement meilleur que Nightbird, et même que toutes les chansons sont plutôt bonnes, il y a une homogenéité très prononcée qui bloque, "enferme" un peu le tout. Certes, quelques-unes de ces chansons sont entraînantes, alors que d'autres sonnent plus ballades, et la production de Nick Lowe est loin d'être aseptisée, mais une nouvelle fois, on reste encore un peu sur sa faim. Il faut dire aussi qu'après les tubes accrocheurs placés au début, il est dur de faire toujours aussi bien, ou même par rapport au final du disque, et c'est en cela que la musique est trompeuse. Le ventre creux se situe donc entre "I Need you" et "From Now On", malgré quelques moments sympathiques comme "So Right, So Wrong" et "Don't Give my Heart a Break". En réalité, c'est la plume de Paul seule qui s'en sort le mieux, étant donné que les trois meilleures chansons du disque ne viennent que de lui. "Lesson in Love" bien sûr pour commencer, et qui nous rassure un peu après le passage Nightbird, puis "Call me Tonight" avec son riff et sa basse infernaux et goûteux, enfin "Always Better With you", parce que tout simplement efficace et chaleureuse.

Meilleur d'un cran (mais un bon !) que le précédent, Suburban Voodoo est tout à fait représentatif d'un artiste qui tente de s'émanciper par rapport à la mode (le tout sonnant plutôt rétro il faut bien le dire) et qui apporte un résultat plutôt correct même si on attendait mieux.

A lire aussi en POP par MARCO STIVELL :


Bruce HORNSBY
A Night On The Town (bruce Hornsby & The Range) (1990)
Jerry Garcia et Wayne Shorter en guests !




The CORRS
White Light (2015)
Un bien joli retour


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paul Carrack (chant, piano, orgue, choeurs)
- Martin Belmont (guitares)
- James Eller (basse)
- Bobby Irwin (batterie, choeurs)
- Nick Lowe (choeurs)


1. Lesson In Love
2. Always Better With You
3. I Need You
4. I'm In Love
5. Don't Give My Heart A Break
6. A Little Unkind
7. Out Of Touch
8. What A Way To Go
9. So Right, So Wrong
10. From Now On
11. Call Me Tonight
12. I Found Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod